amazon disney

Dans les films comme dans la vie, rien n’est jamais parfait ! Incohérences, erreurs et faux raccords, voici les petits travers d’Aladdin.

Soyez les bienvenues à Agrabah pour ce dossier faux raccords consacré au roi des voleurs.

Installez-vous confortablement et entrons, sans perdre un instant, dans le vif du sujet avec ce premier détail qui va nous montrer que notre héros est aussi bon en voleur qu’en as de la couture.

Comme vous allez pouvoir le constater, Aladdin a raccommodé son pantalon troué à l’aide d’un patch au niveau de sa jambe droite.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Un élément vestimentaire qui n’hésitera pas à disparaître de temps à autre au cours du film comme le prouve cette capture d’écran.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration


Au rayon fils et aiguilles, on trouve également ce faux raccord un peu plus embarrassant.

Le prince Achmed, venu afin de séduire et épouser la jeune et charmante Jasmine, va repartir du palais avec le pantalon légèrement dévoré par Rajah, le tigre de compagnie de la princesse.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Et maintenant, c’est à vous de jouer en essayant de deviner ce qui cloche avec cette seconde image.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Facile non ? Bon, pour ceux qui auraient eu peur des yeux jaunes de Rajah, voici l’explication.

Sur la première image, le pantalon d’Achmed est déchiré et laisse apparaître son caleçon rose à cœur qui est, quant à lui, totalement intact.

Impossible alors d’expliquer que l’animal ait un morceau du sous-vêtement dans la bouche alors que ce dernier était comme neuf quelques secondes auparavant.


Rangeons nos machines à coudre et nos aiguilles pour nous attarder à présent sur les mains de nos personnages avec une série : « Jeux de mains, mauvais dessins ».

Direction tout d’abord le marché d’Agrabah pour découvrir les énormes mains du vendeur de pommes.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Prise, sans mauvais jeux de mots, la main dans le sac, Jasmine, voulant donner une pomme à un enfant mendiant, se fait attraper par le marchand qui s’apprête à lui couper le bras.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Vous avez vu ? Alors qu’elles recouvrent aisément le poignet et le début de l’avant-bras sur la première image, les mains du vendeur sont ici bien plus petites que sur la capture précédente.


En route pour le palais où l’on retrouve Jafar et le Sultan pour le second détail de notre série.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Sur cette première image, les mains du père de Jasmine sont complètement vides d’artifices.

Pourtant, pour les besoins du scénario, une bague va mystérieusement apparaître aux doigts du vieux monsieur.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Et si vous regardez bien ces deux captures, vous constaterez également que la pierre va changer de doigt entre deux plans, passant ainsi de l’annulaire à l’auriculaire.


« Tu as confiance en moi ? », voici l’une des répliques cultes du film, prononcé par Aladdin à Jasmine lors d’un saut du haut d’un toit et juste avant un voyage romantique en tapis volant.

C’est d’ailleurs ici que nos deux faux raccords suivants vont nous emmener et après ça, pas certains que nous ayons encore confiance en ce fourbe de brigand.

À vous de jouer, qu’est-ce qui ne va pas dans cette suite d’images ?

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Vous avez trouvé ? En effet, notre héros tend sa main droite à Jasmine, mais, dans un changement de plan, c’est finalement la main gauche que tient la jeune demoiselle.


Refermons notre série « Jeux de mains, mauvais dessins » avec la deuxième séquence dont on a parlé précédemment et qui se situe juste avant la fameuse scène du rêve bleu.

Afin de la convaincre de venir sur son tapis volant, Aladdin tend son bras à Jasmine.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Ici, pas de faux raccord gauche/droite mais plutôt une erreur vestimentaire, car, dans cette seconde photo, on constate que le prince Ali, comme il est d’usage de l’appeler à ce moment-là du film, porte un costume qui couvre entièrement ses bras, et ce, jusqu’aux poignets.

Difficile, dans ces conditions, d’expliquer que son bras soit nu quelques secondes auparavant.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration


Alors que l’on a perdu toute confiance en Aladdin, visiblement roi de l’entourloupe, il est désormais temps de le retrouver en prison.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Regardez bien l’ombre projetée par la lumière de la lune à travers la fenêtre de la cellule.

Une ombre qui va totalement changer de position et d’apparence lorsque la caméra va se rapprocher du héros.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Tandis qu’il se trouvait au centre de la projection, notre jeune mendiant se situe désormais dans le dernier carreau de lumière qui se trouve, quant à lui, orienté vers le haut alors qu’il était vers le bas sur la première image.

Vous noterez également que l’emplacement des menottes a également changé. L’attache de gauche se situe sur une jointure dans la deuxième capture alors qu’elle était décalée sur la première image.


Si ce dossier nous a montré qu’Aladdin était un grand magicien et un excellent couturier, sachez également qu’il est un grand romantique et il suffira d’un voyage en tapis volant pour vous en convaincre définitivement.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Regardez bien ce pot de fleurs en haut à droite de l’écran. Alors qu’il ne semble contenir que quatre fleurs, un plan rapproché va cependant nous prouver le contraire.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration


Restons dans les fleurs avec ce reflet dans l’eau un tantinet contradictoire.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
La fleur, qui se trouve à droite de Jasmine et à l’opposé d’Aladdin, se trouve en réalité à gauche de la demoiselle, en direction de notre héros au grand cœur.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration


Tant qu’on parle de la jeune Jasmine, revenons au début du film lorsqu’elle s’enfuit du palais résidentiel.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Déguisé en mendiante, vous remarquerez qu’elle garde, sous son costume, ses vêtements de princesse et notamment son pantalon bleu.

Un détail qui est cependant invisible lors d’un gros plan au moment où Rajah aide la demoiselle à escalader le mur d’enceinte.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration


Avant dernier détail avec cette scène où Jafar obtient les deux morceaux de scarabée qui vont lui permettre d’ouvrir la caverne aux merveilles.

Tandis qu’il prend la première partie de l’insecte des mains de son serviteur, on constate que la partie centrale de l’élément est arrondie vers l’intérieur.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Un détail qui va s’inverser quelques secondes plus tard dans les mains du grand vizir.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration


Enfin, pour refermer ce dossier, c’est à vous de jouer pour trouver ce qui cloche dans cette suite d’image que l’on retrouve lors de la rencontre en ville de Jasmine et Aladdin.

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration

Disney Faux Raccords Aladdin Illustration
Vous avez trouvé ? Pour ceux qui n’y auraient vu que du feu, l’erreur se situe dans la seconde image.

Tandis que Jasmine commence et termine son saut les cheveux bien rangés dans sa capuche, l’image centrale montre sa longue chevelure prise au vent.

N’importe quelle femme vous dira qu’il est impossible de remettre en place, aussi vite, une telle longueur de cheveux, n’est-ce pas Raiponce ?