amazon disney

Affiche Poster incroyable voyage san francisco homeward bound incredible journey disney

Fiche technique.

Réalisateur : David R. Ellis.
Scénariste : Chris Hauty et Julie Hickson.
Producteur : Barry Jossen, James Pentecost et Justis Greene.
Compositeur : Bruce Broughton.
Société de production : Walt Disney Pictures et City Dogs Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures Distribution.
Sortie USA : 8 mars 1996.
Sortie française : 23 octobre 1996.
Titre original : Homeward Bound II : Lost in San Francisco.
Durée : 1h29.
Budget : Inconnue.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 32,7 millions de dollars.
Entrées françaises : 431 995 entrées.

Résumé.

La famille Seaver part au Canada pour camper et décidé d’emmener leurs animaux avec eux. Mais à l’aéroport, Shadow, Chance et Sassy s’évadent pour retrouver leurs maîtres. Ils se trouvent à errer à San Francisco à la recherche de leur maison.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Shadow : Ralph Waite (VF : Saïd Amadis).
Chance : Michael J. Fox (VF : Éric Métayer).
Sassy : Sally Field (VF : Claire Guyot).
Riley : Sinbad (VF : Daniel Beretta).
Delilah : Carla Gugino (VF : Joëlle Guigui).
Pete : Adam Goldberg (VF : Henri Guybet).
Ashcan : Jon Polito (VF : Francis Lax).
Bob Seaver : Robert Hays (VF : Éric Legrand).
Laura Burnford-Seaver : Kim Greist (VF : Danièle Douet).
Peter Burnford : Benj Thall (VF : Inconnue).
Hope Seaver : Veronica Lauren (VF : Inconnue).
Jamie Seaver : Kevin Chevalia (VF : Inconnue).
Ralph : Max Perlich (VF : Inconnue).
Jack : Michael Rispoli (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

En 2005, il aurait du y avoir un troisième volet de cette saga. Mais le projet a été annulé sans de possible production ultérieure.

Pour les besoins du tournage, il aura fallu quatre Golden Retriever pour le rôle de Shadow, quatre bulldog américain pour le rôle de Chance et six chats Himalayens dans le rôle de Sassy.

Image incroyable voyage san francisco homeward bound incredible journey disney

Dans la version originale, Laurence Fishburne fut envisagé pour prêter sa voix à Riley.

Notre critique de L’incroyable voyage II : à San Francisco.

Quand un film marche bien, les studios envisagent souvent de faire une suite en espérant atteindre le même niveau de popularité. C’est le cas ici avec L’incroyable voyage II : à San Francisco.

Comment faire mieux que le premier ? Et bien, pas comme cela a été fait ici. L’histoire se veut beaucoup moins captivante que L’incroyable voyage, les péripéties sont trop grotesques, les antagonistes sont clichés et n’apportent rien… Que trois animaux fassent un long périple en pleine nature était crédible, ici ils sont en ville mais semblent moins s’en sortir que dans le côté sauvage. Au passage, on glisse une pseudo scène émotionnelle d’un sauvetage réalisé par Shadow mais qui n’atteint pas des sommets. De plus, le film est beaucoup centré sur Chance et sur le long terme sa présence devient vite pesante tellement il en fait des tonnes, alors que dans le film précédent c’était bien plus léger.

Image incroyable voyage san francisco homeward bound incredible journey disney

L’autre nouveauté de ce film : l’arrivée d’autres chiens. Sur le concept, c’est intéressant de voir les chiens communiquer entre eux pour s’aider. Sauf qu’ici, on tombe dans la surenchère. Les chiens sont trop humanisés dans leur comportement et cela gâche le côté “naturel” des animaux livrés à eux-mêmes. Pour couronner le tout, on ajoute une histoire de romance qui aurait pu être mieux travaillé mais qui apporte un petit plus à l’histoire.

Pour cette suite, le trio Reno/Clavier/Lemercier laisse sa place à un trio de comédiens de doublages de renom : Saïd Amadis, Eric Metayer et Claire Guyot. Leurs timbres de voix collent avec ceux de L’incroyable voyage mais en apportant ici plus de crédibilité dans l’interprétation. En revanche, la bande originale se veut trop discrète et oubliable.

Image incroyable voyage san francisco homeward bound incredible journey disney

L’incroyable voyage II : à San Francisco rate donc son périple. Autant le premier était crédible et captivant, autant celui-ci tombe dans le cliché et l’humour lourdingue avec des situations beaucoup trop improbables.