Les voyageurs de l’infini.

La note de Fabien
affiche poster voyageurs infini earth star voyager

Réalisateur : James Goldstone.
Scénariste : Ed Spielman.
Producteur : Howard P. Alston et Dennis E. Doty.
Compositeur : Lalo Schifrin.
Société de production : Marstar Productions et Walt Disney Television.
Distributeur : ABC.
Sortie USA : 17 et 24 janvier 1988.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Earth Star Voyager.
Durée : 2h48.
Budget : Inconnu.

Résumé.

En 2088, la Terre devient irrespirable. Une mission est envoyée à bord du vaisseau Quasar Voyager pour rejoindre Déméter, une planète potentiellement habitable. Le voyage va durer 26 ans.

Achats.

À venir.

Casting.

Jonathan Hays : Brian McNamara (VF : Luq Hamet).
Jacob Dryden « Jake » Brown : Duncan Regehr (VF : Bernard Tiphaine).
Huxley Welles : Tom Bresnahan (VF : Fabrice Josso).
Sally Arthur : Julia Montgomery (VF : Isabelle Ganz).
Jessie « Beanie » Bienstock : Jason Michas (VF : Inconnue).
Luz Sansone : Margaret Langrick (VF : Séverine Morisot).
Vance Arthur : Sean O’Byrne (VF : Luc Bernard).
Beasley : Peter Donat (VF : Inconnue).
Lani Miyori : Dinah Gaston (VF : Annabelle Roux).
Leland Eugène : Bruce Harwood (VF : Gilles Laurent).
Amiral Beasley : Peter Donat (VF : Jacques Deschamps).
Commandant Forbes : Ric Reid (VF : Marc François).
Brody Arnold : Andrew Kavadas (VF : François Leccia).
Willy : Frank C. Turner (VF : Patrick Floersheim).

En savoir plus.

Les voyageurs de l’infini a été diffusé en deux parties. Il servait de pilote à une série qui n’a jamais vu le jour.

image voyageurs infini earth star voyager

Le tournage s’est déroulé au Canada.

Notre critique de Les voyageurs de l’infini.

Un téléfilm de trois heures dans le registre de la science-fiction, cela fait peur d’entrée de jeu.

image voyageurs infini earth star voyager
image voyageurs infini earth star voyager

Par chance, il ne faut pas se fier aux apparences. On sent qu’il y a une forte volonté de bâtir quelque chose de grand et le scénario est vraiment très bien écrit. Rien que le postulat de base est convaincant et on entre dans l’aventure sans se poser trop de questions. On évite aussi la terminologie scientifique de l’extrême pour rester abordable tout en étant pouvant quand même plaire aux puristes de la SF. Diffusé en deux parties, on sent aussi une certaine inégalité. La première partie se veut prenante, basée sur la découverte mais aussi sur les mystères, donnant suffisamment d’intérêt pour se dire qu’on tient quelque chose de bon. Mais la seconde partie est un peu plus en demi-teinte, souffrant comme bien souvent le font les longs téléfilms de tirer sur la corde avec des séquences peu utiles. Néanmoins, cela permet de relancer aussi la machine pour approfondir davantage l’univers proposé. Si l’ensemble est quand même plus que correct, on sent surtout que c’est pour lancer une série car la fin se veut très ouverte et par conséquent, la série n’ayant jamais eu le feu vert, il y a un côté frustrant à ne pas avoir de vraie conclusion à l’intrigue.

Autre réussite scénaristique : la justification d’un jeune casting. Le voyage va durer plus de vingt ans, il faut donc du personnel apte à vivre. On n’est donc pas dans l’excuse « faut attirer les jeunes avec des acteurs jeunes ». Surtout qu’au final, on n’a pas les clichés de la jeunesse ici. Chacun a un vrai rôle à jouer car ils sont tous des experts dans leur domaine. Pilotage, communication, technologie, médecine… on retrouve toutes les cases d’un équipage de vaisseau spatial. En trois heures de temps, les personnages ne sont pas tous logés à la même enseigne concernant leur développement. Il faudra se contenter de très peu de protagonistes : Hays est le jeune commandant qui assure bien son rôle malgré sa faible expérience ; Beanie est attachant car jeune surdouée mais restant simple dans son comportement et adepte des technologies ; Brown est un ancien commandant (et le plus âgé du groupe) qui se veut un mentor sans tomber dans le moralisateur super héros, il est vraiment bien construit comme personnage ; Sally est la figure médicale qui se veut trop gentille. Les autres rôles servent plus ou moins à l’intrigue et sûrement que la série les aurait mieux utilisé.

image voyageurs infini earth star voyager
image voyageurs infini earth star voyager

Téléfilm et science-fiction, ça donne rarement quelque chose de bon en terme de budget. Ici, c’est vraiment une exception. En effet, il y a eu les moyens et ça se ressent à l’image. Les décors sont grands et variés et le vaisseau n’est pas fait de bric et de broc pour donner une illusion futuriste. On se sent vraiment dans de la science-fiction de bonne facture. On pourrait juste regretter la base illégale qui se veut peu travaillée mais passons. L’usage de l’informatique se fait aussi sentir avec des effets visuels plutôt réussis pour l’époque et même les combats spatiaux ne sont pas catastrophique. La réalisation réussit donc une mission bien ardue sur le papier. Petit bémol juste sur la bande originale qui ne propose pas de mélodies épiques pour une telle production.

Les voyageurs de l’infini est une très bonne surprise dans le genre « science-fiction » qui a un fort potentiel correctement exploité.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : James Goldstone.Scénariste : Ed Spielman.Producteur : Howard P. Alston et Dennis E. Doty.Compositeur : Lalo Schifrin.Société de production : Marstar Productions et Walt Disney Television.Distributeur : ABC.Sortie USA : 17 et 24 janvier 1988.Sortie française : Inconnue.Titre original : Earth Star Voyager.Durée :...Les voyageurs de l’infini.