fbpx


Cinéma Le veilleur de nuit.

Le veilleur de nuit.

Affiche poster veilleur nuit nightwash disney dimension

Fiche technique.

Réalisateur : Ole Bornedal.
Scénariste : Steven Soderbergh et Ole Bornedal.
Producteur : Michael Obel.
Compositeur : Joachim Holbek.
Société de production : Dimension Films et Michael Obel Productions.
Distributeur : Dimension Films.
Sortie USA : 17 avril 1998.
Sortie française : 12 août 1998.
Titre original : Nightwatch.
Durée : 1h32.
Budget : 10 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 1,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 140 055 entrées.

Résumé.

Martin est veilleur de nuit dans une morgue. Un assassin et nécrophile erre dans la ville et tout semble indiquer que c’est lui.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Achats.

Casting.

Martin Bells : Ewan McGregor (VF : Cédric Dumont).
Thomas Albert Cray : Nick Nolte (VF : Michel Vigné).
Katherine : Patricia Arquette (VF : Anneliese Fromont).
James Gallman : Josh Brolin (VF : Bernard Gabay).
Marie : Lauren Graham (VF : Inconnue).
Joyce : Alix Koromzay (VF : Barbara Delsol).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le veilleur de nuit est le remake du film danois Nattevagten (1994) réalisé par Bornedal également.

Le film devait sortir initialement à l’automne 1996 mais des scènes ont du être à nouveau écrites et retournées.

image veilleur nuit nightwash disney dimension

Harrison Ford avait été envisagé par le réalisateur pour le rôle de l’inspecteur de police.

Le tournage s’est déroulé en Californie.

Notre critique de Le veilleur de nuit.

Rare sont les films qui traitent de la nécrophilie, ce détail rend donc le film attirant.

image veilleur nuit nightwash disney dimension

Attirant non pas pour l’aspect pervers de la chose mais pour voir le traitement qui va être donné sur ce sujet. Finalement, c’est à peine abordé. On est dans un thriller où un meurtrier sévit en tuant des prostituées et en leur arrachant les yeux (un dérivé de Jack l’éventreur en somme). Histoire de pimenter le tout, les différentes preuves se dirigent vers le pauvre Martin qui se retrouve empêtré dans une affaire sordide.

image veilleur nuit nightwash disney dimension

On va dire que l’intrigue de Le veilleur de nuit est bien construite et on se demande qui est vraiment le meurtrier. Cependant, il y a trop de facilités scénaristiques. On monte en intensité au fil du visionnage jusqu’à la dernière séquence finale qui vire enfin dans le côté sanglant. “Enfin” car le reste est vraiment “doux”. Le film mise plus sur le psychologique sans vraiment réussir à le maîtriser.

image veilleur nuit nightwash disney dimension

Concernant la nécrophilie, comme on le disait, c’est survolé. Pourtant, il aurait été intéressant de comprendre la mentalité du tueur, les motivations qui le poussent à faire ça, pourquoi des prostituées… Toutes les questions restent en suspens et quand on découvre qui est le tueur, quelque chose ne colle pas non plus.

image veilleur nuit nightwash disney dimension

Ewan McGregor est pourtant l’atout fort du film et se veut très convaincant. On le voit anxieux, perdu, terrorisé… Un panel d’émotions “négatives” qui correspond bien à son personnage. C’est d’ailleurs le seul côté positif pour les personnages. L’ami du héros est trop excentrique dans ses délires, la copine est trop effacée (même si Patricia Arquette est juste dans son interprétation), le policier est trop sérieux (Nick Colte n’arrive décidément pas à jouer autre chose…)…

image veilleur nuit nightwash disney dimension

Pour un thriller, il faut avoir suffisamment de tensions et on peut dire que la réalisation arrive à en donner. Il y a des passages un peu oppressant mais malheureusement il aurait fallu accentuer le phénomène. Vu que ça se passe majoritairement de nuit, la colorimétrie est assez terne et colle bien à l’ambiance voulue. Dommage que la bande originale ne veuille pas apporter quelque chose de plus.

image veilleur nuit nightwash disney dimension

Le veilleur de nuit reste correct mais il est regrettable d’avoir osé faire un tueur nécrophile pour qu’au final ce thème ne soit quasiment pas abordé.

La note de Fabien

En bref

Un peu plus de tensions n'aurait pas été de refus.