Disney + Magic Camp.

Magic Camp.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster magic camp disney plus

Fiche technique.

Réalisateur : Mark Waters.
Scénariste : Dan Gregor et Doug Mand.
Producteur : Geyer Kosinski, Andrew Gunn et Suzanne Todd.
Compositeur : Rolfe Kent.
Société de production : Walt Disney Pictures, Team Todd et Gunn Films.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 14 août 2020.
Sortie française : 14 août 2020.
Titre original : Magic Camp.
Durée : 1h40.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Andy retourne à l’Institut de la Magie suite à la demande de son ancien mentor Roy Preston. En revenant sur le lieu de sa jeunesse, il espère pouvoir relancer sa carrière. Il doit alors faire face aux nouvelles recrues.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Casting.

Andy : Adam DeVine (VF : Pascal Nowak).
Theo : Nathaniel Logan McIntyre (VF : Oscar Douieb).
Christina Darkwood : Gillian Jacobs (VF : Nina Bregeau).
Roy Preston : Jeffrey Tambor (VF : Gabriel Le Doze).
Nathan : Cole Sand (VF : Kaycie Chase).
Ruth : Isabella Crovetti (VF : Jaynelia Coadou).
Vera : Izabella Alvarez (VF : Leopoldine Serre).
Vic : Hayden Crawford (VF : Baptiste Mège).
Janelle : Bianca Grava (VF : Lila Lacombe).
Judd : J.J. Totah (VF : Youna Noiret).
Devin : Aldis Hodge (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

En novembre 2016, le casting est annoncé.

Le tournage débute en décembre 2016 à Los Angeles.

image magic camp disney plus

En septembre 2017, la sortie du film, initialement prévue en 2018, est annulée. En 2018, on apprend que le film serait en post-production pour une sortie sur Disney+. Courant 2020, il est officiellement annoncé sur la plateforme de streaming.

Notre critique de Magic Camp.

Un film sur la magie, des adolescents, des bons sentiments, on sent l’univers Disney Channel.

image magic camp disney plus

Effectivement, on pourrait vraiment le considérer comme tel tant il a tous les ingrédients des Disney Channel Original Movie. Bien que le scénario suive une structure très classique avec beaucoup de choses prévisibles, on se laisse facilement prendre au jeu tant le film fait sourire par moment et arrive à émouvoir sur certains points (surtout sur la dernière partie du film).

On a donc droit à plusieurs intrigues qui arrivent à bien se marier pour donner de la consistance. Andy a raté sa carrière de magicien et cherche sa voie, Darkwood veut retrouver son ancienne amitié, Theo doit faire face à la perte de son père… Bien que rien de bien original, chaque petite histoire apporte sa touche. Sans aller dans de grands messages moralisateurs, il y a quand même quelques valeurs qui sont défendues ici et qui parleront au jeune public.

image magic camp disney plus

Pour un film traitant de magie, on s’attend à voir plusieurs numéros. C’est effectivement le cas même si la plupart utilise le pouvoir du cinéma. Cependant, certains numéros sont vraiment intéressants à voir. Il faut mettre dans le contexte que c’est une école pour apprendre des numéros, donc ça reste à la fois “simple” et pour d’autres plus spectaculaires. Malheureusement, il aurait fallu mieux doser les tours car on a parfois trop à faire à des effets poussifs plus proche de la science-fiction qu’autre chose.

image magic camp disney plus

Du côté des personnages, on va du très bon au moins bon. Tout d’abord, Andy est le magicien qui a changé de carrière mais qui espère se relancer. Il se veut touchant car on sent qu’une ancienne blessure l’a fait devenir comme ça et qu’il a du mal à avancer. C’est au contact des enfants qu’il va apprendre à “revivre”. Son acteur s’en sort plutôt bien. Il y a aussi Darkwood, la grande illusionniste qui veut retrouver l’amitié qu’elle avait avec Andy tout en devant gérer sa popularité auprès des jeunes magiciens. Enfin, le directeur du camp est aussi mystérieux que sage.

Concernant les recrues, on est trop dans les stéréotypes et c’est bien dommage. Théo a perdu son père, se souvenant de lui à travers les tours de cartes, et a du mal à se montrer en public. Il est touchant comme enfant. Mais ses camarades sont trop dans les extrêmes : celle qui est à fond sur les lapins, celui qui a que des allergies, le passionné de mode, la gothique et froide, le prétentieux de service, la surdouée… Même si ça fait rire, une meilleure nuance n’aurait pas été de refus. Surtout que chaque groupe est conséquent pourtant on s’attarde que sur quelques uns d’entre eux.

image magic camp disney plus

La réalisation se veut efficace et classique. Il n’y a pas grand chose à en dire. On a de la qualité cinéma (loin de l’aspect DCOM très artificiel par moment). Les décors sont intéressants même si peu magnifiés (pour un institut de magie, on pouvait s’attendre à plus de détails). La bande originale n’offre rien non plus alors que le côté féerique aurait pu être mis en avant.

Magic Camp est un bon tour de magie qui se regarde avec plaisir.

La note de Fabien

En bref

Bien sympa.
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.