DERNIÈRES ACTUALITÉS

« Star Wars : Rangers of the New Republic » : le projet est annulé.

Afin d'enrichir considérablement le catalogue de Disney+, la saga Star Wars va avoir droit à plusieurs séries (une dizaine) mais tout projet en développement n'est pas forcément concrétisé.

Spider-Man : no way home : une autre affiche !

Alors qu'il aura fallu attendre des mois pour obtenir enfin une affiche, Spider-Man : no way home se montre en peu de temps avec une troisième affiche du film.

Disney+ / Star : le programme de décembre 2021.

Comme chaque vendredi, découvrez les sorties de Disney+ et de Star pour ce mois de décembre 2021.

Encanto : le reportage sur les coulisses.

À quelques jours de sa sortie en France, plongeons dans les coulisses du film d'animation Encanto : la fantastique famille Madrigal. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'aspect créatif d'une telle production.

West Side Story : les personnages se montrent.

Alors que les bandes-annonces se font peu nombreuses, West Side Story se montre plutôt gourmand en affiches.

Palm Springs.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster palm springs

Réalisateur : Max Barbakow.
Scénariste : Andy Siara.
Producteur : Chris Parker, Andy Samberg, Akiva Schaffer, Dylan Sellers, Becky Sloviter et Jorma Taccone.
Compositeur : Matthew Compton.
Société de production : Limelight, Sun Entertainment Culture et The Lonely Island.
Distributeur : Hulu / Prime Video.
Première mondiale : 26 janvier 2020 (Sundance).
Sortie USA : 10 juillet 2020.
Sortie française : 12 février 2021.
Titre original : Palm Springs.
Durée : 1h30.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Nyles et Sarah, qui ne se connaissent pas, se retrouvent coincés dans une boucle temporelle le jour d’un mariage. Amusés au début, ils vont aussi se rendre compte qu’il va falloir la briser.

Casting.

Nyles : Andy Samberg (VF : Emmanuel Garijo).
Sarah : Cristin Milioti (VF : Laure Filiu).
Roy : J. K. Simmons (VF : Jean Barney).
Tala : Camila Mendes (VF : Youna Noiret).
Abe : Tyler Hoechlin (VF : Stéphane Pouplard).
Misty : Meredith Hagner (VF : Claire Baradat).
Darla : Dale Dickey (VF : Cathy Cerda).
Howard : Peter Gallagher (VF : Guillaume Orsat).

En savoir plus.

Le projet est annoncé en novembre 2018.

Le réalisateur et le scénariste ont eu l’idée du film lors de leurs études.

image palm springs

Différentes fins du film ont été tournées.

Le tournage s’est déroulé en 21 jours en Californie.

Notre critique de Palm Springs.

Les histoires de boucles temporelles, on a régulièrement ce cas au cinéma et la plupart du temps ça passe assez bien.

Il est amusant de voir que ce film répond aux codes de ce genre tout en tentant aussi d’autres choses. On commence par le classique avec cette boucle temporelle. D’abord présentée comme un intérêt humoristique, on va avoir droit à des scènes assez réussies et partant dans des délires divers et variés. Rien de neuf sous le soleil mais au moins la recette reste efficace. Cependant, la suite va devenir un peu plus sérieuse. C’est là alors que le scénario va devenir bien plus captivant et bien géré grâce à une écriture maîtrisée. En effet, on ne s’éparpille pas tout en réussissant à apporter de la variété dans une journée qui recommence sans cesse.

Et ça, on le doit grâce à des sujets évoqués. Tout d’abord sur le fait que malgré une liberté totale sans risques de conséquence, l’être humain finira par en souffrir et s’ennuyer. La quête du temps prend ici tout son sens où il faut avancer dans le temps et non le figer. Un moment magique un jour éternel perdra alors de sa magie et deviendra sans intérêt. On a ainsi différents points de vue à ce sujet jusqu’à avoir deux opinions contradictoires et pourtant si belles à voir. Ensuite, il y a aussi l’intrigue romantique. Même si un peu cliché dans sa manière d’être, il y a un véritable intérêt dans le film pour donner un attachement plus fort (mais on n’en dira pas plus). Enfin, car il y a aussi cette envie de s’en sortir et que puisqu’il y a du temps, autant l’optimiser pour apprendre la physique quantique afin de trouver la solution miracle. Le film est alors bien géré sur tous ses aspects, arrivant à alterner entre amusement et réflexions philosophiques, avec sa dose d’émotions même si au final on ne saura jamais l’origine de cette faille temporelle.

image palm springs
image palm springs

Le casting est aussi de bonne qualité et c’est une bonne chose pour ce genre de film. Cela permet également de donner plus de crédibilité aux personnages. Ces derniers justement sont aussi bien construits que le scénario. Nyles est quelqu’un qui a profité de la boucle un nombre incalculable de fois, loufoque et lâchant prise, il voit là un bonheur idéal de pouvoir abuser comme il le veut à travers diverses expériences. Mais il va aussi avoir ses failles avec une certaine sensibilité et se rendre compte de la solitude dans laquelle il est. À ses côtés, Sarah est la femme qui cache un lourd secret et qui voit dans cette boucle d’abord un moyen d’évasion avant d’être rappelé constamment sur ses remords. Elle va alors tout faire pour échapper à ce qu’elle fuit. Elle est la protagoniste la mieux exploitée des deux héros principaux tant elle évolue continuellement dans le film. Enfin, on notera aussi la présence de J.K. Simmons dans un rôle secondaire qui se veut bizarre au premier abord mais qui va offrir une séquence superbe et poignante vers la dernière partie du film.

Quand un film aborde les boucles temporelles, il faut réussir à garder un bon rythme et c’est déjà un critère qui est coché ici. Ensuite, il faut réussir à reproduire encore et encore les mêmes scènes sans créer une lassitude et là encore, on a de quoi faire pour savourer les séquences grâce aux différentes idées des scénaristes mais aussi grâce à la mise en scène. Cette dernière est parfaitement maîtrisée. Vu qu’en une journée les protagonistes ne peuvent pas aller bien loin, on ne se sent jamais enfermé dans les décors proposés et il y a une bonne dose de mystère qui s’éclaircit au fur et à mesure qu’on avance dans l’intrigue. On mettra juste un petit bémol sur quelques effets visuels peu convaincant. L’autre regret concerne la bande originale qui n’arrive pas à apporter à une plus-value pour sublimer pour de bon le long-métrage.

image palm springs
image palm springs

Palm Springs est un divertissement somme toute réussi.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.