fbpx


Films Live 20th Century Fox Le jour d'après.

Le jour d’après.

affiche poster jour apres day after tomorrow disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Roland Emmerich.
Scénariste : Roland Emmerich et Jeffrey Nachmanoff.
Producteur : Roland Emmerich et Mark Gordon.
Compositeur : Harald Kloser.
Société de production : 20th Century Fox, Centropolis Entertainment, Lions Gate Films, Mark Gordon Productions et Mel’s Cite du Cinema.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 28 mai 2004.
Sortie française : 26 mai 2004.
Titre original : The day after tomorrow.
Durée : 2h03.
Budget : 125 millions de dollars.
Recette mondiale : 553 millions de dollars.
Recette USA : 187 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 691 632 entrées.

Résumé.

Le climat mondial changement subitement pour entrer dans une nouvelle ère glaciaire. Jack traverse le pays pour sauver son fils piégé à New York.

Univers.

Achats.

Casting.

Jack Hall : Dennis Quaid (VF : Bernard Lanneau).
Sam Hall : Jake Gyllenhaal (VF : Patrick Mancini).
Laura Chapman : Emmy Rossum (VF : Caroline Victoria).
Terry Rapson : Ian Holm (VF : Marc Cassot).
Jason Evans : Dash Mihok (VF : Jean-François Vlerick).
Lucy Hall : Sela Ward (VF : Caroline Jacquin).
Frank Harris : Jay O. Sanders (VF : Patrick Messe).
J.D. : Austin Nichols (VF : Axel Kiener).
Brian Parks : Arjay Smith (VF : Frantz Confiac).
Janet Tokada : Tamlyn Tomita (VF : Yumi Fujimori).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le jour d’après est l’adaptation du roman Le Grand Dérèglement du Climat d’Art Bell et Whitley Strieber publié en 1999.

Roland Emmerich a financé 200 000 dollars de sa poche pour rendre le film neutre en production de carbone à travers des plantations d’arbres et des investissements dans les énergies renouvelables.

image jour apres day after tomorrow disney fox

Lindsay Lohan a été envisagée pour le rôle de Laura.

Près de mille artistes ont travaillé sur les effets visuels du film.

Le tournage s’est déroulé au Canada, à New York et en Californie.

Notre critique de Le jour d’après.

Un film catastrophe dans l’ère du temps, de quoi probablement faire passer un message pour éveiller les consciences.

image jour apres day after tomorrow disney fox

Pour un film catastrophe, on est effectivement en plein dedans. La première partie du film montre la mise en place progressive du bouleversement météorologique tout en présentant les différents personnages. Puis vient enfin le début de l’ère glaciaire et comment un petit groupe va devoir survivre à New York jusqu’à l’arrivée des secours. On en a eu plein les yeux avant de retomber dans quelque chose de plus calme. On suit également la mission de sauvetage du père envers son fils. Une intrigue intéressante même si classique. Quant à l’intrigue très réduite de l’évacuation du pays, il aurait été bien qu’elle soit plus développée pour montrer la gestion colossale que cela engendre. Enfin, l’intrigue sur la mère infirmière avec un enfant malade est complètement mis en retrait et aurait pu être supprimé entièrement. Le film ne donne aucune émotion de tristesse ou de joie et encore moins de tension. Dans un sens, c’est bénéfique vu que ce genre de film a tendance à trop en faire.

image jour apres day after tomorrow disney fox

Comme on le disait en introduction, le scénario traite également de l’impact climatique. D’un point de vue scientifique, on va dire que le message passe que le climat change et va bouleverser la planète et nos modes de vie. Mais au-delà, on est à Hollywood donc il ne faut pas chercher plus loin pour un blockbuster de ce genre. Tout va extrêmement vite (l’action principale en quelques jours et le dérèglement météorologique complet en quelques semaines). Un manque de crédibilité mais qui est plus là pour faire prendre conscience qu’il faut vraiment changer beaucoup de choses pour préserver la Terre.

image jour apres day after tomorrow disney fox

Le jour d’après ne tourne pas autour de beaucoup de personnages et préfèrent se resserrer sur quelques uns et c’est une bonne chose. On a d’un côté Jack, qui est climatologue et qui est le lanceur d’alerte. Au-delà de son côté scientifique, on voit aussi le père qu’il est et qu’il cherche à sauver son fils par tous les moyens. Des moments de bravoure un peu caricaturaux mais correspondant à un film catastrophe. Dennis Quaid est convaincant comme à son habitude.. De l’autre, nous avons Sam, le fils en mode survie à New York. Il se trouve avec ses amis dont une fille qui va bien évidemment servir de romance pour compléter le tableau des clichés. Jake Gyllenhaal est toujours aussi bon même si son personnage ne demande pas grand chose. Les personnages secondaires portent bien leur titre et sont dénués de réels intérêts.

image jour apres day after tomorrow disney fox

Avec un film où Roland Emerich en est le réalisateur, il faut s’attendre à ce que ça parte dans tous les sens et à trop en faire. Curieusement, il reste assez “simple” ici. À part la grande tempête dans la première partie du film qui est un déluge d’effets visuels, le reste est un film catastrophe de bonne facture. Concernant les effets visuels justement, ils sont de qualité inégal. Certains valent le détour et d’autres sont assez risibles, à l’instar des loups (représentés encore une fois comme des animaux méchants…) qui sont complètement ratés. La bande originale est belle avec de la gravité et de l’espoir à la fois, étant une bonne surprise.

image jour apres day after tomorrow disney fox

Le jour d’après réussi sur le fait que cela va montrer aux gens ce qui nous attend si on ne fait rien pour sauver la planète. Mais cela s’arrête là, c’est juste divertissant.

La note de Fabien

En bref

Un film catastrophe qui a un bon message dans le fond.