amazon disney

Affiche Poster plus heureux milliardaires happiest millionaire disney

Fiche technique.

Réalisateur : Norman Tokar.
Scénaristes : Cordelia Drexel Biddle et A. J. Carothers.
Producteurs : Bill Anderson, Hugh Attwooll et Tom Leetch.
Compositeur : Robert B. Sherman et Richard M. Sherman.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 23 juin 1967.
Sortie française : 6 octobre 1968.
Titre original : The happiest millionaire.
Durée : 2h44.
Budget : 5 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recettes USA : 5 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Un immigrant irlandais, John Lawless, devient le majordome de la famille d’un milliardaire de Philadelphie : Anthony J.Drexel Biddle.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Anthony J. Drexel Biddle : Fred MacMurray (VF : Jean-Henri Chambois).
John Lawless : Tommy Steele (VF : Jacques Duby (et au chant Jacky Piervil).
Cordy Biddle : Lesley Ann Warren (VF : Paule Noëlle).
Angie Buchanan Duke : John Davidson (VF : Patrick Dewaere).
Cordelia Biddle : Greer Garson (VF : Hélène Tossy).
Madame Duke : Geraldine Page (VF : Jacqueline Porel).
Tante Mary Drexel : Gladys Cooper (VF : Denise Grey).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Le plus heureux des milliardaires est l’adaptation du roman My Philadelphia Father de Cordelia Drexel Biddle et Kyle Crichton publié en 1955. Le livre est tirée de la vie d’Anthony Joseph Drexel Biddle I (1874-1948), un millionnaire excentrique. Les personnages du film ont pour la plupart réellement existé.

A l’origine, le film devait être une comédie mais avec le succès de Mary Poppins, il fut transformé en comédie musicale.

Image plus heureux milliardaires happiest millionaire disney

Bill Walsh devait être le réalisateur mais il lui fut confié le film Le fantôme de Barbe-Noire.

Burt Lancaster et Brian Keith furent envisagés pour le rôle de Monsieur Biddle.

Le tournage aura nécessité 3000 costumes.

Image plus heureux milliardaires happiest millionaire disney

A cause de sa longue durée, de nombreux pays optèrent pour des versions plus courtes du film.

Le plus heureux des milliardaires est le dernier film en prises de vues réelles sur lequel Walt Disney a travaillé.

La cabine téléphonique du film se situe actuellement au Disneyland Park’s Club 33. Les chansons “Fortuosity” et “Let’s Have a Drink on It” peuvent être entendues à Main Street U.S.A dans les parcs Disneyland.

Notre critique de Le plus heureux des milliardaires.

Disney revient avec une comédie musicale de trois heures.

Image plus heureux milliardaires happiest millionaire disney

Trois heures, ça peut être long comme pas assez. Ici, c’est un mélange des deux. L’histoire est assez prenante au point de bien en profiter mais certains passages traînent un peu trop en longueur et ça nuit à l’équilibre du film. Surtout qu’au final, on ne sait pas trop s’il y a vraiment une intrigue principale. Le plus heureux des milliardaires est découpé en plusieurs séquences se focalisant sur certains personnages, que ce soit le majordome, le père, sa fille et le futur gendre. Différentes intrigues qui semblent être là pour combler le scénario. Certes, ça pose clairement un univers et on n’est jamais perdu. Sauf que certaines séquences font plus bouche-trou qu’autre chose, à l’instar des animaux de Monsieur Biddle.

Image plus heureux milliardaires happiest millionaire disney

Un point très positif de Le plus heureux des milliardaires est la construction des personnages. Chacun possède une personnalité propre, avec sa propre histoire et cela permet de mieux s’attacher à eux. Il faut dire qu’avec trois heures de long-métrage, on a de quoi les voir se développer et évoluer. Le majordome, qui semblait être indiqué pour le rôle principal vu comment il introduit le film n’est en réalité qu’un second rôle. Amusant, son acteur n’en demeure pas moins dans une exagération de son interprétation qui rentre en total décalage avec le reste. A se demander également pourquoi il brise le “quatrième mur du cinéma” en s’adressant par moment à nous alors que cela n’apporte rien à l’histoire. Le père, joué impeccablement bien par Fred McMurray, est quelqu’un de passionné, d’engagé et de très protecteur avec sa fille. Cette dernière justement est également parfaitement interprétée par Lesley Ann Warren. Elle s’amuse dans son rôle et apporte de la douceur et de la joie de vivre. Enfin, le futur gendre n’est pas que le « beau gosse » et se retrouve perdu au fil de l’histoire à ne plus savoir quoi faire de sa vie. L’idylle entre les deux tourtereaux est justement bien gérée et apporte un charme indéniable au film sans tomber dans la mièvrerie.

Image plus heureux milliardaires happiest millionaire disney

Evidemment, étant une comédie musicale, la bande originale se doit d’être à la hauteur. C’est ici chose réussie. Même si les chansons ne resteront pas dans les mémoires collectives, elles sont entraînantes ou touchantes par moment. Nombreuses, elles tiennent la cadence vu la durée du film, revenant par moment avec une nouvelle interprétation. Enfin, les chorégraphies sont typiques de cette époque avec quelques mouvements un peu ridicule.

Le plus heureux des milliardaires est donc un bon film dans son ensemble, avec quelques défauts mineurs qui ne gâchent en rien le long-métrage.