CinémaLa famille Savage.

La famille Savage.

affiche poster famille savage disney fox

Réalisateur : Tamara Jenkins.
Scénariste : Tamara Jenkins.
Producteur : Anne Carey, Ted Hope et Erica Westheimer.
Compositeur : Stephen Trask.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Lone Star Film Group, This Is That Productions, Ad Hominem Enterprises, Cooper’s Town Productions et Savage Productions.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 19 janvier 2007 (Sundance).
Sortie USA : 28 novembre 2007.
Sortie française : 20 février 2008.
Titre original : The Savages.
Durée : 1h50.
Budget : 9 millions de dollars.
Recette mondiale : 10,6 millions de dollars..
Recette USA : 6,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 15 504 entrées.

Résumé.

Wendy et Jon reprennent contact avec leur père atteint de démence sénile. Ils vont devoir s’occuper de lui mais cela ne se fait pas sans heurts.

Achats.

Casting.

Wendy Savage : Laura Linney (VQ : Nathalie Coupal).
Jon Savage : Philip Seymour Hoffman (VQ : Thiéry Dubé).
Lenny Savage : Philip Bosco (VQ : Yves Massicotte).
Larry Mendlessohn : Peter Friedman (VQ : René Gagnon).
Jimmy : Gbenga Akinnagbe (VQ : Marc-André Bélanger).
Eduardo : David Zayas (VQ : Manuel Tadros).
Nancy Lachman : Debra Monk (VF : Inconnue).
Bill Lachman : Guy Boyd (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Le tournage s’est déroulé en avril 2006 en Arizona et à New York.

image famille savage disney fox

Notre critique de La famille Savage.

Un sujet qui semble sérieux et avec une certaine gravité pouvant apporter un maximum d’émotions, tous les signaux sont au vert.

image famille savage disney fox
image famille savage disney fox

Le début du film démarre justement sur de bonnes bases et on est confiant. Mais plus le temps défile et plus on remarque que rien ne se passe aussi bien. En effet, alors que la démence sénile est au cœur de l’intrigue, que des enfants doivent se rapprocher entre eux et renouer avec leur père qui les oublie, tout est survolé et on se sent vraiment déçu de voir le potentiel totalement inexploité. Pourtant ici et là il y a des tentatives de faire des scènes bien plus fortes mais les émotions peinent à être au rendez-vous pour en faire quelque chose de percutant. Le film reflète la “fin de vie” et c’est bien retranscrit et les conflits familiaux dans ce genre d’événement personnel. Le scénario s’appuie beaucoup sur le dramatique sans pour autant marquer les esprits à faire pleurer dans les chaumières. Une sorte de faux pas de ne pas concrétiser des objectifs. De plus, les intrigues secondaires sont trop inutiles.

Le casting est plutôt bon mais rien qui transcende. On s’attendait à mieux de leur part car ils avaient les cartes en main pour sublimer le film et compenser un scénario en deçà des attentes. Wendy vit très mal la situation et ne sait pas comment la gérer, voulant ce qu’il y a de mieux mais c’est plus pour elle qu’elle le fait que pour son père. De plus, son intrigue en étant en relation avec un homme marié n’apporte rien du tout au film ni au personnage. Concernant Jon, en apparence il arrive mieux à gérer mais il a par moment des failles et ça ne le rend plus touchant, brisant son armure de vouloir être le frère aîné qui aide sa sœur au mieux. Quant au père, dommage de ne pas le voir plus dans le film. Il est pourtant au centre des protagonistes mais il est mis tellement en retrait qu’il est qu’un simple figurant au final.

image famille savage disney fox
image famille savage disney fox

Quand un film traite d’un sujet aussi sérieux, on s’attend à une réalisation méticuleusement soignée. Certes, elle n’est pas catastrophique mais elle se veut trop classique. Là où on aurait aimé une belle photographie, des plans esthétiques recherchés, on reste dans quelque chose de bien sobre. Seule réside la colorimétrie terne qui reflète un esprit défaillant. Les décors sont aussi peu reluisants, montrant aussi une certaine réalité des maisons de retraite. La bande originale n’est pas non plus très présente en devenant quasi oubliable.

La famille Savage avait tous les atouts pour faire gagner une partie mais s’effondre trop vite.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles