amazon disney

Affiche Poster nanou fils jungle world greatest athlete disney

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Scheerer.
Scénariste : Dee Caruso et Gerlad Gardner.
Producteur: Bill Walsh.
Compositeur : Marvin Hamlisch.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 14 février 1973.
Sortie française : 25 octobre 1973.
Titre original : The world greatest athlete.
Durée : 1h33.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 22,6 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Sam Archer est un coach malchanceux dans les différents sports qu’il entraîne. En partant en Afrique, il fait la rencontre de Nanou, un habitant performant sur tous les domaines. Archer décide de le ramener aux Etats-Unis pour le faire intégrer dans son équipe.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Nanou : Jan-Michael Vincent (VF : Inconnue).
Coach Sam Archer : John Amos (VF : Inconnue).
Gazenga : Roscoe Lee Browne (VF : Inconnue).
Jane : Dayle Haddon (VF : Inconnue).
Doyen Maxwell : Billy De Wolfe (VF : Inconnue).
Madame Petersen : Nancy Walker (VF : Inconnue).
Leopold Maxwell : Danny Goldman (VF : Inconnue).
Morumba : Don Pedro Colley (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

L’acteur jouant Nanou a joué lui-même toutes les scènes de natation. En revanche, toutes les cascades sportives ont été réalisées par un doubleur.

La Grande Muraille de Chine que l’on voit dans Nanou, fils de la jungle est en réalité une peinture.

Image nanou fils jungle world greatest athlete disney

Les scènes où Milo Jackson apparait en taille miniature furent extrêmement chères à tourner pour l’époque: le téléphone géant a coûté a lui seul presque 8 000 dollars et le sac à mains géant 15 000 dollars.

Les scènes du film se passant en Zambie ont en réalité été tournées au Lion County Safari Park de Disneyland en Californie. Les séquences de jungle, elles, ont été tournées au Caswell Memorial State Park, en Californie.

Image nanou fils jungle world greatest athlete disney

Une suite a été évoquée mais le projet n’a jamais vu le jour.

Notre critique de Nanou, fils de la jungle.

Disney fait un mélange entre Le livre de la jungle et le sport. Ca donne ce film.

Image nanou fils jungle world greatest athlete disney

On ne sait même pas par où commencer. En clair, c’est raté. Si le début du long-métrage partait à peu près bien dans le genre comédie, dès qu’on quitte la jungle, les scénaristes ont du se dire qu’il fallait faire de l’humour grotesque et pas drôle du tout. Ca part complètement en vrille. En plus, on ajoute un peu de magie vaudou histoire de garder le cliché et de proposer des séquences que même un gamin en bas âge ne trouverait pas drôle. A l’image de cette scène de rapetissement du personnage qui reste coincé dans un sac à main. L’autre problème est que le film tente de faire dans le sérieux et ça contraste trop avec l’humour. Le seul moment amusant de Nanou, fils de la jungle se situe à la fin lorsque Nanou enchaîne les épreuves sportives. C’est tout.

Image nanou fils jungle world greatest athlete disney

Nanou justement n’a rien d’attachant. Il faut dire aussi que son interprète, Jan-Michael Vincent, n’aide en rien. Inexpressif du début à la fin. Le Coach Archer s’en sort déjà mieux même si son personnage tourne en boucle. Même pas besoin de détailler les autres personnages tant ils font office de figurants. N’oublions pas évidemment la fameuse romance nécessaire pour plaire sûrement à un type de public, romance qui est tellement mal écrite… Enfin, le tigre ajoute une pierre de plus sur le ridicule du film vu ce que les scénaristes en ont fait.

Image nanou fils jungle world greatest athlete disney

Déjà que Robert Scheerer n’arrive pas à donner du rythme à son film, allant trop vite sur certains points et pas assez sur d’autres, nous avons droit à une réalisation digne d’un nanar pour quelques séquences. Enfin, la bande originale n’arrange rien étant donné qu’elle n’a aucune uniformité et sombre parfois dans le médiocre.

Nanou, fils de la jungle est très mauvais, rien de plus à dire.