Les vacances de la famille Johnson.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster vacances famille johnson journey family

Réalisateur : Christopher Erskin.
Scénariste : Earl Richey Jones et Todd R. Jones.
Producteur : Andrew Sugerman, Cedric the Entertainer, Earl Richey Jones, Eric Rhone, Paul Hall, Todd R. Jones et Wendy Park.
Compositeur : Richard Gibbs.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Hallway Pictures, Bird and a Bear Entertainment et Catch Productions.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Sortie USA : 7 avril 2004.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Johnson Family Vacation.
Durée : 1h36.
Budget : 12 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 31,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 31,3 millions de dollars.

Résumé.

Nate se rend au grand repas de famille à l’autre bout des États-Unis avec sa femme qui veut le quitter et ses trois enfants. Un long voyage mouvementé s’annonce.

Achats.

Casting.

Nathaniel « Nate » Johnson / Oncle Earl Johnson : Cedric the Entertainer (VF : Inconnue).
Divirnius James « D.J. » Johnson : Bow Wow (VF : Inconnue).
Dorothy Johnson : Vanessa Williams (VF : Inconnue).
Stanley « Stan » Turner : Christopher B. Duncan (VF : Inconnue).
Nikki Johnson : Solange Knowles (VF : Inconnue).
Chrishelle Rene Boudreau : Shannon Elizabeth (VF : Inconnue).
Destiny Johnson : Gabby Soleil (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Jason Mamoa fait sa première apparition au cinéma ici.

Le tournage s’est déroulé en Californie.

Notre critique de Les vacances de la famille Johnson.

Une comédie sur la route et en famille, cela promet de nombreuses péripéties.

Certes, c’est un divertissement mais on ne peut pas dire que ce soit d’une grande qualité. Le scénario est assez prévisible mais surtout lourd à pas mal de moments, usant d’humour plus ou moins grotesque. C’est surtout qu’il se passe aussi beaucoup trop de choses invraisemblables qui manquent de crédibilité même pour un voyage en voiture. Cela aurait aussi pu être une raison pour réunifier une famille. Alors oui, c’est un peu le cas mais cela reste assez superficiel. La dernière partie du film vire dans une autre comédie plus compétitive avec le « trophée de la meilleure famille » et est trop contrastée par rapport à tout le reste du long-métrage, sans vraiment de lien. L’ensemble est tout juste amusant et se termine sur une morale très guimauve.

image vacances famille johnson journey family
image vacances famille johnson journey family

Le casting s’en sort correctement mais les membres n’ont pas besoin de livrer une grande performance non plus. Les personnages sont assez travaillés pour bien se démarquer. Le père est quelqu’un de prévoyant et organisé, la mère est plus distante et le fait qu’ils sont en instance de séparation donne un peu plus de piment à leur binôme, la grande fille qui veut se la jouer star, le jeune garçon qui veut être un grand DJ et enfin la plus petite qui a un chien pour ami imaginaire. Les autres personnages secondaires servent juste à donner des séquences pour meubler le scénario mais bémol sur l’oncle très beauf.

De passer tout un film en bonne partie dans une voiture est une audace de mise en scène. Le résultat tient bien la route et la réalisation en joue pour alterner entre conduite et péripéties sur les différentes étapes du trajet. C’est donc efficace pour donner du rythme et on ne voit pas le temps passer grâce à cette simplicité. La bande originale offre aussi du dynamisme avec l’opposition du père qui veut des musiques traditionnelles et le fils qui veut du rap remixé.

image vacances famille johnson journey family
image vacances famille johnson journey family

Les vacances de la famille Johnson est un divertissement qui passe tout juste mais ne laissera pas un grand souvenir.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp