CinémaMystery, Alaska.

Mystery, Alaska.

affiche poster mystery alaska disney

Réalisateur : Jay Roach.
Scénariste : David E. Kelley et Sean O’Byrne.
Producteur : David E. Kelley.
Compositeur : Carter Burwell.
Société de production : Hollywood Pictures, Baldwin/Cohen Productions et Rocking Chair Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 1er octobre 1999.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Mystery, Alaska.
Durée : 1h59.
Budget : 28 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 8,9 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Dans une petite ville d’Alaska, le hockey est le sport local. Un jour, une grande équipe de la ligue souhaite les affronter.

Achats.

Casting.

John Biebe : Russell Crowe (VQ : Pierre Auger).
Charles Danner : Hank Azaria (VQ : Jean-Luc Montminy).
Donna Biebe : Mary McCormack (VQ : Anne Bédard).
Walter Burns : Burt Reynolds (VQ : Vincent Davy).
Maire Scott R. Pitcher : Colm Meaney (VQ : Jean-Marie Moncelet).
Mary Jane Pitcher : Lolita Davidovich (VQ : Inconnue).
Bailey Pruitt : Maury Chaykin (VQ : Claude Préfontaine).
Matt “Skank” Marden : Ron Eldard (VQ : Gilbert Lachance).
Stevie Weeks : Ryan Northcott (VQ : Inconnue).
Connor Banks : Michael Buie (VQ : Inconnue).
“Tree” Lane : Kevin Durand (VQ : François L’Écuyer).
Brian “Birdie” Burns : Scott Grimes (VQ : Inconnue).

En savoir plus.

Le tournage de janvier à avril s’est déroulé au Canada.

image mystery alaska disney

Notre critique de Mystery, Alaska.

Du sport, un thème souvent intéressant si tout est bien géré.

image mystery alaska disney

Il serait hypocrite de dire que le scénario est ce qu’il se fait de mieux. Certes, le sport est le thème central du film… sur le papier en tout cas. Le souci principal de l’histoire est sa multitude d’intrigues qui ne servent vraiment à rien entre adultère, première fois de jeunesse, conflits familiaux mais aussi conjugaux… Si au moins ça apportait une plus-value mais non, c’est juste pour combler le scénario. Il aurait été plus judicieux de voir une équipe locale prometteuse plus mise en avant sur les valeurs véhiculées. Il faut attendre la fin du film pour enfin voir un match de hockey.

image mystery alaska disney

Le casting est correct mais aucun ne sort vraiment du lot même Russell Crowe qui se veut effacé alors qu’on sait qu’il en a sous le capot. La faute aussi à des personnages trop peu approfondis pour être attachants. Il y en a plusieurs et de manière déséquilibrée, certains étant plus présents que d’autres qu’on n’arrive même plus à savoir qui est qui. Quant au coach, il est plutôt détestable car trop hautain et surtout sans aucune compassion. Dommage aussi que le héros principal, qui a un certain charisme, n’arrive pas à crever plus l’écran. Ce n’est que lors de son discours de motivation qu’on découvre enfin le personnage sous un autre jour mais c’est déjà bien trop tard.

image mystery alaska disney

Pas grand chose à dire sur la réalisation qui se veut bonne même si bien classique. En revanche, on regrette trop de longueur au film qui nuit à son rythme et créant par moment du désintérêt. On aurait pu espérer plus de dynamisme pour le grand match mais ça reste bien faiblard et sans aucune tension. L’Alaska est aussi peu mis en valeur alors qu’il y a des cadres somptueux à montrer. On aurait pu en savoir également plus sur les conditions de vie difficiles et l’adaptation des gens mais Alaska comme une petite bourgade qui vit un hiver, on ne voit pas grande différence à l’écran.

image mystery alaska disney

Mystery, Alaska n’est pas un match à la hauteur et nous laisse un peu froid.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles