amazon disney

Affiche Poster mésaventures misadventures merlin jones disney

Fiche technique.

Réalisateurs : Robert Stevenson et Joseph L. McEveety.
Scénaristes : Tom August et Helen August.
Producteurs : Walt Disney et Ron Miller.
Compositeur : Buddy Baker.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 22 janvier 1964.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : The Misadventures of Merlin Jones.
Durée : 1h31.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 4 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Merlin Jones est un lycéen passionné par les sciences. Il conçoit une machine permettant de lire dans les pensées avant d’être plus tard soumis à l’hypnose.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Merlin Jones : Tommy Kirk (VF : Inconnue).
Jennifer : Annette Funicello (VF : Inconnue).
Juge Holmsby : Leon Ames (VF : Inconnue).
Capitaine Loomis : Stuart Erwin (VF : Inconnue).
Professeur Shattuck : Alan Hewitt (VF : Inconnue).
Détective Hutchins : Dal McKennon (VF : Inconnue).
Norman : Norm Grabowski (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

A l’origine, Les mésaventures de Merlin Jones était destiné à la télévision en en faisant deux téléfilms mais il fut finalement porté sur grand écran. Le petit budget du film limite les capacités cinématographiques et c’est pourquoi le long-métrage se compose de deux parties distinctes.

Image mésaventures misadventures merlin jones disney

Tom et Helen August, les scénaristes du film, sont des pseudonymes. Leurs vrais noms sont Alfred Lewis Levitt et Helen Levitt. Mais suite à leur position politique, ils ont été mis sur la liste noire d’Hollywood.

Une suite est produite en 1965 et s’intitule Un neveu studieux.

Notre critique de Les mésaventures de Merlin Jones.

Les années 1960 ont été marqué par beaucoup de comédies de Disney. En voici une nouvelle.

Image mésaventures misadventures merlin jones disney

Il va donc falloir partir du principe que ce sera une sorte de double critique. En effet, Les mésaventures de Merlin Jones se compose à lui seul de deux films. La première partie concernant la lecture des pensées par notre héros n’est pas originale mais fonctionne pourtant très bien. Il y a de l’humour, une enquête policière, de la naïveté, du suspense… Tout ce qui va bien pour passer un agréable moment. En fait, on aurait même envie que ça continue tant il y avait du potentiel et que l’histoire était très bien partie. Puis on bascule dans le deuxième film pour la seconde partie. Et là, ce n’est pas du tout au même niveau. Cette fois-ci on passe à l’hypnose, tout en mettant de côté toute la première moitié. Mais là on s’ennuie quand même plus car ce n’est pas aussi palpitant ni drôle. Ca se termine même un peu précipitamment.

Image mésaventures misadventures merlin jones disney

Au moins, le personnage principal, Merlin Jones, est amusant et bien joué par Tommy Kirk. On s’attache vite à lui et à ses folies scientifiques. De même pour Jennifer qui ne joue pas que le rôle de la petite amie mais aussi de la complice, créant ainsi une bonne alchimie. Les autres personnages tiennent bien la route avec une mention spéciale pour le juge Holmsby bien mystérieux.

En fait, même si c’était volontaire, il n’aurait pas fallu fusionner deux téléfilms pour le cinéma. Les deux parties sont inégales et la première est vraiment meilleure, se suffisant à elle-seul pour un long-métrage. Les mésaventures de Merlin Jones est plaisant à regarder quand même.