amazon disney

walt disney animation disney toon studios affiche belle bete 2 noel enchante poster beauty beast enchanted christmas

Fiche technique.

Réalisateurs : Toby Shelton et Tad Stones.
Scénaristes : Flip Kobler, Cindy Marcus, Bob Roth et Bill Motz.
Producteur: Andy Knight.
Société de production : Walt Disney Television Animation.
Compositeur : Rachel Portman.
Sortie USA : 11 Novembre 1997
Sortie française : 9 Septembre 1998.
Titre original : Beauty and the Beast : the Enchanted Christmas
Durée : 1h08.
Recette mondiale : 180 Millions de dollars.

Résumé.

En cette période de Noël et alors que le personnel est enfin redevenu humain, Mme Samovar décide de raconter l’histoire de leur dernier Noël quand ils n’étaient encore des objets. Un Noël plein de rebondissements qui aurait pu empêcher que l’amour naissant entre Belle et la Bête ne se concrétise.

Casting.

Belle : Paige O’Hara (VO) – Bénédicte Lecroart (VF).
La Bête : Robby Benson (VO) – Emmanuel Jacomy (VF).
Lumière : Jerry Orbach (VO) – Jean-Claude Donda (VF).
Big Ben : David Ogden Stiers (VO) – Georges Berthomieu (VF).
Maestro Forté : Tim Curry (VO) – Richard Darbois (VF).
Fifre : Paul Reubens (VO) – Eric Métayer (VF).

En savoir plus.

Ce film, directement sorti en vidéo, est la suite de La Belle et la Bête (1991) et sera suivi quelques années plus tard, en 1998, du Monde Magique de la Belle et la Bête.

Au tout début, il était prévu de faire apparaître le petit frère de Gaston, Avenant, qui aurait eu comme but de venger son frère en ruinant la vie de Belle et de la Bête, le tout en les menaçant de mort. Finalement, ce fut Forté qui hérita de ce rôle.

Les chansons ont été enregistrées avec l’accompagnement d’un orchestre, tout comme l’était le premier film.

Notre avis.

Nouvelle suite dans l’histoire de Disney, La Belle et la Bête 2 : le Noël Enchanté n’a reçu que très peu d’avis positifs de la part de la presse et pourtant les recettes furent assez importantes, preuve que le film a pu plaire à la plupart des gens.

Cette histoire est plutôt intéressante puisqu’elle nous apporte des éléments manquants de La Belle et la Bête : on découvre ainsi pourquoi l’homme est devenu Bête, c’est donc un flash-back. Les personnages principaux sont les mêmes que dans l’opus précédent, leur personnalité n’a pas changé. Par contre de nouveaux protagonistes apparaissent, le plus imposant étant l’orgue Maestro Forté. Sa grandeur et les sons qu’il sort de son coffre sont assez impressionnants mais sa stature ne le hisse pas au sommet des méchants, loin de là. Est-ce le fait qu’il ne puisse pas bouger ou que son but est seulement de rester un instrument de musique ? Son dessein est d’empêcher que les deux tourtereaux tombent réellement amoureux car il se trouve mieux en orgue qu’en humain. Cet égoïste n’égale en rien Gaston. Petit jeu de mots, le sous-fifre de Forté est Fifre. Autant certains dépassent leur maître, autant lui n’a pas de grand intérêt, quelques petits rictus de sourires tout au plus. Ces deux pseudos méchants ne pèsent donc pas lourd dans ce film. Autres personnages secondaires : Angélique, décoratrice d’intérieur du château, sympathique et qui a une grande estime d’elle-même, chante avec Belle et est sous le charme de Lumière (on regrettera qu’il se soit entiché d’elle alors que dans le premier volet c’est Plumette qui a tout pouvoir sur son cœur) ainsi que La Hâche qui nous faire rire.

L’animation du film n’est pas aussi travaillé que le premier film de cette trilogie (comme s’est souvent le cas dans les suites). L’orgue a été créé en 3D mais on peut trouver le contraste trop fort avec la 2D. En règle générale les dessins sont plutôt bien réalisés pour autant, on retrouve ainsi l’atmosphère pesante du château comme on l’a découverte.

Musicalement, le film est ponctué par de nombreuses chansons qui, bien que faisant sens ne sont pas très marquantes. On pourra tout de même apprécier que tous les personnages présents chantent.

La Belle et la Bête 2 : le Noël Enchanté est une suite (enfin, un retour au passé) sympathique dans l’ensemble avec quelques moments de rire. Mais le fait que l’on connaisse déjà la suite de l’histoire rend le tout prévisible. Certains points ne concordent pas avec La Belle et la Bête, ceci pourra déplaire aux fans du premier volet qui seront tout de même heureux de retrouver les personnages principaux tels qu’on les connaît.