Les complices.

, par
Affiche Poster complices love trouble disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Charles Shyer.
Scénaristes : Nancy Meyers et Charles Shyer.
Producteur : Nancy Meyers.
Compositeur : David Newman.
Société de production : Touchstone Pictures et Caravan Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 29 juin 1994.
Sortie française : 23 novembre 1994.
Titre original : I Love Trouble.
Durée : 2h03.
Budget : 45 millions de dollars.
Recette mondiale : 61,9 millions de dollars.
Recette USA : 30 millions de dollars.
Entrées françaises : 238 363 entrées.

Résumé

Le célèbre journaliste Peter Brackett fait la rencontre de la jeune et nouvelle Sabrina Peterson. Celle-ci devient alors l’objet de convoitise de Brackett. Ils vont ensemble mener une enquête pour écrire un article sur un accident de train qui pourrait bien ne pas en être un.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Peter Brackett : Nick Nolte (VF : Michel Vigné).
Sabrina Peterson : Julia Roberts (VF : Micky Sebastian).
Sam Smotherman : Saul Rubinek (VF : Vincent Grass).
Rick Medwick : Charles Martin Smith (VF : Georges Berthomieu).
Mando : James Rebhorn (VF : Jacques Brunet).
Kim : Kelly Rutherford (VF : Rafaèle Moutier).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Bien qu’ils soient tous deux les héros principaux de Les complices, Julia Roberts et Nick Nolte ne se sont pas du tout appréciés durant le tournage. L’actrice le considère comme le pire acteur avec qui elle a dû travailler et dégoûtant tandis que Nolte déclare que c’est le pire film qu’il ait jamais fait et que Roberts n’était pas sympathique.

Image complices love trouble disney touchstone

Certaines affiches du film au début du projet annonçaient Elmer Bernstein comme le compositeur alors que c’est bien David Newman qui l’a réalisé. A l’origine de Les complices, c’était Bernstein qui devait faire la bande originale du film mais celle-ci fut refusée par la production deux semaines avant sa sortie. Newman le remplaça et composa une bande originale en une semaine.

Warren Beatty a été envisagé pour le rôle de Peter Brackett.

Notre critique de Les complices.

Un mix entre comédie romantique et thriller, il fallait oser.

Image complices love trouble disney touchstone

Le film commence plutôt dans le style comédie légère avec la rivalité entre les deux journalistes qui vont chercher à avoir le meilleur scoop plus rapidement que l’autre. On s’amuse de ce petit conflit avant que Les complices vire dans le plus sérieux en rentrant dans le thriller. L’enquête journalistique prend une autre tourne lorsqu’ils rentrent dans le vif du sujet. On ressent plus de tensions et on est en haleine pour découvrir la vérité. Même si cette dernière est finalement un peu trop cliché pour être crédible.

Image complices love trouble disney touchstone

Avec tout ça, cela démarre en fond avec une romance sous-jacente car on se doute bien que cela va arriver. Ça ne manque pas arriver dans la troisième partie de Les complices. On décroche alors du film pour une relation amoureuse qui ne sert pas à grand chose si ce n’est rajouter de la durée àLes complices. Heureusement cela est de courte durée.

La quatrième partie revient sur l’enquête pour faire éclater la vérité et on repart sur du journalisme d’investigation flirtant avec le thriller. Dommage que les révélations fassent trop “le grand moment important très solennel” mais sans saveur.

Image complices love trouble disney touchstone

Deux personnages qui vont supporter tout le poids de Les complices sur leurs épaules. Brackett joue un journaliste d’expérience un peu bourru qui profite de sa gloire d’écrivain et séducteur invétéré. Nick Nolte le joue correctement et correspond bien au personnage. Puis nous avons Peterson, jeune journaliste ravissante qui a son caractère et qui cherche à devenir une bonne journaliste et qui refuse d’abord les avances de Brackett avant de succomber. Julia Roberts s’en sort plutôt bien. En clair, deux personnages assez caricaturaux. Côté antagonistes, on est aussi assez dans le cliché malheureusement.

Les complices propose quand même une bonne histoire malgré une intrigue sentimentale inintéressante.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney