Cinéma Mother Goose goes Hollywood.

Mother Goose goes Hollywood.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster mother goose goes hollywood disney silly symphony

Fiche technique.

Réalisateur : Wilfred Jackson.
Scénariste : George Stallings.
Producteur : Walt Disney.
Compositeur : Edward H. Plumb.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : United Artists Pictures.
Sortie USA : 23 décembre 1938.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Mother Goose Goes Hollywood.
Durée : 7min55.

Résumé.

Des célébrités d’Hollywood prennent vie dans les contes de la Mère l’oie.

Achats.

Casting.

Greta Garbo, Katharine Hepburn : Sara Berner (VF : Inconnue).
Charles Laughton, W. C. Fields, Laurel et Hardy : Al Bernie (VF : Inconnue).
Freddie Bartholomew : Thelma Boardman (VF : Inconnue).
Martha Raye : Ann Lee (VF : Inconnue).
Donald Duck : Clarence Nash (VF : Inconnue).
Eddie Cantor, Charlie McCarthy, Joe Penner, Edward G. Robinson : Dave Barry (VF : Inconnue).
Fats Waller, Cab Calloway, Stepin Fechit : The Blackbirds (VF : Inconnue).

Images.

En savoir plus.

Mother Goose goes Hollywood est le plus coûteux court de la série Silly Symphony.

Parmi les célébrités se trouvent : Katherine Hepburn, Charles Laughton, Spencer Tracy, W.C. Fields, Laurel et Hardy, Greta Garbo, les Marx Brothers, Cab Calloway, Martha Raye, Joe E. Brown, Rudy Vallee, Clark Gable, Fred Astaire, Edward G. Robinson, Wallace Beery, Fats Waller, Charlie McCarthy, Joe Penner, W. C. Fields, Eddie Cantor et Judy Canova.

image mother goose goes hollywood disney silly symphony

Certaines scènes ont été censurées en raison de la portée caricaturale des afro-américains.

Notre critique de Mother Goose goes Hollywood.

On retrouve encore une idée déjà utilisée par les studios Disney à savoir utiliser des célébrités d’Hollywood pour une pseudo histoire sans vraiment de lien. Raison de plus ici pour utiliser (à nouveau) les contes de la Mère l’oie afin de justifier l’absence de réelle intrigue. Les scènes se suivent mais on n’y trouve aucun intérêt et on n’en voit pas la fin.

image mother goose goes hollywood disney silly symphony

Il n’y a plus rien de surprenant du côté de l’animation tant ils utilisent à nouveau les mêmes célébrités donc il n’y a plus vraiment l’effet de surprise. À la rigueur on pourrait souligner le travail sur la dernière scène réunissant l’espace d’un plan une multitude de personnages mais c’est la seule chose de notable sur le plan visuel.

image mother goose goes hollywood disney silly symphony

Mother Goose goes Hollywood n’offre rien d’original et une histoire trop creuse.

La note de Fabien

En bref

Bof bof...

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.