Cinéma Océans.

Océans.

banniere-dp-vers-dlp

Affiche Océans Disney Disneynature

Fiche technique.

Réalisateur : Jacques Perrin et Jacques Cluzaud.
Scénaristes : Christophe Cheysson, Jacques Cluzaud, Jacques Perrin.
Producteurs : Jake Eberts, Don Hahn, Nicolas Mauvernay, Manuel Monzón, Connie Nartonis Thompson, Jacques Perrin et Kirk Wise.
Compositeur : Bruno Coulais.
Société de production : Disneynature, Galatée Films, Pathé, France 2 Cinéma, France 3 Cinéma, Notro Films, JMH-TSR…
Distributeur : Pathé.
Sortie USA : 22 avril 2010.
Sortie française : 27 janvier 2010.
Titre anglais : Oceans.
Durée : 1h44.
Budget : 50 millions de dollars.
Recette mondiale : 82,6 millions de dollars.
Recette USA : 11,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 857 049 entrées.

Résumé.

L’océan est loin d’être calme. Depuis le ciel ou sous l’eau, des tropiques aux pôles, les espèces marines sont nombreuses et leur survie dépend des ressources de la mer.

Univers.

>> Bande originale

Achat.

Casting.

Narrateur : Pierce Brosnan (VF : Jacques Perrin).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

L’équipe de tournage a été vite confrontée aux difficultés des prises de vues sous-marines : une caméra a été spécialement conçue pour restituer la couleur de l’océan. De même pour suivre les animaux plus rapides la caméra a été placée dans une boite motorisée pour les filer de près. Grâce à ces innovations technologiques, près d’une centaine d’espèces maritimes a été filmée.

Image Océans Disney Disneynature

Notre critique de Océans.

Plongeons sous l’océan pour un documentaire animalier qui promet normalement de belles choses. Hélas, on déchante assez vite. Le principe d’un documentaire de ce genre est d’apprendre, d’informer, de nous épater. Océans passe à côté de tout ça.

Image Océans Disney Disneynature

En effet, pour avoir un côté éducatif, il faut un éducateur. Or, le narrateur est très peu présent, passant alors de longues minutes sans l’entendre. Pire, quand on l’entend, on n’apprend rien car il ne fait que dire ce qu’on voit. Ainsi, on doit se contenter des images. Même si effectivement, il est plaisant de juste profiter de ce que l’océan peut nous offrir en terme de faune, il est de bon ton aussi de remplir son rôle de base : nous documenter. Il n’y a pas réellement de trame, c’est comme si la caméra filmait un animal puis en filmait un autre et puis c’est juste une accumulation de ce qui a été filmé, sans vraiment de structure.

Image Océans Disney Disneynature

Autre élément qui fait mal : le massacre des animaux. Filmé en gros plan, les lances transperçant les corps, du sang qui se mélange à l’eau de mer, les animaux souffrant ou pigés dans des filets… Ça choque mais pas dans le côté pêche intensive, plus dans le fait que ça vient comme ça tout d’un coup avec pas plus de discours de la part du narrateur, à part “Voilà, c’est comme ça que des espèces disparaissent”. Il faut attendre le générique de fin pour apprendre que ce sont des massacres reconstitués et qu’aucun animal n’a souffert… Alors pourquoi avoir mis cette scène ? De même que la scène où on voit un bateau voguant sur les vagues et… c’est tout, juste ça pendant quelques minutes. Comme si c’était un fond d’écran animé.

Image Océans Disney Disneynature

On ne peut même pas dire que visuellement on en prend plein les yeux. Heureusement, les animaux sont les vedettes mais là encore, on n’arrive pas à être subjugués par ce qu’on voit. En revanche, le travail de la bande sonore est de toute beauté. On entend les sons, le chant des baleines, le claquement des crabes, les poissons en train de mâcher… Cela donne un côté immersif. Quant à la réalisation, le narrateur apparaît réellement avec un enfant se promenant dans un musée océanique. C’est mis là comme ça sans vraiment de nécessité.

Image Océans Disney Disneynature

Océans déçoit énormément et rate complètement l’aspect documentaire animalier.

La note de Fabien

En bref

Décevant...