Mister G.

, par

Fiche technique.

Réalisateur : Stephen Herek.
Scénariste : Tom Schulman.
Producteurs : Roger Birnbaum et Stephen Herek.
Compositeur : Alan Silvestri.
Société de production : Touchstone Pictures, Caravan Pictures, Eddie Murphy Productions et Roger Birnbaum Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 9 octobre 1998.
Sortie française : 11 août 1999.
Titre original : Holy Man.
Durée : 1h49.
Budget : 60 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 12 millions de dollars.
Entrées françaises : 278 021 entrées.

Résumé

Afin de sauver son emploi sur une chaîne de télé-achat, Ricky Hayman recrute Mister G., un prédicateur qu’il veut mettre en vedette d’une nouvelle émission.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

G. : Eddie Murphy (VF : Med Hondo).
Ricky Hayman : Jeff Goldblum (VF : Richard Darbois).
Kate Newell : Kelly Preston (VF : Françoise Cadol).
Barry : Jon Cryer (VF : Olivier Granier).
John McBainbridge : Robert Loggia (VF : Henry Djanik).
Scott Hawkes : Eric McCormack (VF : Bernard Gabay).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Le projet Mister G commence dès 1993 avec John Candy dans le rôle titre. Suite au décès de celui-ci le film est repoussé.

En 2009 puis à nouveau en 2011, Eddy Murphy a qualifié ce film “d’horrible”.

Image mister g holy man disney touchstone

Le tournage s’est déroulé en Floride.

Notre critique de Mister G.

Une comédie avec Eddie Murphy, ça passe ou ça casse.

Image mister g holy man disney touchstone

C’est pas que ça passe ou ça casse, c’est que le synopsis de Mister G fait très “film comique” alors qu’en réalité, c’est plutôt un long-métrage bon enfant et assez philosophique. On découvre ainsi les rouages des chaines télévisées de télé-achat ainsi que la manipulation afin de faire vendre. L’arrivée de G va ainsi donner une nouvelle approche à tout ça. Alors que le début du film pose les bases d’une comédie, on évolue progressivement vers quelque chose de plus sérieux jusqu’à ses 30 dernières minutes où on voit les conséquences de la télévision et de la notoriété. Puis on évoquait l’aspect philosophique car G a une vision de la vie qui tranche avec la société de consommation. Un contraste saisissant et parfaitement équilibré qui fait le fil conducteur du long-métrage.

Image mister g holy man disney touchstone

Mister G dispose ainsi d’un trio de chocs pour tenir le film. A commencer par Eddie Murphy qui est épatant. Il arrive à avoir un faciès qui fait sourire mais sa personnalité est tellement intéressante qu’on s’attache terriblement à lui. Chose qui arrivera en avançant dans l’intrigue, où on commence avec ce qui semble être un illuminé avant de découvrir toute la sagesse qu’il a au fond de lui et son empathie à toujours vouloir aider les autres. En deuxième protagoniste nous avons Jeff Goldblum qui incarne un producteur en mal de succès qui voit en G le moyen de se faire plus d’argent avant de découvrir l’amitié et ce qu’il est en train de faire pour son profit personnel. Enfin, Kelly Preston complète le trio d’acteurs en étant une analyste médiatique qui tente de maintenir l’équilibre dans les relations de G et de Ricky.

Image mister g holy man disney touchstone

Le film arrive à nous captiver par sa construction évolutive et surtout dynamique, enchaînent les séquences à la fois simple, légère, sérieuse et émotionnelles. Alan Silvestri signe ici une très belle bande originale qui apporte son lot de sentiments sur la dernière demi heure avec son style qui lui est propre pour nous émouvoir.

Mister G est donc une bonne surprise dans l’ensemble et qui saura donner le sourire à bon escient.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney