CinémaLuca.

Luca.

affiche poster luca disney pixar

Réalisateur : Enrico Casarosa.
Scénariste : Jesse Andrews et Mike Jones.
Producteur : Andrew Warren.
Compositeur : Dan Romer.
Société de production : Pixar Animation Studios.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 18 juin 2021.
Sortie française : 18 juin 2021.
Titre original : Luca.
Durée : 1h40.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Luca et Alberto sont tous deux des créatures marines qui deviennent humains lorsqu’ils sont sur la terre ferme. Ils découvrent une autre vie jusqu’à ce qu’ils se lient d’amitié avec une fille.

Casting.

Luca Paguro : Jacob Tremblay (VF : Aloïs Le Labourier).
Alberto Scorfano : Jack Dylan Grazer (VF : Matt Mouredon).
Giulia : Emma Berman (VF : Juliette Davis).
Daniela : Maya Rudolph (VF : Chiara Mastroianni).
Massimo : Marco Barricelli (VF : Serge Biavan).
Lorenzo : Jim Gaffigan (VF : Pierre Margot).
Ercole : Inconnu (VF :Oscar Ouieb).

En savoir plus.

Le projet est annoncé en juillet 2020 pour une sortie en salles à l’été 2021.

image luca disney pixar

Début 2021, le film est annoncé pour une exclusivité Disney+.

Notre critique de Luca.

Un Pixar qui sort est toujours un film attendu car on sait la qualité créatives des studios aussi bien en terme de scénario que sur le plan visuel. On est donc assez confiant sur ce qui nous attend… ou presque.

image luca disney pixar

Les premières bandes-annonces avaient déjà du mal à nous émerveiller et le charme ne semblait pas hautement présent. Malheureusement, nos appréhensions sont fondées. Parlons déjà du scénario. En ressortant du film, même si on faisait le constat au fil de son avancée, on se rend compte que Pixar ne parvient pas à imposer sa marque de fabrique qui était le double niveau de lecture. Là où un enfant et un adulte interprétaient le film à leur manière car chacun y voyait quelque chose qui l’impactait, ici le scénario est destiné aux enfants… et c’est tout. Le souci qui s’ajoute est que c’est même beaucoup trop simpliste, bien loin de ce qu’on connaissait auparavant. C’est tellement simple que le film ne véhicule strictement aucune émotion. Il faut attendre une heure de film pour avoir enfin une première scène qui va en ce sens mais qui se veut expédiée en une minute avant de retomber dans du basique jusqu’à sa conclusion qui manque de panache.

image luca disney pixar

On a même du mal à reconnaître un scénario de Pixar. La mythologie des créatures aquatiques était un bon concept sur le papier mais n’est en réalité jamais exploitée. Luca et Alberto font tout pour ne pas se faire mouiller (et donc ne pas être reconnu) et on en vient même à oublier ce qu’ils sont. L’histoire tente plutôt de nous orienter vers les valeur de l’amitié et de l’entraide. Sauf que là encore, ce n’est jamais pleinement exploité pour en faire quelque chose de différent et de percutant. Ce sont pourtant des sujets que les studios maîtrisaient mais on dirait qu’ils en ont fait le tour et qu’ils ne savent plus innover sur ce point. Alors peut-être qu’il fallait voir ça comme des personnes se sentant différentes et qui cherchent à s’intégrer en reniant ce qu’ils sont mais c’est trop tiré par les cheveux. Les quelques touches d’humour ne sont d’ailleurs pas si amusantes que ça et il n’y a pas non plus une certaine dangerosité ou tension pour avoir la petite part sombre de l’intrigue.

image luca disney pixar

La force d’un film revient aussi à ses personnages. On se concentre ici sur trois protagonistes qui sont assez sympathiques mais dont il manque quand même quelque chose. Luca a envie d’exploration et d’apprentissage. Il est peu sûr de lui même s’il va apprendre à se surpasser pour de grandes choses. Il est le bon ami mais on n’arrive pas à s’attacher pleinement à lui. Il est touchant par moment mais ne parvient pas à conquérir nos cœurs. Alberto est quant à lui plus sûr de lui, fier à bras et aventurier. C’est lui qui va le plus évoluer dans l’histoire avec certaines révélations de son passé. Malheureusement, c’est quand même trop cliché que l’effet ne prend pas et on trouve dommage de pas avoir eu une originalité plus intéressante. En revanche, on a de la peine pour lui à travers différentes scènes et de ce point de vue là, c’est réussi. Quant à Giulia, elle est la petite fille dynamique et enjouée qui aime les découvertes. Elle est sympathique sauf qu’elle souffre du même constat que Luca, elle manque d’envergure. Ce sont trois amis qui vivent des hauts et des bas sans avoir la touche magique qui les rend unique.

Concernant les autres personnages, les parents de Luca sont trop peu vus et servent juste à créer une sous-intrigue secondaire qui meuble un peu le scénario tant elle n’apporte pas grand chose (même la grand-mère est en réalité plus intéressante). Massimo est un personnage qui a de la carrure mais dont on ne sait pas grand chose alors qu’on sent qu’il en avait sous le capot. Son côté renfermé le rend cependant mystérieux. Enfin, l’antagoniste du film est trop caricatural à vouloir être le meilleur en rabaissant les autres constamment. On le déteste rapidement et son sort nous indiffère.

image luca disney pixar

Autre point qu’on attend d’un Pixar, c’est d’en prendre plein les yeux. Surtout que ces derniers temps, ils avaient tendance à aller dans le photoréalisme. Ici, la direction artistique a préféré s’orienter vers quelque chose de plus simple. Certes, cela donne un petit charme sauf qu’on a l’impression d’un retour en arrière sur le plan visuel. Il y a moins de finesses dans les décors, les textures semblent plus ternes, il y a moins de vie dans le paysage. L’immersion est ainsi en régression. Autre point qui dénote, on n’a pas l’impression de grandeur. En effet, toute l’action se déroule en ville mais le plus souvent toujours aux mêmes endroits. On dirait qu’on est enfermé et les rares excursions ailleurs ne parviennent pas à outrepasser ce sentiment. On a bien un cadre italien presque exotique mais dont on a du mal à profiter à sa juste valeur. La réalisation est quand même bonne mais n’a pas assez de folie ni de féerie comme on l’espérait. Enfin, la bande originale n’offre pas de mélodies mémorables et se veut même trop discrète aux oreilles.

image luca disney pixar

Luca n’est pas une catastrophe et reste un divertissement pour enfant correct. Mais Pixar ne semble pas, après plusieurs années de consécrations, garder la barre aussi haute.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles