amazon disney

Affiche Poster Mission chien noël Search Santa Paws disney

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Vince.
Scénariste : Robin Vince et Anna McRoberts.
Producteur : Keystone Pictures.
Compositeur : Brahm Wenger.
Société de production : Walt Disney Home Entertainment, Keystone Entertainment, Key Pix Productions et Santa Paws Productions.
Distributeur : Walt Disney Studios Home Entertainment.
Sortie USA : 23 novembre 2010 (directement en DVD).
Sortie française : 1er décembre 2010 (directement en DVD).
Titre original : The Search for Santa Paws.
Durée : 1h32.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Aucune.
Recette USA : Aucune.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

Père Noël se rend à New York pour tenter de répandre la magie de Noël. Mais suite à un accident, il perd la mémoire. Chien Noël va tout faire pour le retrouver et il va croiser la route d’une petite orpheline rêveuse.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Chien Noël : Zachary Gordon (enfant), Mitchel Musso (adolescent) (VF : Inconnue).
Père Noël : Richard Riehle (VF : Inconnue).
Quinn Lord : Kaitlyn Maher (VF : Inconnue).
Will : Madison Pettis (VF : Inconnue).
James Huckle : John Ducey (VF : Inconnue).
Kate Huckle : Bonnie Somerville (VF : Inconnue).
Eddy : Richard Kind (VF : Inconnue).
Eli : Danny Woodburn (VF : Inconnue).
Madame Stout : Wendi McLendon-Covey (VF : Inconnue).
Monsieur Stewart : Bill Cobbs (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

La mission de Chien Noël est le sixième épisode de la saga, débutée par : 5 toutous prêts à tout, Les Copains des neiges, Les Copains dans l’espace, Les Copains fêtent Noël. Il est suivi par Les Copains et la légende du chien maudit, Les Copains chasseurs de trésor, Les Chiots Noël : la relève est arrivée et Les Copains super-héros.

Le tournage a eu lieu à Vancouver (Canada).

Image Mission chien noël Search Santa Paws disney

Notre critique de La mission de Chien Noël.

Spin-off de la saga Air Buddies, il est également le prequel de Les Copains fêtent Noël. Mission réussie ?

Oh que oui ! L’histoire possède plusieurs intrigues qui s’emboîtent au fil du film jusqu’à la reconstitution du puzzle final. Cet enchaînement permet de garder un rythme soutenu et captivant. De plus, le long-métrage fait la part belle aux sentiments avec d’un côté un Père Noël amnésique qui redevient une simple personne qui fait perdurer l’esprit de Noël, la petite orpheline qui croit encore au Père Noël, la grande orpheline qui a perdu la magie de Noël, Chien Noël qui découvre un nouveau monde et le couple Huckle qui doit gérer la boutique de jouets. Le tout avec une petite pointe de méchanceté en la présence de Madame Stout. Un équilibre parfait qui fait rire, sourire et peut donner les larmes aux yeux pour les plus sensibles.

Image Mission chien noël Search Santa Paws disney

Alors que jusqu’à présent nous avions toujours eu droit à des jeux d’acteurs au rabais, La mission de Chien Noël corrige le tir merveilleusement bien avec des acteurs et actrices compétents, que ce soit les adultes (mention spéciale à Père Noël, incarné par Richard Riehle) que les enfants. Ces dernières sont excellentes et apportent la naïveté qu’il faut. Même l’antagoniste est crédible par ses agissements même si on aurait aimé savoir pourquoi elle est comme ça. Quant à Chien Noël, il est attendrissant.

Une première dans la franchise, le retour des chansons ! Elles sont belles et féeriques, tout ce qu’il faut pour en faire une bande originale réussie. Il est cependant dommage que Disney n’ait pas choisi de les traduire en français, ce qui ne permet pas aux enfants de comprendre les subtilités des paroles.

Image Mission chien noël Search Santa Paws disney

Enfin, les effets spéciaux ont gagné en crédibilité par rapport à Les Copains fêtent Noël, même si ce n’est pas superbes, c’est toujours ça de pris.

La mission de Chien Noël a tout pour être un film parfait pour Noël et surtout, on retrouve l’esprit Disney.

La critique des autres rédacteurs.

Spoiler

Alors que le froid s’installe et que les rues se recouvrent d’un épais manteau blanc, quoi de mieux que de se retrouver au coin du feu et en famille devant un magnifique film de Noël. Tandis que le choix fut difficile au moment de sélectionner le long-métrage qui allait égayer votre après-midi enneigé, avez-vous pris la bonne décision en vous installant devant La mission de Chien Noël ?

Ce film est un peu comme trois enfants jouant dans l’ignorance sur le tapis devant la cheminée le soir du réveillon. L’un, rêvant du célèbre bonhomme rouge, aura l’idée d’inventer une histoire où ce dernier perdrait la mémoire à l’image de mémé, qui, assise dans son vieux fauteuil, tente désespérément de se rappeler la recette de la bûche de Noël. Le second, tout nouveau dans le quartier, s’imagine, quant à lui, heureux propriétaire d’un magasin de jouets à l’ancienne. Enfin, le dernier, attristé par le reportage qu’il vient de voir au journal télévisé, fait évoluer ses personnages en plastique au cœur d’un orphelinat dirigé par une femme au demeurant peu sympathique. L’un des parents, voyant les enfants joués chacun de leur côté, a alors la merveilleuse idée de les réunir afin qu’ils puissent se divertir ensemble.

Si, dans le réel, cette initiative est louable et pleine de bon sentiment, lorsqu’il s’agit d’un film, tout cela reste amplement discutable.

La mission de Chien Noël est une production liant ces trois histoires autour d’un petit animal à quatre pattes doté de la parole. Même si l’idée peut sembler intéressante et réserver quelques rebondissements scénaristiques, force est de constater que le côté trop enfantin, certainement assumé, empêche le film de réellement fonctionner.

À l’image de nos petites têtes blondes qui s’amusent à résoudre les problèmes de leurs personnages sans véritablement se poser la question du pourquoi du comment, le récit démarre et se termine sans que l’on sache vraiment de quelle manière on en est arrivé là. Ainsi, le Père Noël ne fera, par exemple, jamais état du fait qu’il a perdu la mémoire , alors qu’il semble en être conscient, et la retrouvera, du moins on le suppose puisqu’il n’en fait jamais mention, sans qu’il y ait eu un véritable élément déclencheur.

Manquant cruellement de profondeur, le lien entre chaque histoire est si mince qu’il peine à captiver le spectateur. Dommage, quand on sait que chaque pièce du puzzle disposait pourtant d’un potentiel humoristique ou émotionnel qui aurait pu rendre le tout appréciable.

Servi par quelques scènes musicales ratées, un jeu d’acteur peu convaincant et des effets spéciaux niais et de mauvaise qualité, le film ne dispose ici de plus aucun atout pour maintenir éveillés les parents qui peinaient déjà à garder les yeux ouverts après le copieux repas du midi. Restent alors les enfants, dont le jeune âge leur permet encore de ne pas être trop exigeants quant à la qualité d’un long-métrage.

Se perdant dans les méandres de sa narration, La mission de Chien Noël survole différents sujets sans pour autant réussir à les mettre à profit. Peu approfondi, le film n’arrive, au final, ni à faire rire, ni à émouvoir ! Alors que l’on sombre dans l’ennui, on se raccroche quelques minutes à une petite orpheline et à un Père Noël attendrissant, avant de définitivement se laisser porter dans les bras de Morphée. À réserver aux plus jeunes d’entre nous.

[collapse]