Télévision Téléfilms Animation Disney Mighty Ducks, the movie : the first face-off.

Mighty Ducks, the movie : the first face-off.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster mighty ducks movie first face off disney

Fiche technique.

Réalisateur : Joe Barruso, Doug Murphy, Blair Peters et Sung Bak Yub.
Scénariste : Garfield Reeves-Stevens, Judith Reeves-Stevens et David Wise.
Producteur : Inconnu.
Compositeur : Patrick DeRemer.
Société de production : Walt Disney Television Animation.
Distributeur : Walt Disney Home Video.
Sortie USA : 8 avril 1997.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Mighty Ducks the Movie: The First Face-Off.
Durée : 1h05.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Les Mighty Ducks arrivent sur Terre et doivent le sauver de l’infâme Lord Dragaunus.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Achats.

À venir.

Casting.

Duke L’Orange : Jeff Bennett (VF : Roland Menard).
Seige : Clancy Brown (VF : Inconnue).
Lord Dragaunus : Tim Curry (VF : Inconnue).
Captain Klegghorn : Dennis Franz (VF : Inconnue).
Phil Palmfeather : James Belushi (VF : Inconnue).
Grin : Brad Garrett (VF : Inconnue).
Mallory McMallard : Jennifer Hale (VF : Inconnue).
Tanya : April Winchell (VF : Inconnue).
Wildwing : Ian Ziering (VF : Inconnue).
Wraith : Tony Jay (VF : Inconnue).
Nosedive : Steve Mackall (VF : Inconnue).
Chameleon : Frank Welker (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Mighty Ducks, the movie : the first face-off est un téléfilm composé de trois épisodes de la série Mighty Ducks : Les canards de l’exploit : Le face à face (partie 1 et 2, servant de pilote à la série, VO : The First Face Off) et Les durs à cuire (VO : Duck Hard).

image mighty ducks movie first face off disney

Le téléfilm s’inspire des films Les petits champions.

Notre critique de Mighty Ducks, the movie : the first face-off.

Après la trilogie de films, un film animé est surprenant mais pourquoi pas.

image mighty ducks movie first face off disney

Pourquoi ? Telle est la vraie question. En effet, ce téléfilm qui est en réalité une compilation d’épisodes de la série (en gros, les deux premiers et vers les derniers) n’apporte strictement rien et dispose d’un scénario vraiment faiblard et tellement classique du méchant qui veut détruire le monde. On ne ressent rien si ce n’est de l’ennui et les scènes d’actions tentent de nous réveiller. L’humour présent tombe à l’eau et n’arrange rien à part abaisser encore le niveau. Même si ce type de production s’adresse à un public pré-adolescent, il n’y a quand même rien de sensationnel.

image mighty ducks movie first face off disney

Il en est de même pour les personnages qui n’ont pas de réelle personnalité propre, ils sont presque interchangeables. On n’a même pas besoin de s’attacher à eux car on ne sait rien d’eux si ce n’est que ce sont des hockeyeurs super-héros. C’est plus l’inspecteur de police qui a plus de charisme même si au final, il ne cherche qu’à leur mettre des bâtons dans les roues. Quant à l’entraîneur, il fait second rôle effacé. Enfin, les antagonistes sont clichés au possible et le sous-fifre caméléon est juste là pour avoir un personnage comique.

image mighty ducks movie first face off disney

Les dessins se veulent corrects et il y a un effort de fait sur la conception des décors, surtout quand on s’oriente dans le genre science-fiction. Pourtant, le graphisme n’innove pas et se content de reprendre la charte des productions Disney de cette période. L’animation manque par moment de fluidité suite en plus à un rythme de mise en scène en dents de scie.

image mighty ducks movie first face off disney

Mighty Ducks, the movie : the first face-off est à peine passable et surtout sans intérêt.

La note de Fabien

En bref

Rien de palpitant.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.