amazon disney

Affiche poster foire tenebres Something Wicked Way Comes disney

Fiche technique.

Réalisateur : Jack Clayton.
Scénariste : Ray Bradbury et John Mortimer.
Producteur : Peter Douglas.
Compositeur : James Horner.
Société de production : Walt Disney Productions, Bryna Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 29 avril 1983.
Sortie française : 25 janvier 1984.
Titre original : Something Wicked This Way Comes.
Durée : 1h35.
Budget : 19 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 8,4 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Une fête foraine s’installe en ville, à la plus grande joie des deux enfants Will et Jim. Mais ils vont découvrir que les attractions ne sont pas comme toutes les autres et surtout que Monsieur Dark est un bien étrange propriétaire.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

A venir.

Casting.

Monsieur Dark : Jonathan Pryce (VF : Jean-Pierre Dorat).
Charles Halloway : Jason Robards (VF : André Valmy).
Jim Nightshade : Shawn Carson (VF : Jackie Berger).
Will Halloway : Vidal Peterson (VF : Amélie Morin).
Madame Nightshade : Diane Ladd (VF : Inconnue).
Tom Fury : Royal Dano (VF : Henri Labussière).
Mademoiselle Foley : Mary Grace Canfield (VF : Lita Recio).
Moinsieur Crosetti : Richard Davalos (VF : Jacques Ferrière).
Le narrateur : Arthur Hill (VF : Patrick Poivey).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

La foire des ténèbres est une adaptation du roman éponyme de Ray Bradbury publié en 1962. C’est d’ailleurs lui-même qui a travaillé sur le scénario du film. Dès le départ ce devait être un scénario avec Gene Kelly, star de l’époque. Mais les financements manquaient. L’histoire devint finalement un roman.

En 1977, les droits d’adaptation sont vendus à la Paramount. Bradbury confie la réalisation à Jack Clayton et Kirk Douglas à la production (et il devait également jouer le rôle du père). Cependant, le projet est abandonné.

Image foire tenebres Something Wicked Way Comes disney

A la même période, les studios Disney cherchent à se renouveler en proposant de nouveaux registres. Ils décident d’adapter le livre et demande à Bradbury d’en écrire un scénario. Ce dernier a en tête Peter O’Toole et Christopher Lee afin d’incarner Monsieur Dark. Cependant, afin de réduire le budget, les studios optent pour Jonathan Pryce.

Alors que Bradbury et Clayton voulaient être fidèles au roman, les studios Disney décidèrent de rendre La foire des ténèbres plus accessible. John Mortimer est engagé par Disney dans le dos de Bradbury pour réécrire le scénario.

Suite aux projections tests non concluantes, Bradbury, sous la demande des studios, écrivit une nouvelle séquence d’ouverture et une nouvelle fin. De nouvelles scènes furent donc tournées avec une seconde équipe (menée par le réalisateur Lee Dyer) et le montage s’en trouva refait. A cette période, le compositeur Georges Delerue avait déjà fait près d’une heure de musique. Mais il fut écarté et remplacé par James Horner, la bande originale étant jugée trop sombre par Disney. Ces modifications ont pris plusieurs mois et ont coûté 5 millions de dollars. Bradbury n’a pas approuvé tous les changements.

Image foire tenebres Something Wicked Way Comes disney

La séquence d’ouverture prévue à un moment devait mélanger animation traditionnelle et images de synthèses, une première pour l’époque.

Steven Spielberg a été un moment envisagé pour réaliser La foire des ténèbres. Pour le rôle de Charles Halloway, Edward James Olmos a été envisagé.

Près de 200 araignées ont été utilisées pour la fameuse scène. Cette scène est d’ailleurs un rajout de la part des studios Disney.

Image foire tenebres Something Wicked Way Comes disney

Le tournage s’est déroulé dans les studios de Disney à Burbank et dans le Vermont.

La foire des ténèbres est le dernier film Disney à être sous le label Walt Disney Productions avant de devenir le label Walt Disney Pictures.

Notre critique de La foire des ténèbres.

Disney s’était déjà essayé à l’horreur/fantastique avec Les yeux de la forêt pour un résultat mauvais, les studios remettent ça en adaptant cette fois-ci une oeuvre d’un des maîtres du genre : Ray Bradbury.

Image foire tenebres Something Wicked Way Comes disney

Très vite, on comprend La foire des ténèbres ne s’adresse pas aux enfants, même si les deux héros en sont. L’ambiance est très sombre, les questions posées sont destinées aux adultes (la possibilité de modifier son passé, les regrets, les rêves qu’on avait qui se sont enfuis…) mais surtout, certains plans sont visuellement effrayants pour les plus jeunes (à l’image de la main dont la peau s’ouvre ou bien un des corps qui se décompose en accéléré). Oui, oui, nous sommes bien dans une production Disney mais pas pour le tout public. L’histoire tient bien la route et les amateurs des romans de Stephen King pourraient même être conquis.

Si les enfants n’auront pas le prix du meilleur acteur, Jonathan Pryce pourrait l’avoir assurément avec son interprétation froide et machiavélique de Monsieur Dark. Il incarne à la fois l’élégance et l’horreur, se sublimant lors de la scène de la bibliothèque. Jason Robards n’est pas en reste dans le rôle du père qui a des regrets sur son passé concernant ses enfants et qui cherche à se racheter.

Image foire tenebres Something Wicked Way Comes disney

Le long-métrage dispose également d’une bande originale adéquate et qui accentue bien le côté épouvante que dégage le film.

La foire des ténèbres n’est donc pas à mettre entre toutes les mains (ou devant tous les yeux) mais reste un très bon film dans son genre.