Les répliques et citations dans « Little Miss Sunshine ».

ACTUALITÉS



Découvrez les répliques les plus marquantes, les plus connues ou les plus amusantes du film Little Miss Sunshine.


réplique little miss sunshine disney

Richard : Il existe deux sortes d’individus : les gagnants et les perdants. À l’intérieur de chacun de vous sans exception, au fond de vous, au plus profond de votre être, il y a un vainqueur. Un vainqueur qui n’attend que d’être réveillé et lâché à l’assaut de l’immensité du monde !


réplique little miss sunshine disney

Edwin : Richard !
Richard : Oui ?
Edwin : Quoi qu’il arrive mon garçon t’aura essayé de faire quelque chose par toi même et ça la majorité des gens en est incapable je t’assure. Je sais de quoi je parle, je fais partie de cette majorité. Toi tu as pris des risques, c’était courageux, je suis très fier de toi.
Richard : Ok d’accord c’est gentil. Merci papa.


réplique little miss sunshine disney

Olive : Grand-père ?
Edwin : Oui.
Olive : Est-ce que tu me trouves jolie ?
Edwin : Olive tu es indiscutablement la plus jolie petite-fille du monde.
Olive : Tu dis ça parce que tu m’aimes bien.
Edwin : Non, moi je suis fou amoureux de toi. Pas à cause de ton esprit ou de ta personnalité mais parce que tu es vraiment belle dedans et dehors.
Olive : Grand-père.
Edwin : Quoi ?
Olive : Je peux pas faire partie des losers… (pleurs)
Edwin : T’en es pas. Qu’est-ce qui te fais croire que tu fais partie des losers.
Olive : Parce que papa déteste les losers…
Edwin : Non, non, non. Reprends-toi. Tu sais ce que c’est un looser ? Un vrai looser c’est quelqu’un qui a tellement peur de ne pas gagner qui ne veut même pas essayer. Toi tu essayes il me semble ?
Olive : Oui…
Edwin : Donc t’es une gagnante. On va bien se marrer demain.


réplique little miss sunshine disney

Dwayne : Par moment je voudrais m’endormir jusqu’à mes 18 ans, pour échapper à toute cette merde, le lycée, tout. Sauter tout ça.
Frank : Tu connais Marcel Proust ?
Dwayne : Le gars sur qui tu donnes des cours ?
Frank : Oui. Un écrivain français. Un loser toute catégorie. Il n’a jamais travaillé, des histoires d’amour bancales, gay… Il a passé 20 ans à écrire un bouquin que personne n’a lu, ce qui ne l’empêche pas d’être le plus grand écrivain depuis Shakespeare. Enfin bref, lui en arrivant à la fin de sa vie il a fait le bilan. Il a décidé que toutes ces longues années de souffrance avaient été les plus belles années de sa vie, qu’elles avaient fait de lui ce qu’il était. Et que toutes les années de bonheur avaient été une perte de temps. Il n’avait rien appris. Alors si tu t’endormais jusqu’à tes 18 ans, pense à toute cette souffrance que tu raterais

banniere-dp-vers-dlp