Actualités A la une Notre critique de "Le Monde de Dory".

Notre critique de “Le Monde de Dory”.

amazon funko

Il aura fallu attendre 13 ans pour retourner sous l’océan afin de retrouver Nemo, Marin et Dory. Le Monde de Dory signe la quatrième franchise à connaître une suite, après Toy Story, Cars et Monstres & Cie. Souhaité fortement par Disney et attendu énormément par les fans, Le Monde de Dory nous offre de nouvelles aventures !

pixar disney le monde de dory finding

Comment faire pour proposer une nouvelle histoire qui ne soit pas redondante avec la première ? Telle a dû être la question que s’est posée le réalisateur Andrew Stanton quand il a prit le commandement du navire. Il a pris le risque de faire comme pour Cars 2, à savoir de centrer son hitoire sur un personnage secondaire, en l’occurrence Dory. Bien lui en a pris car il a pu user d’une des facettes du personnage pour créer tout son film : Dory a un souvenir. Elle se rappelle de ses parents et elle veut les retrouver. Marin et Nemo l’accompagnent dans cette aventure périlleuse. Cette fois-ci, le film ne se passe pas entièrement sous l’océan. Une très grande partie du film se situe à l’Institut de Marine. L’occasion de donner des décors intérieurs qui varient des fonds marins. En plus de nous présenter un nouveau cadre, Stanton a réalisé son film en alternant trois séquences : celles avec Dory, celles avec Marin et Nemo, et celles nous présentant le passé de Dory. Et oui, avec ce montage rythmé, nous allons en apprendre plus sur le poisson bleu (et comment ne pas craquer devant bébé Dory). Ce qui peut paraître classique permet en fait d’offrir une autre vision du personnage ainsi que du film. Dory va devoir faire des efforts avec sa mémoire afin de réaliser ce qui lui tient à coeur : revoir sa famille. Ce combat intérieur donne à Dory une autre approche du personnage. Malgré son côté exaspérant par moment avec sa trop grande exubérance, elle est ici plus touchante, alternant la joie avec la tristesse, culpabilisant même de sa maladie qui l’empêche d’avancer.

pixar disney le monde de dory finding pixar disney le monde de dory finding

amazon funko

C’est justement l’enjeu du film. On sait que Pixar aime aborder le thème de la famille dans la quasi totalité de ses films. Cependant, avec Le Monde de Dory, ils mettent en avant une nouvelle valeur : la confiance en soi. Le fond du film va mettre en avant ce besoin d’assurance de Dory mais aussi de Marin. Ce film pourrait presque être une quête initiatique du personnage mais avec une présentation beaucoup plus maîtrisée. On compatit avec Dory, on veut l’aider à surmonter ses problèmes et le personnage évolue subtilement et juste ce qu’il faut sans tomber dans les clichés. Ceux qui souffrent d’un manque de confiance en soi pourront peut-être retrouver le moral en voyant ce film.

Qui dit nouveau film, dit aussi nouvelle galerie de personnages (que vous pouvez retrouver sur notre site). En plus du trio du premier film, Pixar a créé quelques nouveaux personnages sans tomber dans l’excès. A peine une petite dizaine, dont certains sont juste anecdotiques. En revanche, la création du grand nouveau personnage secondaire est une réussite, à savoir : Hank. Ce “septopode” comme l’appelle Dory, est celui qui offre à la fois de l’humour, du sérieux, de belles scènes du film et qui souffre aussi d’un manque de confiance en soi. Le thème revient avec ce personnage qui va devoir lutter avec ses problèmes intérieurs. Il est juste dommage que son passé ne soit pas plus développé pour mieux comprendre ses motivations. Il reste néanmoins une belle réussite et en fera un personnage secondaire culte de Pixar.

pixar disney le monde de dory finding 

Comme nous le disions auparavant, l’océan n’est pas si présent que ça curieusement. Nous retrouvons des environnements connus mais le coeur du film se passe à l’Institut de Marine. Les décors sont bons et permettent de varier l’ambiance proposée. On a vraiment l’impression de circuler dans un institut océanographique tout en découvrant la diversité de la faune. En créant ce milieu, Pixar évoque également le respect des océans qu’il faut avoir. Dommage que cette thématique ne soit pas plus prononcée tout comme il l’avait fait pour WALL-E avec la Terre. Il faudra espérer que les gens en prennent conscience. Autrement, l’océan est de plus en plus réaliste à observer et la technique a beaucoup évolué depuis Le Monde de Nemo.

Thomas Newman est de retour à la composition comme pour le premier opus. La bande originale est soignée et nous retrouvons parfaitement les mélodies si connues qui s’inscrivent dans le même univers.

pixar disney le monde de dory finding pixar disney le monde de dory finding

Pixar fait donc un retour concluant après Le Voyage d’Arlo et assure une nouvelle suite réussie. Cependant, Le Monde de Dory n’offre pas de double niveau de lecture comme ils ont l’habitude de faire. Ou en tout cas, c’est très léger. Dommage car la thématique de la préservation des océans aurait pu apporter quelque chose d’intéressant. Surtout que Pixar a modifié la fin du film après avoir vu un documentaire à ce sujet. L’histoire n’en reste pas moins intéressante et elle ravira les enfants comme les adultes. Restez également jusqu’à la fin du générique afin de profiter d’une scène qui fera plaisir aux nostalgiques de Le Monde de Nemo.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.