amazon disney

Affiche Poster gang chaussons pommes apple gang dumpling disney

Fiche technique.

Réalisateur : Norman Tokar.
Scénariste : Don Tait.
Producteur : Bill Anderson.
Compositeur : Paul J. Smith et Buddy Baker.
Société de production production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 1er juillet 1975.
Sortie française : Inconnu.
Titre original : The Apple Dumpling Gang.
Durée : 1h40.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 36,8 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Trois jeunes orphelins débarquent dans la ville de Quake City en Californie. Alors que personne ne souhaite les prendre en charge, Russel Donovan, un célibataire endurci, se voit contraint de s’en occuper. Après un tremblement de terre, les enfants découvrent alors une imposante pépite d’or qui va malheureusement leur apporter bien plus de soucis qu’ils ne le pensaient.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Russel Donovan : Bill Bixby (VF : Inconnue).
Magnolia “Dusty” Clydesdale : Susan Clark (VF : Inconnue).
Théodore Ogelvie : Don Knotts (VF : Inconnue).
Amos : Tim Conway (VF : Inconnue).
Nonny Bradley : Clay O’Brien (VF : Inconnue).
Clovis Bradley : Brad Savage (VF : Inconnue).
Celia Bradley : Stacy Manning (VF : Inconnue).
Homer McCoy : Harry Morgan (VF : Inconnue).
Frank Stillwell : Slim Pickens (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Le gang des chaussons aux pommes s’inspire du roman éponyme de Jack M. Bickham en 1971.

Fort de son succès, une suite est lancée en 1979 intitulée : Le retour du gang des chaussons aux pommes.

En janvier 1982, Disney lance un remake en téléfilm intitulé Tales of the Apple Dumpling Gang. En 1983, c’est une série de six épisodes qui est diffusée intitulée Gun Shy.

Image gang chaussons pommes apple gang dumpling disney

Le casting du film est composé de nombreuses personnalités “Made in Disney” :
– Bill Anderson (producteur) connu pour Fidèle Vagabond (1957) ou L’ordinateur en Folie (1969).
– Norman Tokar (réalisateur) aux commandes de films tels que Compagnon d’aventure (1962) ou Les pas du Tigre (1964).
– Buddy Baker (compositeur) qui a travaillé sur Superdad (1973) et de nombreux courts-métrages.
– Don Knotts (acteur) bien plus célèbre pour son rôle dans La coccinelle à Monte-Carlo en 1977.
– Tim Conway (acteur) aperçu au générique de Nanou, Fils de la Jungle en 1973 et Un candidat au Poil en 1976.

Image gang chaussons pommes apple gang dumpling disney

Notre critique de Le gang des chaussons aux pommes.

Le titre intrigue et on se demande dans quoi on s’embarque. Va-t-on vraiment voir des chaussons aux pommes ?

Disney se lance à nouveau sur le registre du western, genre à succès outre-atlantique. Mais les studios aux grandes oreilles sont aussi des habitués avec la comédie donc ils se sont dit que ce serait bien de mélanger le western au burlesque. Le résultat est… mitigé. On ne sait pas trop sur quel pied danser en réalité. Tantôt nous avons droit à un film centré sur les liens familiaux et l’incapacité d’un homme à devoir gérer des enfants, tantôt nous sombrons dans les scènes à gags qui semblent être là pour faire rire mais qui sont trop exagérées (même si on peut en sourire). Puis on rajoute des méchants pas si méchants et d’autres méchants bien plus méchants.

Image gang chaussons pommes apple gang dumpling disney

En fait, Le gang des chaussons aux pommes aurait sûrement eu plus de valeurs si les idées étaient plus approfondies. Le fait que Donovan ne veuille pas élever les enfants dont il a dorénavant la charge semblait bien parti pourtant. Sauf que les scénaristes ont décidé de rajouter de la romance de pacotille. Et au moment où les enfants trouvent la pépite d’or, tout d’un coup tout le monde veut obtenir la garde des enfants. Cette scène est trop courte mais appuie là où ça fait mal : les gens deviennent des profiteurs. Mais voilà c’est vite réglé. Quant à l’intrigue secondaire des pseudos-méchants qui veulent voler la pépite, certes le duo fonctionne pour le burlesque mais voilà, on se déconnecte vite de l’intrigue familiale.

Puis pour un long-métrage qui a pour base les trois enfants, c’est mal géré. L’un d’entre eux est transparent, le second est une tête à claque qui refuse de se faire toucher sinon il tape (et personne ne trouve rien à redire), enfin la troisième est la plus attendrissante et c’est elle qui prend en réalité les feux des projecteurs. Donovan est crédible dans son jeu lorsqu’il se rend compte qu’il va devoir élever trois enfants dont il ne veut pas. Dusty est touchante lors d’une scène où elle se rend compte que tout ne sera qu’artifice. Il est d’ailleurs bien dommage que son image de garçon manqué conductrice de diligence soit totalement mise à la trappe à la fin du film pour qu’elle “rentre dans le rang” des mœurs de cette époque. Enfin, concernant le duo comique, ils sont bons dans leur registre.

Image gang chaussons pommes apple gang dumpling disney

A noter que les décors ainsi que la reconstitution de cette période sont vraiment superbes. On est en plein western qui fourmille de petits détails pour rendre l’ambiance bien plus immersive. Le film est également appuyé par une bande originale comportant par moment de belles trouvailles, dont la fameuse chanson.

Le gang des chaussons aux pommes n’est donc pas un mauvais film loin de là, ni un excellent film. C’est un mélange des genres surprenants mais qui survolent certains sujets qui méritaient d’être exploités.