amazon disney
Affiche Poster drole vie timothy green odd life disney

Fiche technique.

Réalisateur : Peter Hedges.
Scénariste : Peter Hedges.
Producteur : Scott Sanders et Ahmet Zappa.
Compositeur : Geoff Zanelli.
Société de production : Walt Disney Pictures, Monsterfoot Productions et Scott Sanders Productions.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 15 août 2012.
Sortie française : 20 décembre 2012 en DVD.
Titre original : The Odd Life of Timothy Green.
Durée : 1h44.
Budget : 40 millions de dollars.
Recette mondiale : 52,7 millions de dollars.
Recette USA : 51,8 millions de dollars.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé

Cindy et Jim Green n’arrivent pas à concevoir un enfant. Une nuit, ils laissent libre court à leur imagination en écrivant sur des morceaux de papiers qu’ils enferment dans une boîte ce qui serait pour eux l’enfant idéal. Ils enterrent le coffret et à leur réveil, ils découvrent un garçon d’une dizaine d’années devant leur porte avec la particularité d’avoir des feuilles d’arbres sur ses jambes.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Cindy Green : Jennifer Garner (VQ : Aline Pinsonneault).
Jim Green : Joel Edgerton (VQ : Patrice Dubois).
Timothy Green : Cameron C. J. Adams (VQ :  Nicolas DePasillé-Scott).
Franklin Crudstaff : Ron Livingston (VQ : Pierre Auger).
Mme Crudstaff : Dianne Wiest (VQ : Isabelle Leyrolles).
James Green Sr : David Morse (VQ : Marc Bellier). 

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

A l’origine du projet La drôle de vie de Timothy Green, le rôle de Cindy Green fut confié à Sandra Bullock. Devant son refus, c’est Jennifer Garner qui reprendra le rôle de la mère de Timothy.

Un film Disney sentimental a un point commun avec un film d’horreur. La maison des Green est la même que celle du film de 2009 de Rob Zombie : Halloween 2.

Image drole vie timothy green odd life disney

C’est le dernier film où apparaît James Rebhorn (dans le rôle de Joseph Crudstaff).

Sur l’affiche du film, les jambes ne sont pas celles de l’acteur jouant Timothy mais d’une doublure.

Notre critique de La drôle de vie de Timothy Green.

La drôle de vie de Timothy Green est un film qui malheureusement n’aura jamais eu de sortie en France, peu à l’internationale et qui aura eu des avis négatifs. Est-ce vraiment le cas ?

Image drole vie timothy green odd life disney

Si l’histoire correspond bien à l’univers Disney avec cette touche de magie qui ne surprend absolument personne, ce film sentimental n’en demeure moins pas un film touchant jouant sur notre sensibilité. Ce désespoir des parents qui ne peuvent avoir d’enfants nous blesse et nous prenons plaisir lors de cette scène de “conception d’un enfant idéal”. Nous en ressortons émus de voir que l’enfant a pris vie et qu’il va réjouir des parents en mal-être. Cet enfant aura un impact important dans la famille Green mais aussi dans leur entourage qui voit là un miracle. C’est peut-être le défaut du film pour les esprits les plus terre à terre : comment est-il né ? Source divine ? Source magique ? La question n’est pas abordé dans le long-métrage mais est-ce vraiment l’intérêt ?

Image drole vie timothy green odd life disney

Les deux parents, joués par la talentueuse Jennifer Garner (qui revient ici au grand écran après quelques années d’absences) et Joel Edgerton, incarnent à la perfection ce désir d’enfant et cet amour qu’ils vont lui offrir. Le jeune Cameron C. J. Adams ne s’en tire pas trop mal avec sa naïveté mais aussi ce terrible secret qu’il cache.

Naître subitement à 10 ans avec des feuilles sur les jambes, c’est très insolite. Bien que les gens se penchent sur cette curiosité, Timothy est celui qui comprend vraiment la raison de la présence du végétal. C’est ce qui conclura justement le film, avec une note plus ou moins happy-end, tout dépend de comment on veut l’interpréter.

Image drole vie timothy green odd life disney

La drôle de vie de Timothy Green fut injustement boudé pour une sortie dans les salles françaises alors qu’il apporte un vent de fraîcheur sur un postulat de base tragique : l’impossibilité d’avoir un enfant.