amazon disney

affiche poster pirate caraibes disney character caribbean malediction curse black pearl

Fiche technique.

Réalisateur : Gore Verbinski.
Scénariste : Terry Rossio et Ted Elliott.
Producteur: Jerry Bruckheimer.
Compositeur : Klaus Badelt et Hans Zimmer.
Société de production : Walt Disney Pictures et Jerry Bruckheimer Films.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 9 Juillet 2003.
Sortie française : 13 Août 2003.
Titre original : Pirates of the Caribbean : the Curse of the Black Pearl.
Durée : 2h20.
Budget : 140 millions de dolllars.
Recette mondiale : 655 millions de dollars.
Recette USA : 305 millions de dollars.
Entrées françaises : 3,8 millions.

Résumé.

Le Capitaine Barbossa attaque Port-Royal et enlève Elizabeth Swann, la fille du gouverneur. Will Turner, son ami d’enfance, décide de la secourir et va s’associer avec un pirate très particulier : Jack Sparrow. Ensemble, ils écument les océans et vont devoir affronter la malédiction du Black Pearl, un navire composé d’un équipage de morts-vivants.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Jack Sparrow : Johny Depp (VF : Bruno Choël).
Hector Barbossa : Geoffrey Rush (VF : Patrick Floersheim).
William Turner : Orlando Bloom (VF : Denis Laustriat).
Elizabeth Swann : Keira Knightley (VF : Sybille Tureau).
James Norrington : Jack Davenport (VF : Jean-Pierre Michaël).
Joshamee Gibbs : Kevin McNally (VF : Jacques Frantz).
Weatherby Swann : Jonathan Pryce (VF : Jean-Luc Kayser).
Pintel : Lee Arenberg (VF : Enrique Carballido).
Ragetti : Mackenzie Crook (VF : Jérémy Prévost).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

 

En savoir plus.

Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl est inspiré de l’attraction Pirates des Caraïbes des parcs Walt Disney. Plusieurs séquences de l’attractions sont notamment présentes dans le film La première mondiale du film s’est d’ailleurs déroulée à Disneyland en Californie.

Le scénario du film date des années 1990 et Steven Spielberg souhait diriger le projet. Robin Williams était même en lice pour incarner le pirate.

A l’origine, quand Norrington demande en mariage Elizabeth, celle-ci refuse. De colère, il s’associe avec Barbossa.

elizabeth swann personnage pirate caraibes malediction black pearl disney character caribbean curse

Robert De Niro a été envisagé pour incarner Jack Sparrow mais il refusa, jugeant que le film ne serait probablement pas un succès comme d’autres films de pirates dans le passé. Hugh Jackman était dans la tête des scénaristes lors de l’écriture du film mais Disney ne voulait pas de cet acteur. Jim Carrey et Michael Keaton ont été envisagés pour le rôle.

Heath Ledger était en compétition pour interpréter Will Turner. Le réalisateur choisit finalement Orlando Bloom, en pensant que sa participation dans Le Seigneur des Anneaux pourrait attirer des spectateurs. Jude Law, Ewan McGregor, Christian Bale et Tobey Maguireont ont également été envisagés pour le rôle.

Concernant Elizabeth Swann, Jessica Alba, Jaimes Alexander et Amanda Bynes ont été approchées. Ce fut finalement Keira Knigthey qui fut retenue, malgré qu’elle a failli raté son audition suite à un embouteillage.

jack sparrow personnage pirate caraibes malediction black pearl disney character caribbean curse

La scène où Will imite les gestes de Sparrow n’était pas prévu à la base mais cela fut gardé dans le montage. De même que la réplique final de Sparrow dans le film qui est une improvisation.

Le film s’appelait à la base juste Pirates des Caraïbes, mais Disney espérant du succès pour faire une suite, rajouta un sous-titre pour faire la distinction.

Depp s’est inspiré de Keith Richards pour créer son personnage.

Jack Sparrow a des dents en or. En réalité, Johnny Depp a demandé à son dentiste de les lui implanter lui-même.

will turner personnage pirate caraibes malediction black pearl disney character caribbean curse

Au niveau de la musique, le compositeur principal du film est Klaus Badelt. Néanmoins, Hans Zimmer a fait partie du projet mais il n’a composé que le thème principal du film.

Suite au succès de Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl, les parcs Disneyland de Floride et Californie ont fermé l’attraction afin de la refaire en incluant les personnages.

Le personnage d’Orlando Bloom a le nom d’un véritable personnage historique, le Capitaine William Thomas Turner, qui vécut de de 1856 à 1933.

Notre critique de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl.

Un film de pirates est souvent identique du point de vue de son histoire mais Disney réussit ici le tour de force de nous redonner goût pour ce genre cinématographique. Bien que l’histoire soit assez “classique” chez les pirates, l’aspect surnaturelle donne une nouvelle approche à cette époque légendaire. Malgré la durée du film, on ne s’ennuie pas une seconde et on est immergé dans les Caraïbes.

De plus, le succès de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl repose surtout sur le personnage de Jack Sparrow, ce pirate hors du commun et tout à fait unique, interprété par Johnny Depp qui signe là un de ses meilleurs rôles au cinéma. Accompagné des jeunes Orlando Bloom et Keira Knithley, ce trio de chocs permet de découvrir deux acteurs encore peu connus du grand public. Enfin, Geoffrey Rush campe un Barbossa, digne des plus grands pirates, avec une prestance qui crève l’écran.

hector barbossa personnage pirate caraibes malediction black pearl disney character caribbean curse

Avec des décors magnifiques, des batailles navales soignées et immersives, les effets spéciaux ont la part belle en offrant des scènes sublimes lors des différents conflits.

Enfin, la bande originale est très belle et nous propose surtout un thème principal devenu culte dans le cinéma, permettant à Klaus Badelt et à son mentor Hans Zimmer, de créer des mélodies qui reviendront dans le reste de la franchise.

Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl permet à Disney de se créer une franchise à succès avec un personnage légendaire et un premier volume parfaitement réussi.