amazon disney

Affiche Poster baie émeraudes moon spinners disney

Fiche technique.

Réalisateur : James Neilson.
Scénariste : Michael Dayne.
Producteur: Walt Disney et Bill Anderson.
Compositeur : Ron Grainer.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Première USA : 2 juillet 1964.
Sortie USA : 8 juillet 1964.
Sortie française : 24 septembre 1965.
Titre original : The Moon-Spinners.
Durée : 1h58.
Budget : 5 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 3,5 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Nikky Ferris part en voyage en Crète avec sa tante. Elle y rencontre un étranger blessé, Mark Camford. Il est à la recherche de bijoux volés. Ils vont séjourner dans l’auberge “The Moon-Spinners” afin de traquer le voleur, qui d’après Mark serait le propriétaire de l’auberge.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Nikki Ferris : Hayley Mills (VF : Inconnue).
Mark Camford : Peter McEnery (VF : Inconnue).
Frances Ferris : Joan Greenwood (VF : Inconnue).
Stratos : Eli Wallach (VF : Inconnue).
Alexis : Michael Davis (VF : Inconnue).
Madame Habib : Pola Negri (VF : Inconnue).
Sophia : Irène Papas (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

La baie aux émeraudes  vient de l’oeuvre de Mary Stuart, Les Fileuses de Lune, publié en 1962.

L’origine du film provient de Walt Disney qui voulait adapter au cinéma un roman apprécié de sa femme qui l’avait un peu mis au défi de le faire. L’équipe cherche alors à se rapprocher du style d’Alfred Hitchcock.

Image baie émeraudes moon spinners disney

Pola Negri a accepté de jouer dans ce film et de revenir 20 ans après avoir quitté le monde du cinéma.

Le tournage s’est déroulé en Grèce et en studios en Angleterre. L’église ainsi que la ville ont été reconstruites. Une partie du tournage a eu lieu en Crète pendant trois mois au lieu des trois semaines initialement prévues à cause des conditions météorologiques.

Image baie émeraudes moon spinners disney

Le yacht qui sert à la fin La baie aux émeraudes a été remis à neuf pour les besoins du film.

Le film a eu très peu de succès au cinéma, mais cela a été compensé par une diffusion télévisée dans l’émission “Walt Disney’s World of Colour” en trois épisodes les 20, 27 novembre et 11 décembre 1966.

Notre critique de La baie aux émeraudes.

Disney offre ici un film qui se rapproche d’un thriller, assez original pour leur catalogue.

Image baie émeraudes moon spinners disney

Le scénario reprend donc bien tout ce qui est propice à un bon film à suspense : des personnages assez troubles, des intrigues qui prennent plusieurs directions qui déstabilisent, des mensonges par-ci par-là… Si la recette marche bien en général, ici c’est un peu plus bancable car le film cherche par moment trop de légèreté afin probablement d’attirer du jeune public. C’est bien là le problème majeur du long-métrage, on ne sait pas sur quel pied danser. Dommage car il y a de bonnes trouvailles la plupart du temps. Les deux heures de La baie aux émeraudes comportent quelques lenteurs et certains passages semblent peu construits et ne permettent pas un ensemble cohérent. A vouloir faire du Hitchcock, les studios Disney n’arrivent pas à égaler le maître.

Hayley Mills signe ici sa cinquième participation et une nouvelle performance de l’actrice pour les studios Disney et son talent n’est plus à prouver. De plus, son personnage est vraiment bien construit et on s’attache rapidement à elle. Concernant Mark (joué par Peter McEnery), c’est un peu plus nuancé mais vu qu’on découvre ses intentions au fil du film, il en fait un personnage intéressant quand même. C’est du côté des antagonistes qu’on est moins emballé et surtout pas très bien joué.

Image baie émeraudes moon spinners disney

Le fait d’avoir proposé le cadre du film en Grèce permet du dépaysement même si les paysages sont peu mis en avant comparé à la culture locale (en utilisant quand même quelques clichés malheureusement).

La baie aux émeraudes se regarde mais n’est pas un grand film pour autant. A voir pour sa prise de risques pour Disney et pour Hayley Mills.