amazon disney

La veritable histoires des contes disney - La petite sirene

Vécurent-ils vraiment heureux et eurent-ils vraiment beaucoup d’enfants ? Tout comme l’on édulcore la vérité pour que nos chères têtes blondes conservent cette magie qui les anime, Disney, en adaptant les plus grands contes populaires d’ici et d’ailleurs, n’a pas véritablement joué la carte de la transparence avec nous. Suicide, Trahisons, Sang et Homicide, bienvenue dans le monde moins rose et beaucoup plus noir de la firme aux grandes oreilles.


Attention, cet article peut contenir des spoilers sur l’histoire du film.


La Petite Sirène : Mourir d’amour !

36e long-métrage des studios aux grandes oreilles, La Petite Sirène est le dernier film Disney à utiliser la méthode traditionnelle d’animation à base de cellulos peints à la main.

La veritable histoires des contes disney - La Petite sirène

La petite sirène raconte l’histoire de la jeune Ariel, une sirène donc, qui vit aux côtés de son père, le roi Triton, et de ses 6 grandes sœurs.

Aussi intriguée que passionnée par les humains, la demoiselle n’a de cesse d’enfreindre l’interdiction de son père d’approcher la surface et collectionne ainsi secrètement les objets des hommes.

La veritable histoires des contes disney - La Petite sirène

Un jour, lors d’une tempête, Ariel aperçoit un jeune homme tombé à l’eau et le sauve. En le ramenant sur le rivage, la belle tombe sous son charme et chante une chanson avant de s’enfuir au réveil du bel inconnu et à l’arrivé des secours.

Nul autre qu’un prince, cet homme, prénommé Eric, se jure de retrouver et d’épouser cette femme à la voix d’or. Une envie réciproque puiqu’Ariel, de son côté, décide également de retourner sur terre conquérir son bien-aimé.

Cependant, notre héroïne a conscience du handicap que lui insigne son statut de sirène et décide alors de se rendre au préalable auprès de la sorcière des mers, une certaine Ursula, qui lui propose, en échange de sa voix, trois jours en tant qu’humaine pour séduire l’homme de sa vie.

C’est donc avec des jambes, mais avec un nouveau handicap, qu’Ariel retourne à la surface et réussit à séduire le coeur d’Eric, ce qui laissera sans voix Ursula, comprenant peu à peu que son accord tourne à son désavantage.

La veritable histoires des contes disney - La Petite sirène

Ainsi, Ursula riposte et se transforme en femme tout en se servant de la voix de la sirène dans le but de séduire le prince. Un stratagème gagnant puisque le jeune homme décide de se marier avec la mauvaise personne. Comme quoi chez Disney, il n’y a pas que les princesses qui soient naïves …

Pour la suite, tout s’enchaîne très vite : les amis animaux d’Ariel brisent le coquillage magique d’Ursula durant le mariage révélant ainsi la véritable identité de la sorcière aux yeux de tous. Cette dernière va dans la foulée s’empresser de capturer la demoiselle aux cheveux rouge qui sera ensuite libérée par son père en échange de sa couronne avant que tout ce petit monde ne soit sauvé par Eric qui tuera la sorcière des mers à l’aide de son bateau.

Et comme tout finit bien dans la compagnie aux grandes oreilles, Ariel épousera Eric, deviendra humaine et vécut heureuse avec son amoureux.

La veritable histoires des contes disney - La Petite sirène

Édulcorée pour les besoins de la magie Disney, cette histoire est dans la réalité un peu moins rose qu’en DVD.

La petite Sirène, parfois appelée La Petite Ondine, est un conte danois paru en 1837 et écrit par le célèbre Hans Christian Andersen.

Dans le récit original, notre “Ariel” vit avec son père, mais aussi sa grand-mère et non pas six, mais cinq soeurs.

Comme toute sirène atteignant l’âge de 15 ans, c’est à ce moment-là que notre héroïne nage à la surface de l’océan afin d’y découvrir le monde extérieur et en profite, par la même occasion, pour sauver de la noyade le prince “Eric“.

Mais une fois sur le rivage, la petite sirène prendra la fuite à l’arrivée d’une autre jeune femme que le prince prit, à son réveil, comme la personne responsable de son sauvetage. C’est ballot, n’est ce pas ?

La veritable histoires des contes disney - La Petite sirène

Intrigué par ce qu’elle venait de vivre, “Ariel” questionna alors sa grand-mère et apprit que les hommes mourraient plus vite que les sirènes, mais que leurs âmes étaient cependant éternelles. Une phrase qui n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde puisque, sur conseil de “Mamie Sirène”, notre héroïne décida de séduire et d’épouser le prince afin que son âme reste éternelle.

C’est à ce moment-là que les plus grands changements avec l’histoire Disneyienne interviennent. Plutôt que de se contenter d’une pseudo ablation magique des cordes vocales, la “Ursula” originale décide carrément de couper la langue “d’Ariel” afin de la priver de sa voix en échange de jambes pour vivre sur terre.

De plus, le contrat du pacte avec la sorcière stipule que si le prince en épouse une autre, le coeur “d’Ariel” se briserait et la jeune et jolie sirène deviendrait écume des mers. C’est ce qui s’appelle L’amour du Risque !

Atteignant le rivage, “Ariel” but donc le breuvage “d’Ursula” et s’évanouit sous la douleur que provoqua la transformation.

La veritable histoires des contes disney - La Petite sirène

Au réveil, comme de par hasard, c’est le prince qui se tenait à ses côtés et malgré que ses pieds la fassent souffrir au point d’avoir l’impression de marcher sur des couteaux aiguisés à chaque pas, la petite sirène suivit le prince jusqu’au palais. Courageuse la petite !

Dans la suite du roman, le prince fut contraint par ses parents d’épouser une princesse. Et même s’il préférait épouser “Ariel” à qui il s’était attaché, il partit à la rencontre de sa promise et découvrit la fameuse jeune femme de la plage qu’il n’avait malgré tout jamais oublié.

C’est alors que le prince épousa l’autre femme. “Ariel” triste et contemplant la nuit au bord de l’eau, vit arrivé ses sœurs lui proposant de frapper le prince en plein cœur à l’aide d’un couteau afin de rester en vie et de redevenir sirène. Mais amoureuse, la jeune sirène décida de ne pas tuer son cher et tendre et de mourir à sa place. Pour sa bonne action et contrairement au contrat établi avec la sorcière, elle rejoignit les “filles de l’air” au lieu de se transformer en écume des mers. Comme quoi , la gentillesse paye toujours !