amazon disney

Affiche Poster Les ailes de l'enfer Con Air Disney Touchstone Pictures

Fiche technique.

Réalisateur : Simon West.
Scénariste : Scott Rosenberg.
Producteur : Jerry Bruckheimer et Kenny Bates.
Compositeurs : Mark Mancina et Trevor Rabin.
Société de production : Touchstone Pictures, Jerry Bruckheimer Films, Kouf/Bigelow Productions, Runway Pictures et Hiett Designs of Las Vegas.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 6 juin 1997.
Sortie française : 20 août 1997.
Titre original : Con Air.
Durée : 1h55.
Budget : 75 millions de dollars.
Recette mondiale : 225 millions de dollars.
Recette USA : 101 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 009 031 entrées.

Résumé.

Un ancien de l’armée, Cameron Poe, commet involontairement un meurtre en voulant protéger sa femme. Il est condamné pour huit ans. A sa sortie, il est dans un avion pénitentiaire pour rentrer chez lui. Cependant, les criminels prennent les manettes de l’appareil. Au sol, les fédéraux veulent abattre l’avion mais le marshall Vince Larkin est convaincu que Poe peut les aider à reprendre le contrôle.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Cameron Poe : Nicolas Cage (VF : Dominique Collignon-Maurin).
Cyrus Grissom : John Malkovich (VF : Edgar Givry).
Vince Larkin : John Cusack (VF : Emmanuel Jacomy).
Garland Greene : Steve Buscemi (VF : Bernard Gabay).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

La scène de la destruction de l’hôtel à Las Vegas fit plus d’un heureux. Le bâtiment devait être démoli, et la production cherchait un hôtel à détruire, ce qu’elle réalisa sur ses propres frais.

John Malkovich n’a pas apprécié le tournage à cause d’un scénario sans cesse modifié et qu’il ne savait pas comment son personnage allait finir.

Image Les ailes de l'enfer Con Air Disney Touchstone Pictures

Dave Chappelle (Joe “Pinball” Parker) a avoué avoir improvisé la plupart de ses répliques.

C’est le premier film présentant le nouveau logo de la maison de production Jerry Bruckheimer Films. C’est aussi la fin du partenariat de longue date entre Jerry Bruckheimer et Don Simpson. Ce dernier fut d’ailleurs heureux de ne pas travailler sur ce film car il n’aimait pas le concept. De même pour John Cusack qui n’a tellement pas aimé le film qu’il a refusé d’en faire la promotion.

Image Les ailes de l'enfer Con Air Disney Touchstone Pictures

Si ce film est crédité par deux compositeurs, c’est que Mark Mancina a du quitter le projet en milieu de route car il était pris par la bande originale de Speed 2. C’est donc Trevor Ravin qui termina le travail.

Notre critique de Les ailes de l’enfer.

Comme souvent avec les productions de Jerry Bruckheimer, c’est un film comportant beaucoup d’actions. Si l’histoire de base paraissait intéressante, l’utilisation est maladroite avec beaucoup de caricatures : le super méchant très vilain, le gentil héros rédempteur, le policier très confiant…

L’action est vraiment au rendez-vous et même un peu trop. Accumuler autant de criminels avec chacun leur spécialité, menés par un psychopathe, n’est pas un atout pour ce film. Heureusement que la réalisation est correcte. Cage et Malkovitch livrent une piètre performance ce qui achève un peu plus le film.

Image Les ailes de l'enfer Con Air Disney Touchstone Pictures

Les ailes de l’enfer ne rentrera pas dans les grands films réussis mais ça reste un divertissement qui sera vite oublié.

Image Les ailes de l'enfer Con Air Disney Touchstone Pictures