Cinéma No country for old men - Non, ce pays n’est pas pour...

No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme.

-

Affiche Poster no country old men disney miramax

Fiche technique.

Réalisateurs : Ethan Coen et Joel Coen.
Scénaristes : Ethan Coen, Joel Coen et Cormac McCarthy.
Producteurs : Ethan Coen, Joel Coen et Scott Rudin.
Compositeur : Carter Burwell.
Sociétés de production : Miramax, Paramount Vantage et Mike Zoss Productions.
Distributeurs : Miramax, Paramount Vantage.
Sortie USA : 21 novembre 2007.
Sortie française : 23 janvier 2008.
Titre original : No Country for old men.
Durée : 2h.
Budget : 25 millions de dollars.
Recette mondiale : 171,6 millions de dollars.
Recette USA : 74,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 925 055 entrées.

Résumé

En 1980, chassant dans les plaines texanes, Llewelyn découvre le corps de plusieurs hommes ainsi qu’une mallette d’argent. Il ne se doute pas qu’en s’en emparant, il sera poursuivi par un psychopathe déroutant.

Univers.

>> Bande originale

Achats.

Casting

Shérif Bell : Tommy Lee Jones (VF : Yves Rénier).
Anton Chigurh : Javier Bardem (VF : Frédéric Van Den Driessche).
Llewelyn Moss : Josh Brolin (VF : Marc Saez).
Carson Wells : Woody Harrelson (VF : Éric Aubrahn).
Carla Jean Moss : Kelly McDonald (VF : Laura Pelerins).
Adjoint Wendell : Garret Dillahunt (VF : Antoine Nouel).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme est tiré du livre éponyme de Cormac McCarthy. Cela en fait la première adaptation littéraire des frères Coen.

Javier Bardem a accepté le rôle uniquement parce qu’il s’agissait d’une production des frères Coen. Avant d’intégrer le film, il leur a précisé qu’il détestait la violence, parlait très mal anglais et ne savait pas conduire. C’est justement ces points que les deux réalisateurs ont adoré.

Image no country old men disney miramax

Le film There Will be Blood (Paul Thomas Anderson, 2007) était lui aussi en plein tournage dans le Texas au moment des prises de vue pour No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme. Un jour où les deux frères devaient filmer des plans de paysage, un énorme nuage noir s’est abattu sur la plaine. Il était en fait question d’une technique que testait Anderson pour son film. Les deux réalisateurs ont du attendre une journée avant de pouvoir reprendre leur activité.

Les Coen ont tournés l’équivalent de 250 000 plans pour leur film.

Javier Bardem a gagné l’Oscar du Meilleur Acteur dans un second rôle en 2008. Cela fait de lui le premier acteur espagnol à recevoir cette distinction de la part de l’Académie.

Image no country old men disney miramax

Heath Ledger et Garret Dillahunt auraient pu incarner Llewelyn Moss.

En 2018, un groupe de médecins a étudié le profil de plusieurs méchants de cinéma et identifier celui de Javier Bardem dans No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme comme étant le psychopathe parfait.

Le titre du film est issu du premier vers du poème Sailing to Byzantium de William Butler Yeats.

Le nom de famille « Chigurh » a été crée par l’auteur Cormac McCarthy pour signifier que le personnage d’Anton n’a aucune origine, aucun passé et qu’il est dépossédé de toute humanité.

Image no country old men disney miramax

No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme a reçu l’Oscar du Meilleur Film, du Meilleur Réalisateur et du Meilleur Scénario Adapté en 2008.

Les scènes ont été tournées dans l’ouest du Texas, à Marfa, ainsi qu’au Nouveau Mexique à Las Vegas (à ne pas confondre avec le Las Vegas du Nevada).

Notre critique de No Country for old men – Non, ce pays n’est pas Pour le vieil homme.

Violence gratuite, chair charcutée, hémoglobine par litre et tout cela sans émotion aucune : telle pourrait être résumé le très bon No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme des frères Coen.

Image no country old men disney miramax

Ce déchaînement de violence accentué par une mise en scène peu bavarde, est toutefois comblé par une voix off qui nous sert de ligne de survie durant les premiers pas du film. Ainsi, on nous laisse tout le sordide loisir d’apprécier la précision du scénario et la beauté des images et de leur cadrage.

Image no country old men disney miramax

Mise en scène incroyablement réfléchie, parsemée d’un nombre de plans d’ensemble et généraux incalculables, faisant évidemment échos aux westerns sableux du Texas, le spectateur se prend une véritable leçon de réalisation. D’une précision chirurgicale, à la manière dont Anton soigne lui-même sa blessure par balles en suivant scrupuleusement des étapes semble-t-il déjà bien connues, le film est conçu au millimètre près. Métaphore ou folie du personnage, toujours est-il que ce thriller jouit d’une puissance narrative exceptionnelle.

Dans cet état américain, où les maisons sont de modestes mobil-homes accolés les uns aux autres sur de petites parcelles de terrain, la débrouille et la justice par soi-même sont les maîtres mots. Llewelyn en sera le témoin avant de devenir le fugitif de ce jeu revisité, mais haletant, du chat et de la souris.

Image no country old men disney miramax

Si Moss en est le personnage principal, comment ne pas évoquer toutefois le cas de Javier Bardemn, terrorisant à souhait, antipathique et sans humour aucun hormis le sien. Tuant des gens à une allure déconcertante à l’aide d’une arme à air comprimé, pour le moins originale puisque utilisée initialement pour tuer le bétail, on ne sait pas si c’est sa coupe de cheveux ou sa démarche robotique qui est le plus à craindre. Il est très souvent filmé des pieds à la tête ou par l’arrière du crane pour le rendre davantage effrayant qu’il ne l’est déjà. Toujours les yeux écarquillés sur une poker face inimitable, il est le véritable psychopathe de ce drame sanguinaire.

Image no country old men disney miramax

Si la deuxième partie de No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme souffre un peu de longueurs, la première est quant à elle un pur chef-d’œuvre d’ingéniosité. Le duel magistral entre les deux protagonistes, à la fois dans un motel de Del Rio et sa rue attenante, pourrait qualifier à lui seul à quoi pourrait se rapprocher la perfection cinématographique. C’est en effet l’une des plus belles séquences du cinéma tant cette traque de l’ennemi invisible a été réfléchie scrupuleusement. Frontière bien réelle, les deux héros, ne partagent aucun plan ensemble, et ne se voient qu’au travers d’éléments de décor finement pensés ; le jour de la porte et sa serrure, l’ombre d’Anton ou son reflet, la vitrine d’un magasin et un rétroviseur. Finalement, l’émetteur sera le seul contact direct qui permettra de les réunir dans des décors toujours plus terrorisants.
Dans ce lieu qu’est le motel, où l’on cache son intimité au reste du monde, y entrer par fracas rompt tout lien de solitude et de repli. La séquence silencieuse de nuit rend le lieu d’autant plus angoissant et pesant, qu’il nous parcourt au préalable d’un sentiment d’insécurité.

Image no country old men disney miramax

Ils se retrouvent à la fin de No country for old men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme comme deux animaux blessés que la très bonne performance de Tommy Lee Jones tentera de sauver.

La note de Marine

En bref

Les frères Coen au sommet.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB