Millions.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster millions

Réalisateur : Danny Boyle.
Scénariste : Frank Cottrell Boyce.
Producteur : Graham Broadbent.
Compositeur : John Murphy.
Société de production : Pathé Pictures International, UK Film Council, BBC Films, Mission Pictures, Inside Track 2 et Ingenious Film Partners.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 14 septembre 2004 (Toronto).
Sortie anglaise : 27 mai 2005.
Sortie USA : 11 mars 2005.
Sortie française : 6 juillet 2005.
Titre original : Millions.
Durée : 1h35.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : 11,8 millions de dollars.
Recette USA : 6,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 9 216 entrée.

Résumé.

Damian, fervent croyant, et son frère Anthony trouvent un sac rempli de billets. Le second veut en profiter tandis que le premier veut aider les gens avec.

Achats.

Casting.

Damian : Alexander Nathan Etel (VF : Carole Baillien)
Anthony : Lewis Owen McGibbon (VF : Inconnue).
Ronnie : James Nesbitt (VF : Inconnue).
Dorothy : James Nesbitt (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Millions est l’adaptation du roman du même nom de Frank Cottrell Boyce publié en 2004.

image millions

Le tournage s’est déroulé en Angleterre.

Notre critique de Millions.

Une histoire qui semble offrir bonté et humour avec des enfants, de quoi passer un bon moment en perspective.

image millions
image millions

On ne peut pas vraiment dire que le moment est excellent mais il n’est pas un supplice pour autant. Le scénario est en effet assez bien construit mais peine à se renouveler pour vraiment approfondir les choses. Le fait de voir deux visions de l’utilisation de l’argent est intéressante. L’une d’elle est évidemment le profit, le confort matériel, la classe sociale… mais sans montrer les méfaits que cela engendre. Pour l’autre, c’est plus spirituel, la nécessité de faire le bien autour de soi, appuyé de plus par la présence de la religion. Avec tous les Saints qui font des apparitions, on a ainsi des valeurs qui sont transmises. Cependant, cela ne donne pas assez d’émotions alors que les bases sont là. Dommage aussi cette sous-intrigue du braquage où un des voleurs veut récupérer son butin. Il faut attendre la dernière partie du film pour retrouver un peu plus de sérieux et montant crescendo vers quelque chose de plus percutant.

Les deux jeunes acteurs s’en sortent plutôt bien et les adultes ne livrent pas une performance exceptionnelle. Heureusement, les personnages sont bien construits. Damian a bon cœur, se veut naïf et ses visions des Saints restent floues entre réalité ou bien juste le fruit de son imagination. Pour son frère, il est l’image de la personne qui abuse de sa richesse mais manque un peu de profondeur. Le père des enfants est trop peu présent mais il est à chaque fois marquant et se retrouve embarqué dans une aventure qui le dépasse. Quant à la seule présence féminine, elle se lance aussi dans tout ça mais sert que très tard dans le film. Enfin, l’antagoniste a tout du cliché, faisant de lui le gros bémol du long-métrage.

image millions
image millions

Danny Boyle a son style pour la réalisation et il ne déroge pas à la règle dans ce film : angles de caméras, montage rapide, colorimétrie terne… Toute une ambiance est ainsi créée sans fausses notes. Même les séquences imaginées sont bien gérées avec un cadre onirique. Mais le reste du film est du même genre, flirtant avec le poétique. On apprécie une bande originale réussie qui alterne entre gravité et légèreté mais qui s’inspire grandement sur une mélodie de Danny Elfman avec Edward aux mains d’argent.

Millions est intéressant à voir par son originalité et une histoire somme toute touchante.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp