Télévision Téléfilms Disney Channel Mother Goose rock'n'rhyme.

Mother Goose rock’n’rhyme.

amazon funko

Affiche Poster mother-goose rock rhyme disney channel

Fiche technique.

Réalisateur : Jeff Stein.
Scénariste : Mark Curtiss.
Producteur : Thomas A. Bliss.
Compositeur : Van Dyke Parks.
Société de production : Think Entertainment.
Distributeur : Disney Channel.
Sortie USA : 19 mai 1990.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Mother Goose rock’n’rhyme.
Durée : 1h18.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Gordon et Bo Beep recherchent la Mère l’Oie qui a disparu.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Achats.

amazon funko

À venir.

Casting.

Gordon Goose : Dan Gilroy (VF : Inconnue).
Little Bo Peep : Shelley Duvall (VF : Inconnue).
Peter Piper : Harry Anderson (VF : Inconnue).
Michael : Brian Bonsall (VF : Inconnue).
Mère Hubbard : Elayne Boosler (VF : Inconnue).
Georgie Porgie : Art Garfunkel (VF : Inconnue).
Jill : Teri Garr (VF : Inconnue).
Mère l’Oie : Jean Stapleton (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Mother Goose Rock’n’Rhyme est aussi connu sous les noms de Shelley Duvall’s Mother Goose Rock’n’Rhyme et Shelley Duvall’s Rock in Rhymeland.

Image mother-goose rock rhyme disney channel

Notre critique de Mother Goose rock’n’rhyme.

Un film sur la Mère l’Oie, original.

Image mother-goose rock rhyme disney channel

Alors original, c’est le mot, et encore. Imaginez un film avec un budget qui devait être une misère, un réalisateur qui a du consommer de la drogue, des scénaristes en roues libres qui étaient également sous LSD, un film fait entre potes un soir d’avoir trop bu, avec une pâle copie de ce qu’aurait pu faire Tim Burton, et vous êtes encore très loin de la vérité de ce qu’est ce… truc.

Image mother-goose rock rhyme disney channel

On passera l’histoire de Mother Goose rock’n’rhyme qui n’a absolument aucun sens. L’enquête n’a rien de captivante et on s’ennuie ferme. On enchaîne des séquences sans liens et surtout on ne sait pas si on doit en pleurer de rire devant un rendu aussi pathétique ou si on doit en pleurer de désespoir de se demander comment des gens ont pu signer pour participer à ce film ?

Image mother-goose rock rhyme disney channel

Ces gens là justement. Sérieusement, on leur a mis le couteau sous la gorge pour jouer là-dedans ? Les personnages sont… ouais en fait il n’y a pas de mots pour les qualifier. On ne parle même pas du jeu d’acteur que même les Razzie Awards n’oseraient pas leur offrir une statuette. Shelley Duvall n’est d’ailleurs pas bien brillante.

Image mother-goose rock rhyme disney channel

Passons maintenant à ce qui saute aux yeux au bout d’une minute de visionnage de Mother Goose rock’n’rhyme. Qu’est-ce que c’est que ce film ? En fait, tout le film est tourné en studio et il n’y a aucun effort pour cacher ça. Les décors sont d’un kitsch sans nom, mélange de carton pâte flagrant (et on n’exagère pas en disant ça) et de peintures qui font office d’arrière-plan. On retient entre autre cette scène sur la colline où l’herbe est… un tapis vert. Si, si. On ne sent aucune vie dans tout ça étant donné que même l’éclairage est foiré. On évitera également de parler des effets spéciaux indignes de 1990. Tout semble être fait sous Paint. Mention spéciale aux costumes pour l’Oscar du “je prends des bouts de chiffons colorés avec des perruques affreuses ainsi que des costumes d’animaux pris dans la boutique du coin pour faire un chien géant et les gens n’y verront que du feu”.

Image mother-goose rock rhyme disney channel

Le réalisateur a également un très haut niveau, une performance unique, un don pour avoir fait ce qui se fait de pire au cinéma. Des angles de caméras improbables, un sens de l’image inexistant et un rythme incompréhensible. Les scènes de chansons sont ne servent à rien et cela donne ainsi une bande originale incohérente.

Image mother-goose rock rhyme disney channel

Mother Goose rock’n’rhyme est le nanar parfait, qui semble assumer totalement sa nullité constante. En tout cas, une chose est sûre : la drogue, c’est mal. Et à côté de ça, Les Télétubbies est un chef d’oeuvre.

La note de Fabien

En bref

Si le système de notation nous le permettait, on aurait mis -10 comme note.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.