amazon disney

affiche 101 dalmatiens 2 traces heros pastch london adventure

Fiche technique.

Réalisateur : Jim Kammerud et Brian Smith.
Scénariste : Garrett K. Schiff.
Producteur: Carolyn Bates et Leslie Hough.
Société de production : Disney Television Animation et DisneyToon Studios.
Compositeur : Richard Gibbs.
Sortie USA : 21 Janvier 2003.
Sortie française : 6 Novembre 2002.
Titre original : 101 Dalmatians II : Patch’s London Adventure.
Durée : 1h10.

Résumé.

Patch ne trouve pas sa place au milieu de cette tribu de 101 dalmatiens. Alors que toute la famille déménage, Patch est oublié et part à la recherche de son idole, le chien Ouragan. Sauf que ce n’était sans compter sur le retour de Cruella d’Enfer qui va kidnapper tous les chiots.

Casting.

Patch : Bobby Lockwood (VO) – Gwenaël Sommier (VF).
Ouragan : Barry Bostwick (VO) – Emmanuel Jacomy (VF).
Cruella d’Enfer : Susan Blakeslee (VO) – Elisabeth Wiener (VF).
Courant d’Air : Jason Alexander (VO) – Jean-Claude Donda (VF).

En savoir plus.

Directement sorti en vidéo, Les 101 Dalmatiens 2 : sur la Trace des Héros est la suite du film Les 101 Dalmatiens. On peut situer l’intrigue juste après ce premier opus, et avant la sortie de la série télévisée du même nom (Les 101 Dalmatiens, la série).

Le premier dessin animé avait eu le droit à une version filmée en 1996. Une suite est sortie en 2001 (Les 102 Dalmatiens) mais l’histoire est différente des 101 Dalmatiens 2 : sur la trace des Héros.

Notre avis.

Les 101 Dalmatiens 2 : sur la Trace des Héros fait pale figure comparé à son prédécesseur.

On s’attend une nouvelle fois à suivre les aventures de nos chiots préférés et de leurs parents, mais le film s’attarde principalement sur Patch qui est un dalmatien touchant, frappé d’un grand problème d’identité, puisqu’il n’arrive pas à savoir qui il est au milieu d’une si grande fratrie. Pongo et Perdita (ainsi que Roger et Anita) ne sont que trop peu présents à l’écran, on peut même les cantonner au plan de personnages secondaires, tout comme la tribu des 98 chiots qui sont eux aussi relégués au second plan. Par contre on découvre Ouragan qui était présent dans le premier opus mais que l’on ne connaissait que derrière un écran de télévision. Chien très connu de par sa série télévisée, il ne sait pas grand chose de la vie hors des plateaux, sans scénario ni caméra pour le suivre (cela nous fera forcément penser à « Volt, star malgré lui » qui sortira six ans après). Il n’est pas le héros qu’il prétend être mais essayera tout de même d’être à la hauteur des espoirs que Patch fonde en lui. Son acolyte Courant d’Air a un moindre intérêt : il veut seulement se débarrasser d’Ouragan mais finalement, il ne tente rien alors que ça aurait pu être bien plus exploité à travers des gags. En retrouvant Cruella d’Enfer on pouvait espérer une méchante comme on l’a quittée mais malheureusement elle s’est calmée et n’est pas aussi effrayante qu’avant. Ses deux compères Horace et Jasper quant à eux n’ont pas bougé d’un poil et sont fidèles à ce qu’ils étaient, bêtas et drôles. Mais l’intervention de ces personnages n’arrive que trop tardivement, la moitié du film est déjà passée et l’intrigue commence seulement à être vraiment plantée ce qui fait traîner l’histoire en longueur. Le nouveau personnage humain de ce film est Lars, un peintre excentrique qui a le mérite de se mettre en travers du chemin de Cruella pour sauver les chiots kidnappés.

On retrouve l’esprit du premier film dans les décors qui ont été travaillés selon la même technique. Par contre les chiens étant plus « récents » ils ressortent trop de l’image et apparaissent comme trop lisses. La musique ne vaut pas une discussion ici, elle sonne faux.

Ce film est un bon divertissement mais il aurait certainement eut plus de succès en étant un épisode de la série télévisée.