Cinéma Le peuple des ténèbres.

Le peuple des ténèbres.

amazon funko

affiche poster peuple tenebres they disney dimension

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Harmon.
Scénariste : Brendan Hood.
Producteur : Tom Engelman, Tony Blain, Barbara Kelly, Ted Field, Scott Kroopf et David Linde.
Compositeur : Elia Cmiral.
Société de production : Dimension Films, Focus Features, Radar Pictures et Good Machine.
Distributeur : Dimension Films.
Sortie USA : 27 novembre 2002.
Sortie française : 23 avril 2003.
Titre original : They.
Durée : Inconnue.
Budget : 17 millions de dollars.
Recette mondiale : 16,4 millions de dollars.
Recette USA : 12,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 117 976 entrées.

Résumé.

Après le suicide de son ami d’enfance, Julia revit des terreurs nocturnes. Elle semble voir des créatures venir des ténèbres pour la chercher.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

amazon funko

Julia Lund : Laura Regan (VF : Laura Préjean).
Paul Loomis : Marc Blucas (VF : David Kruger).
Sam Burnside : Ethan Embry (VF : Damien Boisseau).
Terry Alba : Dagmara Domińczyk (VF : Julie Dumas).
Billy Parks : Jon Abrahams (VF : Jérôme Pauwels).
Docteur Booth : Jay Brazeau (VF : Jean-Yves Chatelais).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

À l’origine du scénario de Le peuple des ténèbres, les créatures étaient à la fois organiques et mécaniques, contrôlant la Terre et se servaient des humains comme “pièces de rechange”.

Alors que Wes Craven est mentionné sur l’affiche, il n’a pas participé au film. C’était juste un coup marketing pour attirer des fans d’horreur.

image peuple tenebres they disney dimension

Il existe deux fins alternatives. L’une d’elle prenait neuf mois après la séquence du métro où Julia sort de psychiatrie même si elle voit toujours les créatures. Quant à l’autre, Julie se réveille en psychiatrie et elle se rend compte que tous les personnages de son histoire sont en fait des patients et médecins de l’hôpital.

Le tournage s’est déroulé au Canada.

Notre critique de Le peuple des ténèbres.

Les terreurs nocturnes sont un bon sujet pour faire un film d’épouvante, tout dépend alors du traitement qui lui est accordé.

image peuple tenebres they disney dimension

Le scénario est bien construit sans pour autant proposer quelque chose de marquant. On se demande même une bonne partie du film si tout n’est pas qu’illusion dans l’esprit de Julia. En effet, plus l’histoire avance et plus son esprit sombre dans le déraisonnable, devenant violente avec les autres. Pourtant, on sent bien qu’on est plus vers l’épouvante que dans la psychologie. Les codes du genre sont respectés.

image peuple tenebres they disney dimension

Il manque quand même quelque chose pour sortir du lot. On reste trop dans le classique et la peur du noir n’est pas assez angoissante justement. On passe presque un bon moment sans jamais sursauter malgré les différentes tentatives pour cela. Il n’y a pas plusieurs intrigues et c’est bénéfique, on se concentre vraiment sur ce que vit Julia. On pourrait cependant faire le reproche qu’on ne sait quasi rien des créatures, si c’est une dimension parallèle ou non, ce qu’est ce monde des ténèbres ni réellement ce qu’elles veulent faire des humains, pourquoi elles les marquent à l’enfance pour les retrouver adulte… Trop de mystères qui demandent des réponses.

image peuple tenebres they disney dimension

Julia justement est le personnage principal et comme on le disait, elle ne cesse d’évoluer dans la perdition. Étudiante en psy, souffrant du suicide d’un de ses amis, entraînée par deux autres dans son “délire”, elle ne différencie plus la réalité ou les ténèbres et personne ne parvient à l’aider. Son actrice est ici remarquable et elle retranscrit à merveille le sentiment de terreur. En effet, on commence par les questionnements, l’inquiétude puis vers la peur jusqu’à l’extrême. Les seconds rôles sont beaucoup trop en retrait pour être mémorables mais chacun sert au travail du personnage de Julia.

image peuple tenebres they disney dimension

Un film d’épouvante de ce genre demande une bonne réalisation et même si cette dernière est correcte, on ne ressent rien. Ce n’est pas parce que la plupart des scènes se déroulent dans la pénombre que cela suffit. Il n’y a pas d’ambiance oppressante et la performance de l’actrice ne rattrape pas ce manque. Même les créatures sont trop vues brièvement, on n’a pas le temps de bien les analyser pour ressentir de la peur. La conclusion du film n’aide d’ailleurs en rien. Quant à la bande originale, elle ne fait pas correctement son boulot en étant trop superficielle.

image peuple tenebres they disney dimension

Le peuple des ténèbres n’est pas mauvais en soi, il en avait bien plus sous le capot mais il aurait fallu casser les barrières pour approfondir la terreur nocturne.

La note de Fabien

En bref

Intéressant mais encore trop léger.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.