fbpx


Cinéma Mimic.

Mimic.

shopdisney
affiche poster mimic disney dimension miramax

Fiche technique.

Réalisateur : Guillermo del Toro.
Scénariste : Matthew Robbins et Guillermo del Toro.
Producteur : Ole Bornedal, B.J. Rack et Bob Weinstein.
Compositeur : Marco Beltrami.
Société de production : Dimension Films et Miramax.
Distributeur : Dimension Films.
Sortie USA : 22 août 1997.
Première française : 6 septembre 1997 (Deauville).
Sortie française : 24 septembre 1997.
Titre original : Mimic.
Durée : 1h41.
Budget : 30 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 25,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 315 615 entrées.

Résumé.

Afin d’enrayer une épidémie véhiculée par les cafards, l’entomologiste Susan a conçu un insecte mutant. Ce dernier ne cesse d’évoluer et devient incontrôlable.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Susan Tyler : Mira Sorvino (VF : Laurence Crouzet).
Peter Mann : Jeremy Northam (VF : Guillaume Orsat).
Chuy : Alexander Goodwin (VF : Inconnue).
Manny : Giancarlo Giannini (VF : Inconnue).
Leonard : Charles S. Dutton (VF : Jacques Martial).
Josh : Josh Brolin (VF : Jean-Pierre Michaël).
Remy : Alix Koromzay (VF : Inconnue).
Docteur Gates : F. Murray Abraham (VF : Jean Négroni).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Mimic est l’adaptation d’une nouvelle éponyme de Donald A. Wollheim publié en 1942.

Le film avait pour titre originale de Judus. À l’origine, ce devait être un court-métrage de 30 minutes cumulé avec deux autres courts.

Image mimic disney dimension miramax

Il existe une version “director’s cut” de Guillermo del Toro qui se voulait plus proche de sa vision. Les producteurs l’ont empêché d’aller vers l’originalité. La fin est également très différente par rapport à ce qu’il avait envisagé où se devait être bien plus sombre avec la victoire des insectes qui avaient grandement évolué.

Manny devait être joué par Federico Luppi mais sa prononciation anglaise était trop approximative.

Le tournage s’est déroulé en Californie et au Canada.

Notre critique de Mimic.

Un film d’horreur sur des insectes mutants, ça sent le nanar par excellence. Mais avec Guillermo del Toro, on peut s’attendre à être surpris.

Image mimic disney dimension miramax

Ou pas. Le scénario est tellement vide et plat qu’on a envie de rire. Des scientifiques créent des insectes génétiquement modifiés, ils sont évolués en plus grand, devenus plus intelligents, peuvent “mimer” pour se confondre avec les humains (sans leur ressembler, juste un mimétisme de stature). Un petit groupe tente de résoudre le problème. Tout est prévisible et basique. On ne ressent aucun brin d’originalité.

Image mimic disney dimension miramax

En plus, on est normalement dans de l’horreur, alors on va dire que ça va par moment. La scène la plus “effrayante” de Mimic étant l’attaque des enfants. Le reste n’a rien de bien sensationnel. On ne peut même pas dire qu’il y a une ambiance oppressante, la tension étant assez mal amenée. À certains endroits on aura des scènes un peu plus gore mais sans plus.

Image mimic disney dimension miramax

Les personnages ne sont d’ailleurs pas des plus mémorables. Les deux scientifiques qui sont à l’origine de tout ça ne sont guère attachants. Les autres seconds rôles ne sont pas non plus à la hauteur des enjeux. Aucun des protagonistes n’est passionnant car on ne sait rien d’eux, ils ont juste un traitement superficiel mais ça s’arrête là.

Image mimic disney dimension miramax

Pour ce genre de film, les effets visuels doivent répondre présents. Au moins, ils ne sont pas mauvais. De plus, ils arrivent à être effrayant par leur grande apparence et surtout leur gestuelle rapide et sonore. Le travail sonore est justement très bon dans ce film avec les cliquetis qui annoncent leur venue. Les images de synthèse sont utilisées mais les marionnettes aussi et ça se ressent, offrant plus de crédibilité dans les interactions.

Image mimic disney dimension miramax

Mimic fait plutôt tirer la grimace en étant une sorte de série B.

REVIEW OVERVIEW

La note de Fabien

En bref

Pas un nanar mais bon rien de brillant.
amazon-music