Prey.

La note de Fabien
affiche poster prey

Réalisateur : Dan Trachtenberg.
Scénariste : Patrick Aison.
Producteur : John Davis et John Fox.
Compositeur : Sarah Schachner.
Société de production : 20th Century Studios et Davis Entertainment.
Distributeur : Hulu / Disney+ Star.
Sortie USA : 5 août 2022.
Sortie française : 5 août 2022.
Titre original : Prey.
Durée : 1h39.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Naru est une jeune guerrière Comanche non acceptée par les siens pour non respect des traditions ancestrales. Elle pourra prouver sa valeur lorsqu’un Predator menace la tribu.

Casting.

Naru : Amber Midthunder (VF : Emmylou Homs).
Predator : Dane DiLiegro.
Taabe : Dakota Beavers (VF : Arthur Khong).
Wasape : Stormee Kipp (VF : Max Geller).
Aruka : Michelle Thrush (VF : Laëtitia Lefebvre).
Chef Kehetu : Julian Black Antelope (VF : Gérard Darier).

En savoir plus.

Prey est un prequel à la saga Predator.

Le projet débute en 2008 et a pour titre de travail Skull.

image prey

Le pistolet vu à la fin du film, avec l’inscription « Raphael Adolini – 1715 » est celui qui est donné au personnage incarné par Danny Glover dans Predator 2 (1990).

Le tournage s’est déroulé au Canada.

Notre critique de Prey.

Après une saga en dent de scie côté qualité, se limitant à de la tuerie, faire un prequel au temps des Comanches, on se dit que le combat est perdu d’avance pour l’héroïne.

image prey
image prey

Et pourtant, le scénario parvient à rattraper tout le reste de la franchise en apportant ce qui manquait cruellement : une vraie histoire. On n’est donc pas dans un film pop-corn avec une tuerie de masses avec des dialogues ridicules avec une tonne d’action. Au contraire, l’histoire se divise en deux parties. La première moitié qui est une longue mise en place mais qui est tellement prenante car on ressent de la tension, l’ambiance est pesante et cette lenteur permet de mieux ressentir le danger. Mais au-delà de ça, il y a aussi l’intrigue d’une Comanche qui veut prouver qu’elle peut être une chasseuse. Certes, cela peut faire « cliché » de mettre un sujet d’actualité en le recasant dans cette civilisation amérindienne sauf que cela marche très bien ici sans user de stéréotype.

Puis vient la seconde moitié, qui s’oriente plus vers l’action mais sans en faire des tonnes. C’est beaucoup plus dynamique sans occulter pour autant le scénario. Ainsi, on peut y voir un parallèle avec l’arrivée des colons décimant un peuple, le colon étant ici le Predator. Si vous vous demandez comment un arc et une hache peuvent en venir à bout d’un guerrier fort en armure et avec une technologie de pointe, c’est là la force aussi de cette histoire. C’est donc la ruse qui va prendre le dessus et surtout on va découvrir la principale faiblesse de l’envahisseur, permettant ainsi de rééquilibrer la balance de manière idéale. Néanmoins, il y aura quand même dans cette deuxième partie plus de sang, de membres coupés et autres joyeusetés mais sans aller vers le gore et l’excès. C’est convaincant comme scénario et c’est tout ce qu’on demandait. Dernier élément notable au film, il y a très peu de dialogues. On évite ainsi des répliques ridicules pour mieux mettre en avant le ressenti.

image prey
image prey

L’autre grosse surprise de ce film revient à Amber Midthunder, l’héroïne principale. L’actrice est parfaite dans le rôle et comme elle parle finalement assez peu, tout passe par ses expressions du visage et son regard est particulièrement mis en avant (grâce à son maquillage) qui permet de comprendre rapidement ce qu’elle ressent, ce qu’elle pense. Elle a un brillant avenir potentiel pour la suite de sa carrière grâce à ce film. Quant à son rôle, Naru est pleine de volonté, voulant dépasser sa condition sociale et cherchant à se faire une place aux côtés des hommes. Dit comme ça, c’est caricatural mais le personnage est tellement bien construit qu’on s’attache à elle. Surtout qu’elle n’est pas non plus constamment rabaissée, ses pairs voyant aussi ses capacités de pisteuse et de guérisseuse très utiles sur le terrain pour traquer la bête. Même si elle occupe quasi tout le film, les rôles secondaires sont utiles, en particulier bien évidemment son frère qui va la soutenir tout en la protégeant mais se rendant compte qu’elle peut faire bouger les choses.

Comment ne pas évoquer le Predator ? Si sa motivation reste de tuer afin de se nourrir ou juste pour le plaisir de traquer, il gagne vraiment en charisme et en envergure. N’étant qu’une silhouette camouflée une très grosse partie du long-métrage, il en impose à l’écran jusqu’à ce qu’il se révèle pour de bon. Il reste menaçant et toujours aussi stratège, se trouvant face à quelqu’un d’aussi futé que lui dans la chasse. On a donc affaire à deux esprits qui vont s’affronter, dépassant le corps à corps armé. On le disait, on découvre aussi son talon d’Achille et cela nous le montre sous un autre jour.

image prey
image prey

Alors que tout est excellent jusqu’à présent, l’autre grande attente était bien sûr la réalisation de Dan Trachtenberg. Ce dernier livre la meilleure mise en scène de la saga. Tout d’abord, en offrant des plans magnifiques, jouant sur le cadrage, la composition de l’image, l’éclairage… On n’est pas dans le film bête et méchant mais bien dans quelque chose de plus artistique, bien loin de ce à quoi on aurait pu s’attendre pour un métrage de ce genre. Cela ne néglige pas pour autant l’action mais ici tout est réfléchi, le moindre angle de caméra sert vraiment pour apporter une plus-value, jusqu’à amener ce qui n’avait jamais été fait dans la saga à travers des prises de risques payantes. Sans oublier le petit plan séquence très réussi lors d’un combat. La bande originale est aussi parfaite, jouant sur les sonorités Comanches qui sont de toute beauté. Le son a aussi une part importante du long-métrage à travers des silences pesants, de légers bruits inquiétants… On conclura avec le petit bonus, à savoir la possibilité de voir le film en langue Comanche pour mieux s’imprégner du long-métrage.

Prey est sans conteste le meilleur film de la franchise Predator en étant excellent en tout point.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : Dan Trachtenberg.Scénariste : Patrick Aison.Producteur : John Davis et John Fox.Compositeur : Sarah Schachner.Société de production : 20th Century Studios et Davis Entertainment.Distributeur : Hulu / Disney+ Star.Sortie USA : 5 août 2022.Sortie française : 5 août 2022.Titre original : Prey.Durée : 1h39.Budget...Prey.