amazon disney

Affiche Poster Chiot Noël relève assurée santa Pups paws 2 disney

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Vince.
Scénaristes : Anna Mc Roberts et Robert Vince.
Producteur : Anna McRobert et Robert Vince.
Compositeur : Brahm Wenger.
Société de production : Walt Disney Pictures, KeyPix Productions.
Distributeur : Walt Disney Studio Home Entertainment.
Sortie USA : 20 novembre 2012 (directement en DVD).
Sortie française : 5 décembre 2012 (directement en DVD).
Titre original : Santa Paws 2 : The Santa Pups.
Durée : 1h30.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Aucune.
Recette USA : Aucune.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

En voulant réaliser le souhait d’un petit garçon, les chiots de Noël vont malencontreusement faire disparaître tout l’esprit des fêtes de fin d’année dans la petite ville de Pineville.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Olympe : Aidan Gemme (VF : Inconnue).
Aude : Tatiana Gudegast (VF : Inconnue).
Mélodie : G. Hannelius (VF : Inconnue).
Clémence: Marlowe Peyton (VF : Lola Caruso).
Sarah Reynolds : Kaitlyn Maher (VF : Inconnue).
Mère Noël : Cheryl Ladd (VF : Céline Monsarrat).
Eli : Danny Woodburn (VF : Jean-Loup Horwitz).
Eddy : Richard Kind (VF : Inconnue).
Père Noël : Pat Finn (VF : Inconnue).
Thomas Reynolds : George Newbern (VF : Inconnue).
Carter Reynolds : Josh Feldman (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Les Chiots Noël : la relève est arrivée appartient à une saga débutée par : 5 toutous prêts à tout, Les Copains des neiges, Les Copains dans l’espace, Les Copains fêtent Noël, La mission de Chien Noël, Les Copains et la légende du chien maudit, Les Copains chasseurs de trésor. Il est suivi par Les Copains super-héros.

Image Chiot Noël relève assurée santa Pups paws 2 disney

Notre critique de Les Chiots Noël : La relève est arrivée.

Suite de Les Copains fêtent Noël, allons-nous retrouver la même magie et surtout la réussite du prequel avec La mission de Chien Noël ?

Le résultat est plutôt mitigé. Le film n’est pas un navet complet comme la plupart des épisodes de la saga, ce n’est pas un chef d’oeuvre non plus comme l’a été le prequel. En fait, la magie est là sans y être. Elle a du mal à se mettre en place à et se maintenir. En fait, le souci vient peut-être d’avoir voulu intégrer à nouveau des chiots qui vont être la source des problèmes mais au final on les voit à peine. L’histoire s’oriente plus sur la petite fille qui a perdu sa mère et qui doit subir le fait que plus personne ne croit en Noël. Bien que cette idée était intéressante sur le papier, la machinerie ne fonctionne pas tout le long du film. Y a des hauts et des bas et l’émotion peine à ressortir malgré les tentatives du scénario.

Image Chiot Noël relève assurée santa Pups paws 2 disney

Le spin-off réussit à avoir un casting suffisamment bon pour être crédible. La petite fille est attendrissante et on compatit rapidement à sa douleur. Son seul problème est que c’est la même actrice qui jouait Quinn dans le prequel. Donc côté cohérence, on repassera. Mère Noël rappelle trop Mary Poppins et cela dénature un peu le personnage. Quant aux chiots, on n’a pas assez de temps pour s’attacher à eux et au final leur rôle reste anecdotique.

A nouveau, Disney choisit d’intégrer des chansons dans le film. Encore une fois, non traduite ce qui fait que certaines scènes deviennent assez floues dans la compréhension pour ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais (sachant que c’est un film destiné aux jeunes enfants…). De plus, elles ne sont pas aussi mémorables et belles que ce ne fut dans La mission de Chien Noël. Les mises en scène sont même décevantes.

Image Chiot Noël relève assurée santa Pups paws 2 disney

Les Chiots Noël : la relève est arrivée avait une bonne idée de base mais pas assez exploitée car résolue trop vite. Mais au moins il permet de réunir la famille pour passer un moment somme toute agréable.

La critique des autres rédacteurs.

Spoiler

Après La mission de chien Noël, qui nous avait déjà montré l’étendue de ses qualités pourtant peu nombreuses, Disney semble vouloir nous resservir une histoire de Noël à base de chiots parlants en mal d’aventure. Si l’on commence à parler des modestes atouts de son prédécesseur, c’est peut-être pour mettre davantage en avant les facultés de cette suite extraordinaire ou, plus simplement, montrer que l’héritage dont il découle le fait partir sur le marché de la vidéo avec un sérieux handicap. Aller, sortez les guirlandes, les boules et les bûches, car nous allons rendre une petite visite à ce cher père Noël !

Au lieu de se perdre en voulant proposer trois histoires liées entre elles de façon assez aléatoire, le film se concentre ici sur un récit unique lui permettant ainsi d’approfondir un peu plus les subtilités de son scénario.

Pour ce second essai, l’émotion gagne alors un peu en intensité et permet un attachement plus important aux personnages principaux. Sans pour autant atteindre des sommets, il sera quand même difficile de ne pas ressentir un soupçon de compassion pour cette petite gamine bouleversée par la disparation de sa mère.

Ceci dit, « approfondir » est un bien grand mot quand on parle d’un conte de Noël Disney et en particulier lorsqu’il s’agit de cette série. Si effectivement l’idée principale du film est intéressante, la narration n’ira cependant pas chercher bien loin les quelques péripéties qui découleront de la disparition de l’esprit de Noël et tous les soucis engendrés seront, bien entendu, résolus de la manière la plus simple et magique qui soit. Mais peut-on réellement lui reprocher tout ça quand on sait qu’il s’adresse principalement aux enfants ? Bien sûr que non.

Dès lors on ne pourra pas non plus lui reprocher le côté niais et coloré des personnages, la tentative ratée de s’attaquer à la comédie musicale avec des chansons pas forcément déplaisantes, mais manquant d’envergure dans leur mise en scène, ou encore les effets spéciaux bas de gamme permettant de donner la parole à ces adorables petits chiens sans pour autant leur donner une once d’expressions faciales.

Bref, au final, Les chiots Noël : La relève est arrivée remplira très certainement sa mission de divertir et d’enchanter les plus jeunes d’entre nous.

Passé l’âge de 7 ans, il aura certainement du mal à appuyer ses arguments tandis que les plus de 15 ans auront, quant à eux, tout simplement du mal à les entendre, endormis ou tout simplement partis vaquer à d’autres occupations bien plus passionnantes comme une partie de dominos avec mamie.

Niais et pas forcément entraînant, il manque d’humour et d’émotion pour pouvoir prétendre à rassembler l’ensemble de la famille autour d’un intérêt commun. Et finalement, n’est-ce pas ça le véritable esprit de Noël ?

[collapse]