fbpx
Films Live 20th Century Fox Les chariots de feu.

Les chariots de feu.

shopdisney
affiche poster chariots feu fire disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Hugh Hudson.
Scénariste : Colin Welland.
Producteur : David Puttnam.
Compositeur : Vangelis Papathanassiou.
Société de production : 20th Century Fox, Allied Stars Ltd. et Enigma Productions..
Distributeur : Warner Bros..
Première mondiale : 20 mai 1981 (Cannes).
Sortie britannique : 30 mars 1981.
Sortie USA : 25 septembre 1981.
Sortie française : 22 mai 1982.
Titre original : Chariots of fire.
Durée : 2h04.
Budget : 5,5 millions de dollars.
Recette mondiale : 59,3 millions de dollars.
Recette USA : 59 millions de dollars.
Entrées françaises : 312 931 entrées.

Résumé.

Liddell, un protestant et Abrahams, un juif, participent aux Jeux Olympiques de 1924 en tant que coureur. La foi de chacun va être mise à rude épreuve.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Harold Abrahams : Ben Cross (VF : Richard Darbois).
Eric Liddell : Ian Charleson (VF : Jean-Pierre Leroux).
Aubrey Montague : Nicholas Farrell (VF : Pierre Arditi).
Lord Andrew Lindsey : Nigel Havers (VF : Pierre Guillermo).
Jennie Liddell : Cheryl Campbell (VF : Ginette Pigeon).
Sybil Gordon : Alice Krige (VF : Inconnue).
Sam Mussabini : Ian Holm (VF : Claude Joseph).
Lord Birkenhead : Nigel Davenport (VF : Jean-Claude Michel).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Les chariots de feu s’inspire librement de la vie des athlètes Harold Abrahams et Eric Liddell aux JO de 1924 à Paris.

Le titre du film est inspiré du vers “Apportez-moi mon char de feu! ” tiré d’un poème de William Blake.

Le producteur a découvert cette histoire en 1977 et décida de l’adapter au cinéma.

image chariots feu fire disney fox

Alors que dans le film Liddle apprend que la course aura lieu le dimanche peu de temps avant de partir aux JO, en réalité il l’a appris bien avant et s’entraîna pour le 400m durant des mois. Dans les autres différences, Abrahams n’a jamais couru la cour de Cambridge en moins de 12 secondes.

Les acteurs se sont entraînés durant trois mois pour la course.

Lord Lindsay était en fait basé sur Lord Burghley, qui ne voulait pas que son nom apparaisse dans le film.

image chariots feu fire disney fox

Il remporte l’Oscar du meilleur film en 1982.

Le tournage s’est déroulé en Angleterre et en Écosse.

Notre critique de Les chariots de feu.

Un film mêlant sport et conviction religieuse, un mélange bien intéressant.

image chariots feu fire disney fox

Du sport, clairement il y en a et c’est le thème principal du film. De la course, de la course et encore de la course, des envies de courses, des questionnements sur la course… bref, de la course à tous les niveaux. Ce n’est pourtant pas ce qui captive le plus car on en voit mal les coulisses et surtout, on ne voit pas vraiment les efforts demandés ni les sacrifices véritables que cela donne sur une vie ou une famille. Même la grande séquence aux Jeux Olympiques ne passionne pas et on ne ressent pas de tensions.

image chariots feu fire disney fox

L’autre élément qui a de la saveur est la religion des deux protagonistes. Entre l’un qui est juif et que c’est mal vu à cette période et l’autre dont sa religion lui interdit de courir le dimanche, jour de compétition, il y a de quoi faire. Cela donne de la profondeur, donne plus de doute, travaille plus les héros, donne une dimension supplémentaire au film. Sauf que malheureusement, tout ça est resté sur le papier et dans juste deux scènes rapidement expédiées. Tout ce pan de l’histoire qui aurait pu en faire quelque chose de grand passe à la trappe. Conclusion, Les chariots de feu tirent vers l’ennui tant il ne se passe rien de captivant.

image chariots feu fire disney fox

Le casting n’est pas des plus sensationnels. Cela reste tout juste correct mais ça ne sauve pas les meubles. Du côté des personnages, Abrahams est obnubilé par le fait de courir qu’il est prêt à tout pour ça. Il se veut trop arrogant surtout vu ses performances sur la piste qui ne tendent pas à le prouver. La romance qu’il partage avec Sybil n’apporte rien au film ni au personnage d’ailleurs. Concernant Liddell, même constat si ce n’est qu’il est plus enthousiaste. Sa foi qu’il place même avec sa loyauté au roi d’Angleterre ne le rende pas plus attachant. Quant aux rôles secondaires, ils ne sont pas des plus palpitants.

image chariots feu fire disney fox

Avec une histoire peu palpitante, la réalisation peut encore intervenir pour redresser la barre. En l’occurrence, elle est aussi à la traîne. Il n’y a rien vraiment à retenir. C’est propre, certes, mais il y avait matière pour proposer quelque chose de plus beau. Le rythme est beaucoup trop lent jusque dans les scènes de courses qui se veulent trop simpliste. Un brin de folie dans le tout n’aurait pas été de refus. C’est plutôt du côté de la bande originale qu’il faut trouver la particularité. Sauf qu’à part le thème introductif qui reste une musique culte, le reste ne colle pas du tout au style. L’usage du synthétiseur électronique donne un aspect futuriste et le contraste devient beaucoup trop prononcé pour être intéressant.

image chariots feu fire disney fox

Les chariots de feu est plus une braise naissante qu’un incendie. Dommage car mêler religion et sport était une belle idée mais nullement exploitée à fond.

REVIEW OVERVIEW

La note de Fabien

En bref

Manque d'émotions pour un tel film.