CinémaLa forme de l'eau.

La forme de l’eau.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster forme eau shape water disney fox

Réalisateur : Guillermo del Toro.
Scénariste : Guillermo del Toro et Vanessa Taylor.
Producteur : J. Miles Dale et Guillermo del Toro.
Compositeur : Alexandre Desplat.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Double Dare You et TSG Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première mondiale : 31 août 2017 (Venise).
Sortie USA : 8 décembre 2017.
Sortie française : 21 février 2018.
Titre original : The Shape of Water.
Durée : 2h03.
Budget : 20 millions de dollars.
Recette mondiale : 195,3 millions de dollars.
Recette USA : 63,9 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 362 606 entrées.

Résumé.

Élisa est femme de ménage dans un centre scientifique. Elle découvre un bipède aquatique qu’elle décide de sauver en le ramenant chez elle.

Achats.

Casting.

Élisa Esposito : Sally Hawkins.
L’atout : Doug Jones.
Richard Strickland : Michael Shannon (VF : David Krüger).
Giles : Richard Jenkins (VF : Michel Derain).
Zelda Delilah Fuller : Octavia Spencer (VF : Astrid Bayiha).
Robert Hoffstetler / Dimitri Antonovich Mosenkov : Michael Stuhlbarg (VF : Arnaud Bedouet).
Elaine Strickland : Lauren Lee Smith (VF : Barbara Beretta).
Hoyt : Nick Searcy (VF : Michel Dodane).
Fleming : David Hewlett (VF : Jérôme Rebbot).

En savoir plus.

La forme de l’eau est né en 2011 lors d’un déjeuner entre Guillermo del Toro et Daniel Kraus. Ce dernier désirait écrire un roman sur une créature aquatique. Del Toro est séduit et achète les droits d’adaptation.

Sally Hawkins était l’unique choix du réalisateur pour incarner Élisa.

image forme eau shape water disney fox

Doug Jones avait trois heures d’habillage par jour pour incarner “l’atout”.

Del Toro avait pour idée de tourner le film en noir et blanc.

Le tournage s’est déroulé d’août à novembre 2016 au Canada.

Notre critique de La forme de l’eau.

Un pitch bien étrange mais on peut parfois être surpris par une telle idée.

image forme eau shape water disney fox

Surpris oui, convaincu… pas vraiment. On se demande constamment vers quoi on se dirige, s’il va vraiment y avoir une finalité. Et bien non. Tout au long du film, on n’arrive même pas à y voir réellement une métaphore de quelque chose, ou même des messages véhiculés sur la différence, l’acceptation des autres… deux thèmes qui sont pourtant à l’honneur normalement entre la créature marine mais aussi la femme muette. Pourtant, on est plutôt face à une histoire d’amour qui va trop vite, sans de réelle base. Il y a un côté onirique à tout ça mais pas suffisamment prenant pour apprécier le scénario. Il n’y a même pas la dénonciation des expérimentations scientifiques et militaires vues dans plusieurs séquences.

image forme eau shape water disney fox

Avoir pour héroïne principale une muette est intéressante car tout va alors passer par le visage et ses expressions. Sally Hawkins est convaincante ici mais son personnage manque de profondeur. À part qu’elle soit femme de ménage en manque d’amour et avec un petit côté rebelle sur l’autorité, on n’a rien de plus sur elle sur son passif ou quoi que ce soit pour lui donner de la consistance. On pourrait dire la même chose sur “l’atout”. Cette créature marine n’a ni origine expliquée, ni nature sur ce qu’elle est, ni d’où elle vient…. beaucoup trop de mystères qui ne sont pas abordés du tout et qu’il vaut accepter comme ça. Déception sur ce point. Quant aux seconds rôles, ils sont assez superficiels sauf “l’antagoniste” qui s’enfonce dans son obsession et qui lui donne un côté inquiétant.

image forme eau shape water disney fox

En revanche, il faut reconnaître que Guillermo del Toro a vraiment un sens artistique captivant. Il y a un énorme travail sur l’éclairage sur le film mais surtout sur les couleurs, tant la teinte verdâtre est fortement présente sans pour autant choquer. C’est très bien travaillé et les petites touches de couleurs qui évoluent apportent quelque chose de supplémentaire. Cependant, dommage d’avoir tout misé sur le visuel qui n’arrive pas à améliorer le scénario. Concernant la créature, son design est original et on sent là encore qu’un fort travail lui a été apporté et il est de qualité. On conclue par une bande originale qui manque de poésie alors qu’il y avait matière à donner quelque chose de plus percutant.

image forme eau shape water disney fox

La forme de l’eau est un film particulier mais le scénario ne nous a pas atteint.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.