amazon disney

Affiche Poster mission g force disney

Fiche technique.

Réalisateur : Hoyt Yestman.
Scénaristes : Cormac Wibberley et Marianne Wibberley.
Producteurs : Jerry Bruckheimer et Todd Arnow.
Compositeur : Trevor Rabin.
Société de production : Walt Disney Pictures, Jerry Bruckheimer Films et Whamaphram Productions.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 24 juillet 2009.
Sortie française : 14 octobre 2009.
Titre original : G-force.
Durée : 1h29.
Budget : 150 millions de dollars.
Recette mondiale : 292,8 millions de dollars.
Recette USA : 119,4 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 410 903 entrées.

Résumé.

Une équipe d’agents secrets, baptisée Mission-G, doit contrer un industriel technologique qui cherche à dominer le monde à travers ses créations. Sauf que ses agents secrets sont des cochons d’Inde.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Darwin : Sam Rockwell (VF : Patrick Poivey).
Juarez : Penélope Cruz (VF : Céline Monsarrat).
Blaster : Tracy Morgan (VF : Med Hondo).
Hurley : Jon Favreau (VF : Jacques Bouanich).
Speckles : Nicolas Cage (VF : Dominique Collignon-Maurin).
Bucky : Steve Buscemi (VF : Didier Becchetti).
Ben : Zach Galifianakis (VF : Xavier Fagnon).
Marcie : Kelli Garner (VF : Elisabeth Ventura).
Leonard Saber : Bill Nighy (VF : Georges Claisse).
Kip Killian : Will Arnett (VF : Serge Biavan).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Mission-G doit sa création au fils du réalisateur Hoyt Yeatman. Agé de 5 ans, il ramène un cochon d’Inde à la maison et se dit qu’il ferait un parfait petit soldat.

C’est la première production 3D pour Jerry Bruckheimer.

Image mission g force disney

Harry Gregson-Williams devait être le compositeur original du film mais il était occupé sur Prince of Persia : Les sables du temps.

Notre critique de Mission-G.

Quand on lit le résumé, on s’attend à un film vraiment bas de gamme. Heureusement qu’un résumé ne fait pas tout.

En effet, cette histoire d’espionnage surprend à bien des égards. Tout d’abord, de faire des cochons d’Inde les héros du long-métrage en les rendant assez humanisés (doués de la parole, technique de combat…). Alors que ça semble tomber comme un cheveu sur la soupe, on finit par découvrir un peu plus tard pourquoi ils sont si performants. Ensuite, un scénario bien construit qui rend vraiment comme un film d’action avec sa dose de complot, de sauvetage du monde, de méchants à la pointe de la technologie… En fait, on est vraiment en terrain connu même si les héros ne sont pas bien grands. A noter que la course-poursuite est tout bonnement excellente. Enfin, Disney semble se rappeler que ce film s’adresse aussi aux enfants. Il ont donc incorporé un personnage qui doit se mettre à leur niveau et cela apporte la dose d’humour dont on aurait pu se passer. Effectivement, Mission-G ne mise pas beaucoup sur l’humour en restant sur un registre assez sérieux.

Image mission g force disney Image mission g force disney

Sa galerie des personnages est donc la surprise du film. Le trio d’agents qui sont des cochons d’Inde ont chacun bien leur propre personnalité et leur style. Le quatrième protagoniste qui arrive sur le tard est justement celui qui est là pour plaire aux jeunes enfants mais ses blagues scatophiles plombent le film et rend le personnage rapidement insupportable en étant toujours trop extraverti. Le contraste est alors trop fort par rapport aux autres. Les deux autres animaux sont la mouche, véritablement les yeux des agents, ainsi que la taupe qui est celle qui assure l’aspect informatique. Après, nous passons aux humains qui sont l’un des points faibles du film. Zach Galifianakis semble assez effacé, son assistante (jouée par Kelli Garner) encore plus, l’antagoniste du film Bill Nighy surjoue et enfin les agents du FBI sont assez clichés. Au final, ce sont surtout les rongeurs qui tiennent le haut de l’affiche. Qui plus est, la version française est celle de comédiens de doublage bien connu et non cette fois-ci d’acteurs qui n’auraient pas donné le même niveau de crédibilité.

Image mission g force disney

Tout le film s’appuie d’une réalisation maîtrisée. La caméra alterne entre le ras du sol pour filmer les héros et les plans plus éloignés pour apprécier le spectacle. Cette alternance rend le film très dynamique et immersif, offrant de nouveaux angles de vues d’un film d’action. A noter que le producteur Jerry Bruckheimer, habitué des films à gros budget, n’a pas lésiné sur les moyens ici afin d’apporter des effets spéciaux de qualité. Les animaux sont extrêmement réalistes et sont ainsi convaincants. Trevor Rabin ajoute sa pierre à l’édifice avec une bande originale digne d’un film d’actions.

Image mission g force disney

Mission-G est donc une belle réussite une fois vu, se voulant familial et divertissant.