La recrue.

, par et
amazon disney
Affiche Poster recrue recruit disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Roger Donaldson.
Scénariste : Roger Towne, Kurt Wimmer et Mitch Glazer.
Producteur : Jeff Apple, Gary Barber et Roger Birnbaum.
Compositeur : Klaus Badett.
Société de production : Touchstone Pictures, Spyglass Entertainment et Epsilon Motion Pictures.
Distributeur: Buena Vista International.
Sortie USA : 31 janvier 2003.
Sortie française : 11 juin 2003.
Titre original : The recruit.
Durée : 1h55.
Budget : 46 millions de dollars.
Recette mondiale : 101,2 millions de dollars.
Recette USA : 52,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 576 599 entrées.

Résumé

James Clayton est un jeune home intelligent et rusé. Il se fait recruter par Walter Burke pour intégrer la CIA. Avant de devenir agent, il doit suivre un entraînement à “La Ferme”. Mais ici, tout n’est qu’apparences et mensonges.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Walter Burke : Al Pacino (VF : José Luccioni).
James Clayton : Colin Farrell (VF : Boris Rehlinger).
Layla Moore : Bridget Moynahan (VF : Françoise Cadol).
Zack : Gabriel Macht (VF : Damien Boisseau).
Bill Rudolph : Ron Lea (VF : Patrick Raynal).
Dennis Slayne : Karl Pruner (VF : Bernard Lanneau).
Rob Stevens : Richard Fitzpatrick (VF : Bernard Métraux).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

A l’origine, La recrue s’appelait The Farm (La ferme).

Les images que l’on voit au début du film, représentant James et son père, sont de vraies photos de l’enfance de Colin Farrell.

Image recrue recruit disney touchstone

La scène de drague dans le bar est une “improvisation” de Colin Farrell. Il avait déjà utilisé cette “technique” qui avait fonctionné.

Le tournage s’est déroulé au Canada et à Washington.

Notre critique de La recrue.

La fameuse CIA est à nouveau le sujet d’un film. Cette fois-ci, on s’intéresse à la phase de recrutement.

Image recrue recruit disney touchstone

Dis comme ça, on sent encore le film qu’on a déjà vu et re-vu. Sauf que ce qui est intéressant, c’est que le recrutement et l’entraînement se déroulent en fait assez vite. On découvre surtout tout ce qui est manipulation et subterfuge. Ici, pas de missions dans un autre pays, pas de terroristes à appréhender, pas de gros combats… C’est plutôt l’art de tromper l’autre qui est mis en avant. Et ça marche ! L’histoire nous embrouille pour savoir où se trouve le coupable, ses motivations, ses agissements, qu’au final on ne sait même plus si on est dans la réalité ou dans un test grandeur nature. C’est là la réussite de
La recrue : les apparences sont trompeuses.

Image recrue recruit disney touchstone

Colin Farrell propose une interprétation satisfaisante de même qu’Al Pacino et Bridget Moynahan. Au moins, en crédibilité où tout est faux, on est convaincu. Les personnages sont suffisamment intéressants pour qu’on ait envie d’en savoir plus. Ne sachant jamais qui donne les vraies informations, on a envie de jouer à l’enquêteur. Et quand on croit avoir des réponses, ça nous emmène ailleurs et on commence à douter de ce qu’on sait d’eux.

Image recrue recruit disney touchstone

La réalisation est soignée pour un film de ce genre. Beaucoup de rythmes, des tensions, pas de grandiloquences inutiles. Une juste mesure qui est la bienvenue pour un film d’espionnage.

La recrue est donc un très bon film pour son genre. Sans être une merveille non plus, on passe un excellent moment.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney