fbpx


Films Live 20th Century Fox Maman, j'ai raté l'avion.

Maman, j’ai raté l’avion.

affiche poster maman raté avion home alone disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Chris Columbus.
Scénariste : John Hughes.
Producteur : John Hughes.
Compositeur : John Williams.
Société de production : 20th Century Fox et Hughes Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première USA : 10 novembre 1990 (Chicago).
Sortie USA : 16 novembre 1990.
Sortie française : 19 décembre 1990.
Titre original : Home alone.
Durée : 1h43.
Budget : 18 millions de dollars.
Recette mondiale : 477 millions de dollars.
Recette USA : 285,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 240 518 entrées.

Résumé.

Alors que sa famille l’a oublié chez lui en partant en vacances, Kevin, 8 ans, vit seul et doit faire face à deux cambrioleurs.

Univers.

Achats.

Casting.

Kevin McCallister : Macaulay Culkin (VF : Boris Roatta).
Harry Lime : Joe Pesci (VF : Patrice Melennec).
Marvin Merchants : Daniel Stern (VF : Michel Mella).
Peter McCallister : John Heard (VF : Claude Rollet).
Kate McCallister : Catherine O’Hara (VF : Marie-Brigitte Andreï).
Le Père Marley : Roberts Blossom (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

L’idée du film vient du producteur qui se demandait ce qu’il arriverait s’il oubliait ses enfants chez lui alors qu’il partait en vacances.

Les studios Warner Bros. étaient prévus pour la production du film mais s’inquiéta du budget et devant un potentiellement dépassement, stoppa le projet. Ce fut finalement la Fox qui pris la relève.

200 enfants ont auditionnés pour le rôle de Kevin même si le réalisateur avait en tête d’engager Macaulay Culkin.

image maman raté avion home alone disney fox

Robert De Niro, Rowan Atkinson et Jon Lovitz ont été envisagés pour le rôle d’Harry ; Christopher Lloyd pour celui de Marv ; Tim Allen, Michael Keaton, Bryan Cranston, Richard Gereet Christopher Reeve pour celui de Peter McCallister.

Angels with Filthy Souls, le film que regarde Kevin, a été réalisé exprès pour le long-métrage.

Le tournage s’est déroulé de février à mai 1990 dans l’Illinois.

Notre critique de Maman, j’ai raté l’avion.

Une comédie familiale des années 1990 qui est devenu un film culte, lançons-nous dessus.

image maman raté avion home alone disney fox

En prenant du recul, Maman, j’ai raté l’avion s’adresse surtout aux enfants. On est dans une ambiance légère, avec un héros principal de 8 ans qui va permettre de s’identifier à lui, vivant une situation rocambolesque. C’est parfois le rêve de tout gamin de se retrouver seul dans une grande maison à pouvoir faire ce qu’on veut sans se faire réprimander par les parents. Le film se compose alors trois actes.

Le premier où on voit que Kevin a des soucis avec sa famille, ou plutôt se convainc d’en avoir tant il y met de la mauvaise volonté. Lorsque la famille part sans lui, on se dit vraiment qu’il leur en a fallu du temps pour se rendre compte qu’il l’avait oublié. Mais bon, c’est une comédie, faut pas trop creuser sur le prétexte scénaristique. Cela restera une sous-intrigue inintéressante de la mère qui cherche à rentrer chez elle, plombant plus le film à travers des scènes simplistes.

image maman raté avion home alone disney fox

La seconde partie met en avant Kevin qui profite à fond de la maison comme le ferait tout enfant de son âge. Il se veut quand même assez mâture pour réussir à se débrouiller par lui-même pour les courses et autres tâches ménagères. En parallèle, on voit également les deux cambrioleurs faire du repérage. On voit surtout le temps tourner et on se demande quand il va vraiment se passer quelque chose car jusqu’ici, le scénario ne nous captive pas vraiment.

Vient enfin l’acte qu’on attendait à savoir le cambriolage où rien ne se passe comme prévu. On découvre que Kevin est très débrouillard et qu’il a disposé des pièges partout dans sa maison. On entre pleinement dans la comédie pour enfant avec des gags cartoonesques et des situations invraisemblables jusqu’à son dénouement heureux et dégoulinant de bons sentiments.

image maman raté avion home alone disney fox

Certes, le film remplit son rôle de s’adresser à un jeune public et de correspondre pour la période de Noël mais clairement, le scénario n’a rien de bien sensationnel et a du mal à décoller. Il faut attendre plus d’une heure pour que ça se mette en place pour qu’ensuite tout s’accélère. Pourtant, les scénaristes ont réussit à offrir une belle scène pleine d’émotions entre Kevin et son voisin à l’église, parlant de choses sérieuses et touchantes et cela aurait été plus agréables que le film possède plus de moments de cet acabit.

image maman raté avion home alone disney fox

Kevin qui est la figure centrale du film débute quand même comme un gamin insupportable dans ses propos dont ses parents ne semblent pas plus affectés que ça et ne cherchent pas à le recadrer alors qu’ils se font insulter violemment. Puis on le découvre assez adulte pour gérer seul une maison et sa vie quotidienne là où d’autres enfants auraient été en panique. Mais il aurait été intéressant de profiter de ce second acte du film pour montrer aussi qu’il a une passion pour le bricolage et d’être créatif car la troisième partie où il piège la maison, on se demande comment il a eu les idées de tout ça. Son acteur, Macaulay Culkin, s’en sort assez bien pour son jeune âge même s’il ne montre pas assez d’émotions pour savoir ce qu’il vaut comme acteur mais il reste convaincant quand même ici.

image maman raté avion home alone disney fox

Concernant la famille, on passe tant elle est trop large et sans consistance, comme des parents à peine peinés d’avoir oublier leur enfant chez eux… Mais en ce qui concerne les deux cambrioleurs, ils sont limite attachants tant ils sont décrits comme gentil et ils sont là juste pour l’aspect humoristique. Il ne fallait pas en faire des personnages qui auraient terrifiés les enfants… Les deux acteurs sont crédibles mais bon, à part crier de douleur, ils ne font pas grand chose.

image maman raté avion home alone disney fox

Du côté de la réalisation, rien de bien sensationnel. C’est simple mais ce n’est pas le genre de film où le metteur en scène peut se lâcher pour proposer quelque chose de plus marquant. On regrettera cependant que John Williams n’est pas proposée une bande origine plus captivante tant elle se veut ici oubliable.

Maman, j’ai raté l’avion a peut-être marqué son temps et fonctionne sans doute mieux quand il est vu en étant enfant.

La note de Fabien

En bref

Ça se regarde mais ça ne reste pas mémorable.