fbpx
Films Live 20th Century Fox La mélodie du bonheur.

La mélodie du bonheur.

shopdisney
affiche poster mélodie bonheur sound music disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Wise.
Scénariste : Ernest Lehman.
Producteur : Robert Wise.
Compositeur : Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II.
Société de production : Robert Wise Productions et Argyle Enterprises.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première USA : 2 mars 1965.
Sortie USA : 10 mars 1965.
Sortie française : 17 février 1966.
Titre original : The Sound of Music.
Durée : 2h54.
Budget : 8,2 millions de dollars.
Recette mondiale : 159,4 millions de dollars.
Recette USA : 159,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 182 705 entrées.

Résumé.

Maria devient la gouvernante de la famille von Trapp dont le père est très autoritaire et les sept enfants cherchent à vouloir vivre de manière plus libre.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Maria : Julie Andrews (VF : Martine Sarcey et au chant Mathé Altéry).
Capitaine Georg von Trapp : Christopher Plummer (au chant : Bill Lee) (VF : Dominique Tirmont).
Liesl von Trapp : Charmian Carr (VF : Nicole Robin).
Friedrich von Trapp : Nicholas Hammond (VF : Inconnue).
Louisa von Trapp : Heather Menzies (VF : Inconnue).
Kurt von Trapp : Duane Chase (VF : Richard Darbois).
Brigitta von Trapp : Angela Cartwright (VF : Inconnue).
Marta von Trapp : Debbie Turner (VF : Élisabeth Boda).
Gretl von Trapp : Kym Karath (VF : Dorothée Gotzfried).
Rolf : Daniel Truhitte (VF : Anton Valéry).
Baronne Elsa Schraeder : Eleanor Parker (VF : Nadine Alari).
Max Detweiler : Richard Haydn (VF : Henri Virlogeux).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

La mélodie du bonheur est l’adaptation de la comédie musicale “The sound of music” de Howard Lindsay et Russel Crouse, elle-même tirée des mémoires de Maria Augusta Trapp, The Story of the Trapp Family Singers, publié en 1949.

La Fox a acheté les droits d’adaptation en 1960.

Dans la réalité, Georg von Trapp n’était pas aussi dur. De même, sa séparation avec la baronne est dûe à des opinions politiques différentes sur le nazisme. Maria a choisi volontairement de retourner au couvent. Elle finit par tomber amoureuse plus tard du Capitaine afin d’être plus proche des enfants qu’elle chérissait tant. Rupert, Agathe, Maria, Werner, Hedwig, Johanna et Martina sont les vrais noms des enfants.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Julie Andrews a été engagée grâce à son interprétation dans Mary Poppins alors que le film était en cours de tournage. Grace Kelly pour le rôle de la baronne ; Sean Connery et Richard Burton pour celui du Capitaine ; Kurt Russell, Richard Dreyfuss, Veronica Cartwright, Mia Farrow, Alan Osmond, Jay Osmond, Merrill Osmond et Wayne Osmond dans ceux des enfants.

Stanley Donen, Vincent Donehue, Gene Kelly et George Roy Hill et William Wyler ont été envisagés à la réalisation du film. Wyler avait même commencé le projet avant de finalement abandonné. Robert Wise devient le réalisateur du film alors qu’il était le premier choix des studios mais il avait refusé le poste avant de finalement être convaincu de le faire.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Lorsque le Capitaine et Maria se disputent après la séance de baignade, il lui dit “Capitaine”. C’est une erreur de la part de l’acteur qui fut finalement conservé au montage.

Les chansons “How Can Love Survive ?”, “An Ordinary Couple” et “No Way to Stop It” venant de la comédie musicale n’ont pas été retenues dans le film. Au contraire de “J’ai confiance en moi” qui a été écrite pour le film.

Les cinq années suivant sa sortie, le film détenait le record du film le plus rentable de tous les temps, avant même Autant en emporte le vent.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Durant le tournage, les enfants grandissaient mais pas de la même manière. Les techniciens ont trouvé des stratagèmes pour que les tailles correspondent du début à la fin du film.

Le film a rapporté cinq Oscars dont celui du Meilleur film et du Meilleur réalisateur.

Le tournage s’est déroulé de mars à septembre 1964 en Autriche et en Californie.

Notre critique de La mélodie du bonheur.

Comédie musicale de renom dans le cinéma, nous partons pour trois heures de film.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Avec une telle durée, il va falloir de quoi captiver. Heureusement, on n’est pas déçu de ce côté là. L’histoire tient bien la route et se divise en deux grosses parties (le long-métrage étant divisé par un entracte). La première se veut assez prenante avec la mise en place de l’intrigue et des personnages, dynamique, joyeuse et tout semble indiquer que les bases sont solides. On éprouve du plaisir à regarder même si tout semble quand même assez prévisible. Une gouvernante trop proche des enfants d’un homme veuf mais qui cherche à séduire une baronne qui va éprouver une certaine jalousie, on se doute de comment cela va se finir.

image mélodie bonheur sound music disney fox

La seconde partie ne va pas suivre entièrement cette lignée. On bascule plus dans quelque chose de plus posé, presque plus sombre avec la présence de plus en plus marquée du nazisme en Autriche d’avant-guerre. La romance s’est enfin créée et on voit donc la nouvelle vie de la famille. Il est dommage que le contexte politique de l’époque n’est pas plus de place dans l’intrigue car cela aurait donné plus de profondeurs au film. Alors que tout prenait son temps, finalement l’accélération est brutale et on est un peu perturbé. Pourtant, rien n’est à jeter dans ce deuxième acte mais on aurait aimé que ça aille encore plus loin.

La mélodie du bonheur est assez lisse alors qu’il y avait énormément de potentiel pour en faire un film majestueux. Même si on prend beaucoup de plaisir à le regarder, on n’est pas pour autant subjugué. On pourrait presque dire que c’est un film mignon sur le moment mais qui ne laissera pas un souvenir indestructible.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Le vrai élément qui va rester dans les mémoires est la performance impressionnante de Julie Andrews. Elle est sublime ici en montrant tout son savoir faire allant de l’espièglerie à la folie joyeuse, à la tristesse et à la colère, à la peur et à l’amour. Elle est parfaite. Son personnage de Maria aide beaucoup en étant quelqu’un qui a la joie de vivre et qui veut partager son bonheur avec les autres. Elle se montre aussi fragile et perdue dans ce qu’elle ressent entre sa foi en tant qu’aspirante dans un couvent et son amour envers le Capitaine.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Ce dernier justement est au premier abord quelqu’un d’horrible. Régnant sur ses enfants avec une main de fer mais surtout un sifflet, il a introduit les méthodes de l’armée dans sa maison, déshumanisant ainsi sa famille. Il va évidemment finir par changer au contact de Maria. Concernant les sept enfants, seul Liesl sort du lot car elle a droit à sa propre intrigue en découvrant l’amour. Dommage que cette intrigue ne soit pas plus développée pour étoffer le film. Mais nous sommes surtout là pour cette famille qui va réapprendre à vivre et à se parler.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Tenir un film de trois heures n’est pas chose aisée mais son réalisateur a relevé le défi avec brio. De la séquence d’ouverture prenante et donnant le ton de la gaieté jusqu’à la séquence vers la fin d’un jeu de cache-cache avec les nazis dans un cimetière donnant beaucoup de tension, on a droit à de tout dans ce film. La réalisation est très bonne et les décors vraiment beaux à voir, entre la demeure luxueuse, les montagnes verdoyantes et les villages autrichiens. Le rythme est tout aussi adéquat pour ne pas sombrer dans l’ennui jusqu’à décrocher du film.

image mélodie bonheur sound music disney fox

Comédie musicale de base, les chansons sont assez inégales en qualité. Et pour être honnête, seul “Do, Ré, Mi” sort vraiment son épingle du jeu malgré une mise en scène décevante pour une chanson si entraînante et mémorable. Quant aux autres, certaines marquent les esprits comme “Au revoir” ou “Mes joies quotidiennes” mais sans être durables dans les têtes pour les fredonner par la suite. La version française n’aide pas nécessairement à certains endroits entre des changements de voix trop importantes ou des paroles qui semblent ne pas coller dans le rythme (surtout dans “16 ans et bientôt 17 ans“.

image mélodie bonheur sound music disney fox

La mélodie du bonheur est un film plaisant à voir mais qui n’aura pas un impact significatif en tant que comédie musicale, il lui manque un petit quelque chose de percutant. Peut-être qu’à l’époque c’était justement une bouffée d’air frais qui a justifié son succès.

REVIEW OVERVIEW

La note de Fabien

En bref

Sympa mais il manque quelque chose.