amazon disney

Affiche Poster tour monde 80 jours around world days disney

Fiche technique.

Réalisateurs : Frank Coraci, David Benullo et David Goldstein.
Scénaristes : David Titcher d’après le roman de Jules Verne.
Producteur : Bill Badalato.
Compositeur : Trevor Jones.
Société de production : Walt Disney Pictures, Walden Media, Spanknyce Films, Mostow/Lieberman Productions, Studio Babelsberg, Babelsberg Film, Fitzwilliam Productions et 80 Days Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 16 juin 2004.
Sortie française : 11 août 2004.
Titre original : Around the world in 80 days.
Durée : 2h.
Budget : 110 millions de dollars.
Recette mondiale : 72,2 millions de dollars.
Recette USA : 24 millions de dollars.
Entrées françaises : 729 930 entrées.

Résumé.

En 1872, à Londres, un inventeur du nom de Philéas Fogg souhaite être pris au sérieux. Il lance au Président de la Royal Academy Of Science, Lord Kelvin, un pari : celui de faire le tour du monde en quatre-vingts jours. Lord Kelvin accepte, mais impose les termes : s’il réussit, Philéas lui succédera à la tête de l’Académie, mais s’il échoue, il sera radié. Accompagné d’un valet mystérieux et d’une invitée surprise, Fogg part dans un long voyage.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Phileas Fogg : Steve Coogan (VF : Bernard Gabay).
Lau Xing/Passepartout : Jackie Chan (VF : Guy Chapelier).
Monique La Roche : Cécile de France (VF : Elle-même).
Inspecteur Fix : Ewen Bremmer (VF : Dominique Collignon-Maurin).
Prince Hapi : Arnold Schwarzenegger (VF : Daniel Beretta).
Lord Kelvin : Jim Broadbent (VF : Bernard Dhéran).
Colonel Kitchener : Ian McNiece (VF : Georges Aubert).
Lord Rhodes : Roger Hammond (VF : Marc Alfos).
M. Sutton : Adam Godley (VF : Gérard Rinaldi).
Général Fang : Karen Joy Morris (VF : Yumi Fujimori).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

On peut remarquer quelques anachronismes dans le film qui se passe en 1872 :
– on voit la Tour Eiffelqui a été construite pour l’Exposition Universelle de 1889.
– dans le même plan que le Tour Eiffel, on aperçoit le Grand Palais qui n’était pas encore construit (ou tout du moins fini) puisqu’il a été inauguré en Mai 1900.
– les frères Wright, qui ont une trentaine d’années dans le film, sont nés en 1867 et 1871, ils ne devraient donc être que des enfants âgés de 5 ans et 1 an.
– le tableau La Nuit étoilée de Van Gogh a été peint en 1889.
– une affiche de Staline est présente alors qu’il n’était pas encore né.

Image tour monde 80 jours around world days disney

D’autres différences subsistent entre le roman et le film : Passepartout est normalement français, Fogg est pas excentrique, le rôle féminin est une indienne sauvée du bûcher par Fogg…

Notre critique de Le tour du monde en 80 jours.

Disney qui s’attaque à du Jules Verne, une recette gagnante sur le papier qui aurait pu donner quelque chose de beau à l’écran. “Aurait pu” oui…

Si l’esprit général du livre est présent (un pari d’un tour du monde, un policier qui traque un voleur…), il faut plus voir ce film comme une libre adaptation. Et c’est justement là le souci, il y a beaucoup trop de libertés. En fait, Le tour du monde en 80 jours est plus proche d’un film d’action / aventures. Sauf que trop d’actions nuisent au film. Cela s’explique par la présence de Jackie Chan qui offre ainsi plusieurs scènes de combats, toujours aussi bien chorégraphiées, mais qui ne servent à rien à l’intrigue si ce n’est occuper le temps. De plus, l’humour qui revient sans cesse est lassant et ne fait même pas rire. Pas une seule fois on est captivé par l’histoire alors que ce jeu de course contre la montre aurait pu donner un peu plus de tensions.

Image tour monde 80 jours around world days disney

L’histoire fait fausse route mais le casting n’est pas mieux. Jackie Chan est égal à lui-même en tant que Passepartout, virevoltant, se battant, jouant le personnage naïf et apportant de l’humour. Phileas Fogg déçoit tout du long, surtout avec un acteur exagérant trop son jeu. Le policier qui poursuit les héros est caricatural et est trop décalé par rapport à l’esprit déjà pas top du film. Enfin, la surprise viendrait du personnage créé et interprété par Cécile de France, qui est celle qui s’en sort le mieux dans le long-métrage. Sans oublier l’ajout de célébrités qui font juste office de figuration : Arnold Schwarzenegger (piètre performance), Michael Youn (passable), Owen et Luke Welson (bons) et Kathy Bates (la plus convaincante).

Image tour monde 80 jours around world days disney

Le film souffre également d’un déséquilibre. On survole certains pays, d’autres on s’y attarde de trop. Sans compter les anachronismes et autres incohérences qui sont là juste pour faire rire mais avec un résultat raté. Puis pour rappeler que le film est dans l’univers Jules Verne, les différentes inventions technologiques présentes dans l’histoire sont kitsch.

Clairement, Le tour du monde en 80 jours est une très grosse déception car tout le potentiel du livre est gâché pour en faire une sorte de comédie avec sa dose d’aventures et d’actions.