Powder.

-

Affiche Poster powder disney hollywood caravan

Fiche technique.

Réalisateur : Victor Salva.
Scénariste : Victor Salva.
Producteur : Roger Birnbaum et Daniel Grodnik.
Compositeur : Jerry Goldsmith.
Société de production : Hollywood Pictures, Caravan Pictures, Daniel Grodnik Productions et Itasca Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 27 octobre 1995.
Sortie française : 19 juin 1996.
Titre original : Powder.
Durée : 1h51.
Budget : 9,5 millions dollars.
Recette mondiale : 32,4 millions dollars.
Recette USA : 30,9 millions dollars.
Entrées françaises : 93 193 entrées.

Résumé

Jeremy Reed est né albinos et vit chez son grand-père. Il est aussi doté de pouvoirs surnaturels. Lorsque son grand-père meurt, il découvre le monde mais va avoir du mal à s’adapter.

Univers.

Achats.

Casting

Jeremy “Powder” Reed : Sean Patrick Flanery (VF : Bernard Gabay).
Jessie Caldwell : Mary Steenburgen (VF : Frédérique Tirmont).
Doug Barnum : Lance Henriksen (VF : Jean Lagache).
Donald Ripley : Jeff Goldblum (VF : Richard Darbois).
Harley Duncan : Brandon Smith (VF : Inconnue).
John Box : Bradford Tatum (VF : Bruno Choël).
Lindsey Kelloway : Missy Crider (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le réalisateur Victor Salva fût reconnu coupable quelques années avant la réalisation de Powder à des actes de pédophilie. Le tournage se fit donc dans une atmosphère assez tendu.

En 1996, lors du Festival du film Fantastique de Gérardmer qui se déroulait en France, le film remporte le prix du public.

Image powder disney hollywood caravan

John Williams a été envisagé comme compositeur du film.

Le tournage s’est déroulé au Texas.

Notre critique de Powder.

Une touche de fantastique pour un film sur le rejet de quelqu’un, de quoi intriguer.

Image powder disney hollywood caravan

En effet, l’histoire de Powder n’est pas que intrigante, elle est surtout prenante et vraiment émouvante. Le fait que Jeremy ait été coupé du monde fait qu’il a déjà du mal à s’adapter à la ville et aux gens. Mais surtout, le film traite de l’exclusion. Étant albinos, il passe pour un phénomène de foire et est souvent qualifié de monstre par les autres. Un thème assez fort et qui parlera à beaucoup. Pourtant, le film est poignant dans la réaction de “Powder”.Il ne semble même plus souffrir des remarques des autres. D’avoir été rejeté par son père et n’ayant jamais connu sa mère, il a vécu une blessure tellement profonde qu’il n’est plus atteint par le reste. C’est là qu’on voit l’humilité qu’il dégage et que c’est anormal d’accepter à ce point les moqueries blessantes.

Image powder disney hollywood caravan

Puis Powder a sa thématique fantastique. Sensible à l’électricité, télékinésie… Jeremy doit aussi gérer ses pouvoirs face au monde. Par chance, on évite le côté convoitise de sociétés gouvernementales ou similaires. Même le personnage du scientifique ne voit pas notre héros comme une expérience mais comme un bienfait de l’humanité. Dommage que cette thématique n’est pas été plus développée d’ailleurs. Mais un autre de ses pouvoirs est la télépathie. C’est là un point fort du film lorsqu’il peut ressentir ce que les gens ont vécu. Cela donne droit à de belles scènes dans différents registres : la peur de mourir, la souffrance, l’amour…

Image powder disney hollywood caravan

Le long-métrage tourne autour de quatre personnages. À commencer par Jeremy incarné par Sean Patrick Flanery. Ce dernier est époustouflant. Il offre à la fois de la naïveté, de la tendresse, de la compassion, de la colère… Il est impossible de ne pas s’attacher à lui tant il semble fragile alors qu’il est doué d’une très grand force spirituelle avec une certaine philosophie de la vie. Les autres acteurs n’arrivent pas à être du même niveau, même Jeff Goldblum qui incarne le scientifique. Ce dernier a justement une bonne vision des choses et son potentiel n’est pas assez exploité. Nous avons également le sheriff qui va avoir droit à sa propre intrigue qui va être assez émouvante. Enfin, le docteur ne brille pas par son importance alors qu’elle avait également de quoi apporter plus de chose.

Image powder disney hollywood caravan

La réalisation de Powder est assez bonne et reste captivante tout du long. Les effets spéciaux ne sont pas toujours très réussis même pour 1995. En revanche, le point fort technique du film revient à sa bande originale. Elle est vraiment sublime avec des mélodies féeriques porteuses d’espoir.

Image powder disney hollywood caravan

Powder est un film assez prenant qui a osé tenter une approche différente, rendant ainsi un ensemble réussi. Il aurait fallu pousser encore plus loin certains passages pour en faire un chef d’oeuvre.

L’avis des autres rédacteurs.

L'avis de Pauline


Powder
 est un film dans l’air de son époque. Réalisé il y a une vingtaine d’années, le film est comme un précurseur de notre époque gouvernée par les technologies. En effet, ce film est avant tout l’histoire de la vie humaine avec sa cruauté, sa beauté mais aussi sa capacité à créer. Powder est confronté aux hommes qui vont lui montrer à la fois ce qu’ils ont de plus cruel mais aussi ce qu’ils ont de plus beau, l’amour. C’est toute cette complexité qui tend le film vers le haut.

L’originalité du scénario est là mais malheureusement le film n’est pas à la hauteur de ce qu’il promet. Le film manque cruellement de vivacité malgré Sean Patrick Flanery qui interprète avec une grande brillance son rôle. Les effets visuels devaient être bons lorsque le film est sorti mais lorsqu’on le regarde aujourd’hui, malheureusement ils ont mal vieilli ce qui rend la vision du film un peu plus difficile.

Toutefois nous passons un bon moment en le regardant notamment grâce au questionnement sur la vie humaine que le film propose.

[collapse]
La note de Fabien

En bref

Il en manque peu pour faire un magnifique film.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB

 

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour connaître l'actualité Disney !