amazon disney

Disney affiche-la-tour-de-la-terreur-01

Fiche technique.

Réalisateur : D.J MacHale.
Scénariste : D.J MacHale.
Producteur : Lain Paterson.
Compositeur : Louis Febre.
Studio de production : Walt Disney Television Studios.
Distributeur : ABC.
Sortie USA : 26 Octobre 1997.
Titre original : Tower of Terror.
Durée : 1h29.

Résumé.

Alors qu’il recherche le scoop qui lui permettra de se refaire un nom dans le métier, le journaliste Buzzy Crocker tente d’élucider le mystère de la disparition de cinq personnes dans l’ascenseur du Hollywood Tower Hotel le soir d’Halloween 1939.

Casting.

Buzzy Crocker : Steve Guttenberg (VO) – Jacques Bouanich (VF).
Anna : Kirsten Dunst (VO) – Sarah Marot (VF).
Jill Perry : Nia Peeples (VO) – Françoise Cadol (VF).
Todd : Michael McShane (VO).
Abigail Grégory : Amzie Strickland (VO) – Anne-Marie Haudebourg (VF).
Claire Poulet : Melora Hardin (VO) – Veronique Alycia (VF).
Sally Grégory / Sally Shine : Lindsay Ridgeway (VO) – Kelly Marot (VF).
Le groom / Dewey Todd : John Franklin (VO) – Hervé Rey (VF).

En savoir plus.

La Tour de la Terreur est la première attraction à avoir les honneurs de l’adaptation en film de son histoire. Test grandeur nature pour mesurer la réaction du public, Disney semble néanmoins frileux quant à l’idée, ne réservant qu’une simple carrière sur le petit écran à sa production. Il en découlera cependant de très nombreux films tels que The Country Bears, adapté de l’attraction Country Bear Jamboree, Le Manoir hanté et les 999 fantômes, tiré des célèbres Haunted Mansion des parcs Disney ou encore l’emblématique franchise des Pirates des Caraïbes.

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-11 Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-11 Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-11

Un grand nombre des scènes extérieures comme intérieures du téléfilm ont été réalisé directement sur l’attraction “La tour de la terreur” du parc Disney Hollywood Studio en Floride.

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-12
La tour de la terreur floridienne visible dans le film

Symbole du quartier californien du même nom, les fameuses lettres d’Hollywood sont visibles à de nombreuses reprises durant le film. Cependant, lors d’une séquence se déroulant en 1939, l’enseigne publicitaire ajoute la mention « land » au célèbre écriteau. Il s’agit, en faite, de l’inscription d’origine qui fût en place de 1923 à 1949. Détails amusants, la maintenance de l’édifice a prit fin en 1939, année durant laquelle les événements du film prennent place.

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-13
Le « Hollywood Sign » original est visible durant les séquences de 1939 !

Le titre français du film est traduit de manière quelque peu étrange passant d’une logique “La tour de la Terreur” à l’appellation “Le fantôme d’Halloween“.

Notre avis.

“Hollywood, 1939. Dans le strass et les paillettes d’un Hollywood à l’apogée de son âge d’or, le Hollywood Tower Hotel était une star à part entière… Le lieu de rencontre de l’élite du show-business… Mais quelque chose allait se produire qui allait changer tout ça…”

Si cette phrase ne vous est pas totalement étrangère, c’est peut-être parce que vous l’avez déjà entendu quelques minutes avant de faire votre première chute en ascenseur. Avec ses sensations fortes, ses détails et son imposante structure, la Tour de la Terreur est devenue l’une des attractions phares des parcs à thème Disney. Alors, lorsque la firme aux grandes oreilles décide d’adapter son histoire dans un téléfilm pour Halloween, il y’a de quoi s’attendre à vivre une grande aventure !

Illustration-la-tour-de-la-terreur-02

Il y’a bel et bien deux façons de voir ce téléfilm. La première étant celle de l’initié, qui, de par ses nombreuses visites dans les parcs à thème, connaît et apprécie l’univers du Hollywood Tower Hotel. Son hall d’entrée où le temps semble figé ou encore la réception et son livre de réservation encore ouvert, plus aucun détail n’a de secret pour lui. La deuxième approche est, quant à elle, plus simple et candide. Sans vraiment savoir à quoi s’attendre, le spectateur découvre l’histoire de façon tout à fait naïve en ne connaissant absolument rien au contexte du long-métrage. Ces deux angles de vue à la manière d’aborder cette adaptation pourront donner lieu à une critique quelque peu différente de l’œuvre mais qui devrait, au final, plus ou moins s’accorder.

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-03

Commençons par celui du non-initié. Alors qu’il ne demande qu’à entrer dans l’univers si particulier qui entoure le film, les débuts du récit auront ici un peu de mal à réellement le convaincre. Pourtant basé sur une histoire de sorcellerie plutôt intéressante, le tissage fait tout autour de la base scénaristique va, de par sa piètre qualité, faire perdre petit à petit tout intérêt au téléfilm. La production prendra alors le chemin d’une comédie fantastique raté là où elle aurait certainement gagné en profondeur et en réalisme en restant dans le domaine du suspense et de l’horreur tout public. C’est ainsi que le film, toutefois servi par des décors de qualité, perdra en ambiance et en deviendra tout juste divertissant.

Du point de vue de l’initié, l’avis sur le film peut s’avérer bien plus favorable. De par son attachement à l’attraction, l’accueil qu’il fait à la production est déjà bien plus bienveillant. Retrouvant un bon nombre d’éléments , aussi bien visuel que contextuel, le connaisseur aura de quoi se délecter des références et des clins d’œil faits au plus célèbre des hôtels des parcs à thèmes.

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-07 Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-07

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-07 Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-07

Un décor et des costumes fidèles au thème de l’attraction.

Là où l’introduction semblait amener maladroitement l’intrigue du scénario pour le non-initié, l’aficionado se délectera lui de cette version colorisée, mais néanmoins fidèle au préambule de l’attraction. L’aventure prend donc ici une tout autre dimension et permet à l’initié d’en connaître un peu plus sur les événements qui eut lieu dans la nuit du 31 octobre 1939. Pour autant, le jugement du passionnée rejoindra probablement très vite celui du non-initié. La vulgarisation tout public du scénario et de son dénouement ainsi que l’ambiance et les effets spéciaux de mauvaise qualité auront de quoi décevoir celui qui en attendait pourtant beaucoup de cette adaptation.

Disney Illustration-la-tour-de-la-terreur-07

Avec ses allures de série B, cette adaptation peine malheureusement à convaincre. Manquant d’atmosphère, de profondeur et d’ambition, le téléfilm, contrairement à la franchise des Pirates des Caraïbes, ne fera donc pas honneur à son attraction. Alors que l’initié ne pourra cacher sa tristesse de voir gâcher une si belle opportunité, l’amateur, lui, ne se montrera pas plus enthousiaste quant à savoir ce qui s’est réellement passé en ce soir d’Halloween.

disney store