amazon disney

Affiche Les Aristochats Disney Poster The Aristocats

Fiche technique.

Réalisateur : Wolfgang Reitherman.
Scénaristes : Larry Clemmons, Frank Thomas, Ken Anderson, Ralph Wright., Julius Svendsen, Eric Cleworth et Vance Gerry.
Producteurs : Wolfgang Reitherman et Winston Hibler.
Compositeur : George Bruns et chansons de Terry Gilkyson, Floyd Huddleston Al Rinker, Richard et Robert Sherman.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Première USA : 11 Décembre 1970.
Sortie USA : 24 Décembre 1970.
Sortie française : 8 Décembre 1971.
Titre original : The Aristocats.
Durée : 1h18.
Budget : 4 millions de dollars.
Recette USA : 10,1 millions de dollars.
Recette Mondiale : 26,1 millions de dollars.
Entrées Françaises : 2 017 005 entrées.

Résumé.

A Paris, en 1910, une vieille dame habite seule avec ses chats dans une grande maison. Seul son majordome Edgar est à son service. Un jour, elle fait venir son avocat et ami, George Hautecour, afin de rédiger un nouveau testament, dans lequel elle lègue tout à ses chats. Jaloux de ne pas être bénéficiaire de la fortune de sa patronne, Edgar décide de faire disparaître les chats en les emmenant loin. Mais Duchesse, la maman chat et ses chatons, Marie, Berlioz et Toulouse, aidés par Thomas O’Malley, un chat de gouttière, ne vont pas se laisser faire.

Univers.

Achats.

Casting.

Thomas O’Malley : Phil Harris (VF : Claude Bertrand).
Duchesse : Eva Gabor et au chant Robie Lester (VF : Michèle André et au chant Anne Germain).
Marie : Liz English (VF : Vanina Vinitzki).
Berlioz : Dean Clark (VF : Christian Lesser).
Toulouse : Gary Dubin (VF : Vladimir Vinitzki).
Adelaïde Bonnefamille : Hermione Baddeley (VF : Denise Grey).
Edgar : Roddy Maude-Roxby (VF : Jean-Henri Chambois).
George Hautecour : Charles Lane (VF : Alfred Pasquali).
Frou-Frou : Nancy Kulp et au chant Ruth Buzzi (VF : Jacques Provins).
Roquefort : Sterling Holloway (VF : Roger Carel).
Napoléon : Pat Buttram (VF : Jacques Dynam).
Lafayette : George Lindsey (VF : Roger Carel).
Scat Cat : Scatman Crothers (VF : José Germain).
Amélia Jacquart : Carole Shelley (VF : Nicole Riche).
Amélie Jacquart : Monica Evans (VF : Sylviane Mathieu).
Oncle Waldo : Bill Thompson (VF : Jacques Hilling).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Les Aristochats est le 25ème long-métrage d’animation et 20ème “classique d’animation” des studios Disney.

Cinq des “Neuf Sages” des studios Disney ont travaillé sur ce film.

Les Aristochats a été le dernier film approuvé par Walt Disney. Malheureusement, il ne verra pas le travail terminé puisqu’il décèdera en Décembre 1966.

Ce film a été inspiré par Tom McGowan et Tom Rowe, qui avaient écrit une histoire mettant en scène des chats héritant de tout l’argent d’une dame âgée, elle-même tirée d’un fait réel datant des années 1900.

duchesse chat cat personnage character aristochats aristocats disney animation

Maurice Chevalier, célèbre chanteur et acteur de cette période, chante la chanson du Générique “Les Aristocats”, ce qui contribue à une partie du succès.

Le projet a été lancé fin 1961 quand Walt Disney a commencé à prendre contact avec Tom McGowan. Au départ, ce devait être un film en images réelles. Ce n’est qu’à la lecture du scénario que Walt Disney décide d’en faire un long-métrage d’animation. Il stagnera ensuite  jusqu’en Mai 1964 car un autre projet est en préparation: Le Livre de la Jungle.

Louis Armstrong devait doubler le chat Scat Cat mais au dernier moment il se rétracte.

Il faudra quatre ans de production pour voir le film fini. 325 000 dessins, 20 séquences principales pour 1125 scènes séparées et 900 décors ont été nécessaires à la réalisation. Pour cela, il aura fallu 35 dessinateurs et plus de 200 autres artistes.

thomas o'malley chat cat personnage character aristochats aristocats disney animation

Les Aristochats est le dernier film d’animation sur lequel les frères Sherman travaillent. Après la mort de Walt Disney, ils n’étaient pas d’accord sur certaines décisions prises.

Dans le début des années 2000, DisneyToon Studios avait commencé à travailler sur une suite, The Aristocats 2. Mais suite au coût élevé des films en images de synthèse, le projet est abandonné fin 2005- début 2006.

Notre critique de Les Aristochats.

Dernier film lancé par Walt Disney avant sa mort, Les Aristochats a été bien accueilli lors de sa sortie en salle, mais malheureusement beaucoup y retrouvait du déjà vu. Certains diront que Les Aristochats était le début du déclin des studios Disney. N’ayant aucun autre projet sur lequel s’appuyer et conscients du vide laissé par Walt Disney, les équipes travaillent dur pour mettre en place le dernier projet du grand fondateur des studios.

berlioz chat cat personnage character aristochats aristocats disney animation

Nous retrouvons un mélange des personnages : la catégorie des humains et la catégorie des animaux, cette dernière étant la principale. Même si cette histoire n’est pas une adaptation de conte de fées, voir des animaux en personnages principaux en est pourtant une particularité.  Ils tiennent tout le film et sans une histoire de prince et princesse. Le “méchant” du film, Edgar, tente de faire disparaître les chats, mais n’est pas un “méchant” comme on a l’habitude de voir dans les autres dessins animés. Ce qui a causé quelques mauvaises critiques à l’époque. Ce côté est justement intéressant car cela montre une manière de se renouveler et de ne pas rester sur des personnages “déjà vus”. Et tout le film ne tient pas sur la confrontation héros/méchant.

Les musiques sont également des éléments importants. On retrouve à nouveau les talentueux frères Sherman qui montrent encore une fois leur don. Le thème des Aristochats, qu’ils ont composé, a été également écrit en fonction de la personne qui le chanterait : Maurice Chevalier. Acteur et chanteur français, il a 80 ans quand il accepte, en souvenir de son amitié avec Walt Disney, de chanter la chanson du générique.
marie chat cat personnage character aristochats aristocats disney animation

Pour conclure, même si Les Aristochats reprend des techniques ou des idées déjà vues auparavant, il n’en reste pas moins un très bon long-métrage, divertissant, chaleureux, amical, humoristique, avec des musiques qu’on n’oublie pas (“Tout le Monde Veut Devenir un Cat”). Une belle histoire et une belle aventure à suivre.