amazon disney

walt disney animation affiche bande picsou film tresor lampe perdue poster ducktales movie treasure lost lamp

Fiche technique.

Réalisateurs : Gaëtan Brizzi, Paul Brizzi, Bob Hathcock, Clive Pallant, Mathias Marcos Rodric et Vincent Woodcock.
Scénaristes : Alan Burnett et Carl Barks.
Producteurs : Jean-Pierre Quenet et Robert Taylor.
Société de production : DisneyToon Studios.
Compositeur : David Newman.
Animateurs : Gary Andrews, James Baker, Javier Guiteriez Blas, Eric Bouillette, Morgan Caouissin, Caron Creed, Caroline Cruikshank, Roberto Curilli, Sylvain Deboissy, Joe Ekers, Mark Eoche-Duval, Pierre Fassel, Al Giavoto, Manolo Galiana, Bruno Gaumetou, Dina Gellert-Nielsen, Arnold Gransac, Teddy Hall, Peter Hausner, Fransisco Alaminos Hodar, Daniel Jeanette, Nicholas Marlet, Bob McKnight, Ramon Modiano, Sean Newton, Brent Odell, Catherine Poulain, Jean-Christophe Roger, Pascal Ropars, Stéphane Sainte-Foi, Alberto Conejo Sanz, Anna Saunders, Ventura R. Vallejo, Jan Van Buyten, Duncan Varley, Johnny Zuten et Simon Ward-Horner.
Sortie USA : 3 Août 1990.
Sortie française : 14 Août 1991.
Titre original : Ducktales, the Movie : Treasure of the Lost Lamp.
Durée : 1h14.
Recette USA : 18 Millions de dollars.
Entrées françaises : 735 613.

Résumé.

Après 40 ans de recherche, Picsou trouve enfin le trésor de Cali Baba et alors qu’il est sur le point de le sortir de son tombeau, Merlock et son complice Dijon s’en saisissent. Mais la lampe magique tant recherchée n’y est pas puisque c’est Zaza, la nièce de Picsou, qui l’a en sa possession. Chacun essayera alors de s’emparer de la lampe pour que le génie puisse exaucer trois vœux, malheureusement cela amènera problème sur problème.

Casting.

Picsou : Alan Young (VO) – Philippe Dumat (VF).
Riri, Fifi, Loulou : Russi Taylor (VO) – Martine Reigner (VF).
Merlock : Christopher Lloyd (VO) – Jean Topart (VF).
Le Génie : Rip Taylor (VO) – William Coryn (VF).
Zaza : Russi Taylor (VO) – Séverine Morisot (VF).
Dijon : Richard Libertini (VO) – Jacques Ferrière (VF).

En savoir plus.

Série de 1987 à 1989, La Bande à Picsou voit en ce film une sorte de conclusion, le tout inclus dans un conte arabe « Aladin ou la Lampe Merveilleuse ». C’est la première fois qu’un film est tiré d’une série animée. La plupart des personnages sortent tout droit de l’imagination de l’immense Carl Barks.

Un court-métrage de 1951 précédait le film au cinéma : Dude Duck.

Le nom du film est une sorte d’hommage à Indiana Jones : le Secret de l’Arche Perdue. D’autres références apparaîtront ainsi dans le film.

Zaza n’est aucunement la cousine de Riri, Fifi et Loulou. Elle est en fait la petite-fille de Mamie Baba et en quelque sorte la nièce adoptive de Picsou.

Notre avis.

Plongée dans la féérie des contes arabes, on retrouve toute la bande à Picsou dans une incroyable aventure. Le film n’eut pas le succès tant espéré et c’est pour cela qu’aucune suite n’est jamais sortie.

Picsou, fidèle à lui-même, toujours autant avide d’argent, trouve le trésor qu’il a tant cherché. Le perdre est donc le calvaire ultime pour ce milliardaire. Pourtant, Picsou a beau être richissime et égoïste, il n’en oublie néanmoins pas l’essentiel qu’est sa famille, alors, bien qu’il soit parfois détestable, il n’en est pas moins attendrissant à sa manière. Face à lui, ses trois neveux Riri, Fifi et Loulou, toujours prêts à faire la première bêtise possible, accompagnés de Zaza, jeune fille toujours présentable qui adore jouer à la dînette (les activités des garçons et des filles sont un cliché mais ils desservent bien ici l’histoire). En la personne du méchant, voici Merlock qui a quelques centaines d’années de vie derrière lui et qui ne souhaite qu’une chose, obtenir la lampe magique afin d’obtenir tout ce qu’il désire. Alors soit il peut se transformer mille et une fois, souhaiter tout ce qu’il veut, mais bon, soyons réalistes, il n’est pas très effrayant. A ses côtés et pour exécuter toutes les tâches ingrates, se trouve Dijon, un personnage drôle du film, cleptomane, qui voudrait juste être riche mais qui n’est pas méchant pour un sou. Autre grand personnage, le Génie. Éternel enfant, il est épuisé de devoir être au service de tous, le voir alors découvrir notre civilisation et être un jeune normal sont de jolis petits moments. Ces trois derniers personnages ne sont pas présents dans la série télévisée « La Bande à Picsou » et bien que deux d’entre eux (Dijon et le Génie) apportent beaucoup d’humour au film, on ne les trouve pas si attachants que ça. On retrouve très brièvement Flagada Jones, Arsène le majordome et Mamie Baba tels qu’on les connaît.

Visuellement cela ne paye pas de mine et reste dans la continuité de la série, mais on arrive tout de même à s’imaginer dans un pays des « Contes des Mille et une nuit ». A noter tout de même que le fait que Dijon (qui est d’origine arabe) soit transformé en cochon pourra porter atteinte à certaines personnes.

La fin de l’histoire nous fera obligatoirement penser à Aladdin, mais le film en général en reste assez éloigné. La Bande à Picsou, le Film: Le Trésor de la Lampe Perdue fera beaucoup rire les plus jeunes ainsi que les grands enfants que nous sommes, notamment grâce à ses références à Indiana Jones.

disney store