DERNIÈRES ACTUALITÉS

Super Noël : Tim Allen reprend le rôle pour la série.

Le Père Noël repart pour de nouvelles aventures !

Real Steel : une série du film en développement.

Nouveau dérivé d'un long-métrage !

Fresh : nouveau film de Disney+.

Une nouvelle rencontre amoureuse !

Mort sur le Nil : les affiches des personnages.

Hercule Poirot et ses suspects se montrent !

Bob’s burgers : la bande-annonce du film !

La série d'animation débarque au cinéma !

Martha Marcy May Marlene.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster martha marcy may marlene

Réalisateur : Sean Durkin.
Scénariste : Sean Durkin.
Producteur : Antonio Campos, Patrick Cunningham, Chris Maybach et Josh Mond.
Compositeur : Daniel Bensi et Saunder Jurriaans.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Maybach Film Productions, Cunningham & Maybach Films, FilmHaven Entertainment, BorderLine Films et This Is That Productions.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 21 janvier 2011 (Sundance).
Sortie USA : 21 octobre 2011.
Sortie française : 29 février 2012.
Titre original : Martha Marcy May Marlene.
Durée : Inconnue.
Budget : 10 millions de dollars.
Recette mondiale : 4,8 millions de dollars.
Recette USA : 3 millions de dollars.
Entrées françaises : 53 521 entrées.

Résumé.

Après avoir fuit une secte, Martha retrouve sa sœur et son beau-frère. Le traumatisme est toujours présent et sa sœur veut découvrir la vérité.

Achats.

Casting.

Martha : Elizabeth Olsen (VQ : Magalie Lépine-Blondeau).
Patrick : John Hawkes (VQ : Alain Zouvi).
Lucy : Sarah Paulson (VQ : Mélanie Laberge).
Ted : Hugh Dancy (VQ : Martin Watier).
Max : Christopher Abbott (VQ : Inconnue).
Watts : Brady Corbet (VQ : Xavier Dolan).

En savoir plus.

Le projet débute en 2007.

image martha marcy may marlene

Le tournage s’est déroulé de mai à juillet 2010 à New York.

Notre critique de Martha Marcy May Marlene.

Un film sur une secte, pas forcément original mais c’est souvent révélateur d’un malaise.

Le scénario décide donc de nous montrer l’après et les conséquences que cela peut avoir sur une personnalité. On y retrouve la souffrance, la paranoïa, le traumatisme… pourtant, il semble manquer quelque chose au film. En effet, on a du mal à voir où le scénariste veut en venir. Il y avait tellement matière à faire pour approfondir les conséquences d’une secte qu’on en ressort déçu que cela soit si superficiel dans le traitement. Le fait de garder autant de mystères n’aide en rien non plus. Mais avec cette histoire, on voit aussi le « pendant », tout ce qui se passe dans la secte. Dommage là aussi de ne pas avoir vraiment creusé les choses. Même si on y voit une manipulation mentale, ça semble trop facile de se faire endoctriner et la secte semble ne pas avoir un véritable but. Il y a plus de questions que de réponses. Le long-métrage manque ainsi d’émotions malgré une certaine lourdeur pesante pour refléter un mal-être. La fin déçoit également car il manque une conclusion plus marquante.

image martha marcy may marlene
image martha marcy may marlene

Elizabeth Olsen livre ici une très belle prestation et s’approche de l’excellence mais la faute revient à son personnage. Martha semble fragile d’esprit pour se faire embrigader avant de tomber dans la perdition quand elle s’en libère. Sa psychologie est bien travaillée du côté de la transformation mental mais on a quand même du mal à s’attacher à elle et à ce qu’elle a vécu. On a même du mal à voir ce qu’elle a réellement vécu dans cette secte. Sa sœur, qui veut comprendre ce qui lui est arrivé, n’insiste pas trop pour démêler la situation. Elle sait qu’il y a un souci mais laisse trop de temps pour vraiment « sauver » intérieurement Martha. Le mari de la sœur justement semble plus lucide mais son couple est mis à mal à cause de ce conflit. Du côté de la secte, c’est trop flou dans les protagonistes et même le gourou est inintéressant tant on ne connait pas ses motivations.

image martha marcy may marlene
image martha marcy may marlene

La réalisation est vraiment très propre et maintient une ambiance forte et sombre. Il est bien que le visuel conforte le scénario. Le rythme est d’ailleurs lent mais juste ce qu’il faut pour créer un sentiment de malaise. Les tons ternes accentuent davantage cet esprit embrouillé de l’héroïne. Le fait également d’alterner le présent libéré avec les flash-back de la secte et de créer des parallèles entre les deux est bien géré et donne une qualité supplémentaire. Dommage juste sur la bande originale qui ne parvient pas à créer une immersion supplémentaire.

Martha Marcy May Marlene avait un bon sujet mais manque d’envergure pour être percutant.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.